[11] Perspectives n°9 jui/aoû 2017
[11] Perspectives n°9 jui/aoû 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°9 de jui/aoû 2017

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de l'Aude

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 6,5 Mo

  • Dans ce numéro : l'égalité, droit au but !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 28 - 29  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
28 29
Christian Jaccard Peintre de feu # MANIFESTATION IN SITU L’artiste Christian Jaccard, à l’origine d’une technique de peinture au feu, a réalisé un tableau éphémère monumental dans l’abbaye de Lagrasse, une des étapes de la manifestation itinérante régionale IN SITU. Visible tout l’été. Les traces de suie s’élèvent vers le ciel, comme pour entrer en communion avec la sacralité des lieux. Ces centaines d’empreintes laissées par le feu habillent, jusqu’en septembre, un mur du dortoir des moines de l’abbaye de Lagrasse. Ce tableau éphémère de sept mètres de haut a été réalisé par Christian Jaccard dans le cadre de la sixième édition de IN SITU, une manifestation qui fait dialoguer art contemporain et monuments historiques. Christian Jaccard n’en est pas à sa première œuvre. Chapelles, églises, musées et lieux désaffectés ont accueilli, ces dernières années, de telles monumentales représentations. Jusqu’à 15 m x 8 m pour l’église Saint-Savinien dans les Deux-Sèvres. Le procédé est rodé. L’artiste applique un gel thermique dans un geste maîtrisé, avant de l’enflammer. Et de suivre la combustion jusqu’à son dernier souffle. Christian Jaccard, exposé au musée d’Orsay et au centre Georges-Pompidou à Paris, explore ainsi les marques du feu depuis des décennies. Le résultat, puissant, n’est pas sans rappeler l’art pariétal de nos lointains ancêtres. « Je me considère comme l’enfant naturel de la préhistoire », confirme Christian Jaccard, qui s’est intéressé dès son plus jeune âge aux origines de l’Homme et au cheminement du feu dans son évolution. Puis à l’histoire de l’art en Occident durant ses études… et naturellement aux représentations picturales de la religion. Ses œuvres, elles, ne traverseront pas les siècles. Créées pour un temps donné, elles sont ensuite détruites. « Tracer un tableau éphémère, c’est mettre en évidence la légèreté du traçage. Dans une œuvre commanditée appelée à rester, la pesanteur qui s’instaure lui ferait perdre de sa charge émotionnelle. » À voir, donc, avant qu’elle ne disparaisse. JUSQU'AU 17 SEPTEMBRE À L'ABBAYE DE LAGRASSE. Je me considère comme l’enfant naturel de la préhistoire. Toutes les infos sur patrimoineetartcontemporain.com et sur www.abbayedelagrasse.com
Un auteur, un livre Bienvenue sur la planète Leucate Il se dit ni noir, ni métis, ni blanc, mais simultanément blanc et noir. Dans son dernier ouvrage, Leucate Univers, Gérard Gavarry propose un récit mi-historique, mi-fictionnel. Né à Paris en 1946, l’écrivain qui a longtemps vécu en Afrique rassemble ici plusieurs histoires à des temporalités différentes  : un épisode méconnu des guerres de religion en 1589 ; des vendanges au milieu des eaux en 1955 tandis que s’aggrave la guerre d’Algérie ; les amours et loisirs de jeunes vacanciers sur fond de tueries contemporaines. Tout se passe à Leucate, presqu’île resserrée entre mer et étangs, étreinte par la beauté aride des paysages et animée par la réalité de la vie quotidienne. Dans ce roman, la narratrice prénommée Histoire guide l’auteur dans sa déambulation au cœur de cette terre du Languedoc et de ces récits parallèles. Gérard Gavarry, Leucate Univers, P.O.L, 2016, 265 p., 17 € Le choix de la librairie de la Maison du Banquet & des générations, Abbaye publique de Lagrasse PAR ICI LES SORTIES LE COUP DE CŒUR d’Arts Vivants 11 EXPOSITION LA VOIX DES SURVIVANTS En 1945, les bombardements d’Hiroshima et de Nagasaki tuaient 210 000 personnes. Les survivants, les hibakusha, sont devenus le symbole d’une lutte contre la guerre et les armes atomiques à travers le monde. En 1974, après avoir reçu le dessin d’un homme de 74 ans témoignant ce qu’il avait vécu, la chaîne japonaise NHK a eu l’idée de lancer un appel aux Kijoté ou la conquête de l’Aude Grand vainqueur du concours Vice Versa 2017, le chanteur Kijoté se produira en concert le 19 juillet à la Claranda, à Serres. Avec une centaine de dates à son actif, ce jeune compositeurinterprète repéré par Arts Vivants 11 a déjà sillonné une bonne partie de la région. Alliant l’énergie du swing manouche à la chaleur des rythmes latins, l’artiste hispano-français offre des textes poétiques où se mêlent désir et mélancolie. En remportant ce concours, Kijoté va bénéficier durant un an de conseils de professionnels du spectacle. Une étape importante qui lui permettra notamment de peaufiner son prochain album, prévu en 2018, et de murir sa mise en scène auprès du coach Matthieu Miegeville. En onze ans d’existence, ce dispositif a déjà permis d’accompagner de nombreux artistes locaux, mettant en valeur toute la richesse et la diversité des musiques actuelles audoises. www.laclaranda.eu Jusqu’au 28 octobre. Centre Joë-Bousquet-Maison des Mémoires - Carcassonne témoignages. Entre 1974 et 2002, 3 600 dessins de rescapés ont ainsi été envoyés puis exposés au musée du Mémorial de la Paix d’Hiroshima. Le centre Joë-Bousquet présente 140 dessins de ces survivants accompagnés de touchants récits, témoignant de cet enfer, depuis l’explosion de la bombe A jusqu’à l’arrivée des secours. Vincent JUILLET-AOÛT 2017 I AUDEMAG 29



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :