[12] L'Aveyron n°223 mai/jun 2019
[12] L'Aveyron n°223 mai/jun 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°223 de mai/jun 2019

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général de l'Aveyron

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 4,0 Mo

  • Dans ce numéro : les sapeurs-pompiers au service de leurs concitoyens.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
10 DANS VOS CANTONS > VILLEFRANCHE-DE-ROUERGUE Pour nombre de jeunes sapeurs-pompiers, l’ambition est d’intégrer le corps des volontaires Appliqués et concentrés et, comme tous les samedis (hors périodes scolaires), ils sont 8 en ce bel aprèsmidi de mars à être à l’écoute de leurs formateurs. Eux, ce sont les jeunes sapeurs-pompiers du Centre de Secours de Villefranche-de-Rouergue qui achèvent leur dernière année de formation. En effet depuis 2011, la section Ouest-Aveyron (Villefranche, Capdenac et Pradinas) de cette école un peu particulière leur permet de découvrir et de se former à l’intégralité de leurs futures missions  : manœuvres d’incendie, de sauvetage, opérations diverses (déblocage d’un ascenseur)… Seuls les secours à personne ne sont pas inclus dans ce cursus, même si tous ont effectué la formation aux premiers secours. Et ce n’est que s’ils intègrent le corps des sapeurs-pompiers qu’ils suivront BRÈVE DU canton Martiel, Morlhon-le-Haut, La Rouquette, Savignac, Toulonjac, Vailhourles, Villefranche-de-Rouergue. LES JEUNES SAPEURS-POMPIERS EN FORMATION Depuis 2011, le Centre de Secours de la Bastide Royale permet à des jeunes de 13 à 15 ans de se former aux compétences de sapeurs-pompiers, avec l’espoir de pourvoir intégrer le corps des sapeurspompiers en tant que volontaires. cette formation particulière. C’est la deuxième promotion de ces jeunes sapeurs-pompiers à achever sa formation. Avec bien évidemment le secret espoir pour la grande majorité d’entre eux d’intégrer le corps des sapeurs-pompiers, sous réserve qu’ils obtiennent leur brevet de jeunes SP et que le comité de centre avalise leur candidature. Bien souvent, le seul frein est l’obligation d’aller poursuivre des études hors du département. Un cursus particulièrement intéressant pour les sapeurs-pompiers de l’Aveyron qui bénéficient ainsi de jeunes déjà formés et qui se caractérisent par un important savoir-être si essentiel vis-à-vis de leurs collègues et des victimes. Enfin, on notera une féminisation assez marquée des candidatures. Les Fermiers du Bas-Rouergue honorés La coopérative des Fermiers du Bas-Rouergue ont obtenu la médaille d’or du concours général agricole pour sa production de Veau d’Aveyron et du Ségala Label Rouge. Cette coopérative regroupe une cinquantaine d’éleveurs installés autour de Villefranche-de-Rouergue. Une belle reconnaissance pour ces professionnels qui sont également spécialisés dans la production de porcs et de volailles finis en plein-air,dans l’élevage d’agneaux sous la mère et dans le Bœuf Limousin. Vos élus Stéphanie Bayol & Eric Cantournet « Avec ses 3 communes, La Rouquette, Vailhourles et Villefranche-de- Rouergue, le canton de la ville sous-préfecture rayonne au-delà des limites de l’Aveyron. Nous faisons avancer les grands dossiers  : couverture par la fibre optique, dossier d’utilité publique de la déviation sud, liaison TGV via Montauban, ouverture prochaine d’un Point Info Seniors…Élus de proximité et relais auprès de la collectivité départementale, nous soutenons les projets des communes, de l’intercommunalité et des forces vives de notre territoire qui a des atouts forts. »
Vos élus Gisèle Rigal & Jean-Pierre Masbou « Le Département est au cœur de l’animation de ce territoire avec pour objectif de poursuivre son développement en maintenant les solidarités sociales et territoriales. » Très à l’écoute et au service des Aveyronnais, Gisèle Rigal et Jean-Pierre Masbou sont des acteurs et des partenaires des communes rurales, des associations et de l’ensemble des acteurs locaux, en les accompagnants dans leurs projets. « Actifs sur le terrain, élus de proximité, nous entendons poursuivre notre travail en modernisant les infrastructures routières, en améliorant le cadre de vie de nos concitoyens et en développant de nouveaux projets pour notre canton. » DANS VOS CANTONS > VILLENEUVOIS & VILLEFRANCHOIS Villeneuve, Ambeyrac, Brandonnet, La Capelle-Balaguier, Compolibat, Drulhe, Lanuéjouls, Maleville, Martiel, Montsalès, Ols-et-Rinhodes, Privezac, Saint-Igest, Saint-Rémy, Sainte-Croix, Salvagnac-Cajarc, Saujac, Savignac, Toulonjac, Vaureilles. LES CHEMINS DE RANDONNÉES SE STRUCTURENT Dans le cadre du programme « Un territoire, un projet, une enveloppe », le Conseil départemental accompagne le programme de valorisation des itinéraires de randonnée et la restauration du petit patrimoine bâti. Lancé il y a deux ans et après sept réunions de travail, le projet de valorisation des itinéraires de randonnée du canton Villeneuvois et Villefranchois est entré dans sa phase de concrétisation et d’actions. Ce projet entre dans le cadre du programme « Un territoire, un projet, une enveloppe » qui permet à chaque canton de bénéficier d’importantes aides financières de la part de la collectivité départementale. Sur le canton du « Villeneuvois et Villefranchois » ; l’objectif est de sécuriser, valoriser et d’en faire un élément d’attractivité touristique, pour les nombreux chemins de randonnées qui sillonnent ce territoire tout en rénovant l’important petit patrimoine bâti qui le jalonne. C’est dans ce cadre par exemple que la BRÈVE DU canton La Cazelle de Martiel est actuellement en cour de rénovation cazelle de Martiel fait actuellement l’objet d’importants travaux. Ce projet se caractérise par deux éléments  : la mise en place d’une signalétique commune, en lien avec le Comité Départemental de randonnée pédestre pour une inscription, au Plan Départemental d‘itinéraires et de randonnées pédestres et des financements à 50/50 entre le Conseil départemental et les communes traversées. Ainsi, il revient aux communes de déposer leurs dossiers de candidature auprès du Département pour envisager ensemble les programmes d’intervention. Rappelons toutefois que ce programme s’achève à la fin de l’exercice 2019. Les circuits courts se développent Aujourd’hui, de plus en plus de consommateurs sont sensibles au développement des circuits courts. Sur le canton, avec le concours de la Chambre d’Agriculture et du Conseil départemental qui met à disposition des collectivités le programme « Agrilocal » – favorisant les marchés de gré à gré tout en respectant les contraintes des marchés publics – trois réunions ont eu lieu entre producteurs locaux et acheteurs publics. Une quatrième se déroulera le 23 mai prochain qui devrait permettre de mettre en place ces circuits courts de fabrication. 11



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :