[12] L'Aveyron n°227 jan/fév 2020
[12] L'Aveyron n°227 jan/fév 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°227 de jan/fév 2020

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général de l'Aveyron

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 4 Mo

  • Dans ce numéro : solidarité, accompagner nos aînés au quotidien.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
14 SPORT Ambition JO 2024 L’AVEYRON TERRE DE JEUX Le Conseil départemental s’est porté candidat à l’obtention de ce label proposé par le comité d’organisation des JO de Paris 2024. Les JO de Paris en 2024, c’est à la fois très loin et très proche. Mais plus que les Jeux de la capitale, le comité d’organisation (COJO) présidé par Tony Estanguet a pour ambition d’associer tous les territoires de France à cet événement planétaire. Aussi a-t-il lancé la démarche « Terre de jeux 2024 ». Ce programme a trois objectifs principaux  : faire vivre à tous les émotions du sport et des jeux de 2024 ; changer le quotidien des Français grâce au sport ; favoriser un engagement commun pour cette aventure olympique. Et pour le territoire aveyronnais, l’obtention de ce label constitue une opportunité rare de reconnaître l’engagement, le dynamisme et la qualité du mouvement sportif aveyronnais. 2020-2024  : des Jeux omniprésents Qu’on ne s’y trompe pas, l’obtention de ce label n’a pas vocation à favoriser la création ou la rénovation d’infrastructures. L’objectif principal est réellement de promouvoir les valeurs du sport et de l’olympisme, et ce dès les JO de Tokyo 2020 jusqu'aux jeux de Paris 2024. Parallèlement, des collectivités locales se sont positionnées pour devenir centre de préparation aux jeux. L'obtention du label en était la porte d'entrée incontournable. Pour Jean-Pierre Masbou, président de la commission sports jeunesse et coopération internationale  : « En se positionnant sur le label Terre de jeux, le Conseil départemental a choisi de faire partager les valeurs olympiques avec le plus grand nombre. C'est une occasion de fédérer autour de l'évènement olympique et d'associer comités sportifs, clubs, licenciés et familles ». Un label OBTENU Le Conseil départemental a fait acte de candidature auprès du COJO et a obtenu le fameux label Terre de jeux. Il affirme ainsi sa volonté de valoriser le sport aveyronnais et de s'engager dans une dynamique fondée sur un ensemble d'animations et de communications empreintes de l'esprit olympique et de toutes ses valeurs.
Valérian Sauveplane, que devenez-vous aujourd’hui ? J’ai arrêté les compétitions il y a un an et depuis octobre 2018 je travaille à l’Insep avec l’équipe de France paralympique. J’interviens plus particulièrement sur les techniques de tir, mais également sur les équipements spécifiques  : fauteuils de tir avec tablettes adaptées, carabines… Même si je n’ai pas de formation technique particulière, j’ai hérité de mon oncle et de mon grand-père un goût pour la fabrication de pièces spécifiques pour les tireurs. Témoins Victor Burtin, cavalier « Pour les JO de 2020 à Tokyo, je savais à l’avance que ce serait trop court. Par contre j’avais coché sur mon calendrier les JO de 2024, avant même que Paris soit désigné. Je rêve d'une sélection olympique tous les jours. » Témoignage Jean-François Angles, Comité Départemental Olympique et sportif « Le Label terre de jeux représente une occasion assez unique d’améliorer la gouvernance du sport aveyronnais en associant tous les partenaires. » VALÉRIAN SAUVEPLANE ET L’IMPACT DES JEUX OLYMPIQUES SPORT Il est l’un des rares sportifs aveyronnnais à avoir pris part à deux olympiades  : Pékin 2008 et Londres 2012. Il est aujourd’hui entraîneur national paralympique. Fort de votre expérience, que représente une participation aux JO ? Il ne faut pas se mentir, les JO ça reste la compétition sur laquelle on mise tout. Dans des disciplines comme les nôtres, des sports amateurs, la seule et réelle reconnaissance ne peut venir que des JO. Tous les titres mondiaux et continentaux ne signifient rien à côté d’une médaille olympique. Qu'amène un titre olympique ? C’est le passeport pour une réelle exposition médiatique. Regardez les champions comme Jean-Pierre Amat ou Franck Badiou, ils ont fait connaître le tir à la cible en France et aujourd’hui encore, dans le cas du second, il contribue à faire connaître notre discipline par l’intermédiaire des fabuleux résultats en biathlon. Florence Pinier, Présidente de l’Escrime Rodez Aveyron « Il est sûr que pour le club, accueillir des équipes étrangères qui viendraient préparer les JO de Paris amènerait une reconnaissance de ses résultats et permettrait de remercier ses partenaires. » 15



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :