[11] Perspectives n°7 mar/avr 2017
[11] Perspectives n°7 mar/avr 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°7 de mar/avr 2017

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de l'Aude

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 7,5 Mo

  • Dans ce numéro : retour de la "femme-chocolat".

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 22 - 23  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
22 23
TRÈS HAUT DÉBIT ET GRAND PROJET Acheter en ligne, chercher un emploi, poster un message sur facebook, envoyer un mail à un collègue ou regarder une vidéo  : nous passons en moyenne 18 h par semaine sur Internet. Nous sommes de plus en plus connectés et exigeants en terme de connexion, c’est pourquoi l’arrivée du très haut débit est particulièrement attendue. En 2013, le Département s’est donc engagé dans le plan national « France Très Haut Débit », en partenariat avec les communes, les intercommunalités et le Syndicat audois d’énergies (Syaden). En clair, il s’agit de créer un réseau très haut débit, là où les opérateurs privés n’ont pas prévu d’investir. Quatre technologies seront utilisées afin de couvrir 100% des foyers en 2020  : la montée en débit, la fibre optique jusqu’à l’abonné ou jusqu’au site prioritaire (sites publics ou zones d'activités économiques) et le satellite. Déployer un réseau numérique performant est un enjeu majeur pour construire l’avenir des territoires, favoriser le développement des entreprises, développer de nouveaux services et faciliter le quotidien des habitants. DÉBIT, TRÈS HAUT DÉBIT, KEZAKO ? Si on le compare au débit de l’eau dans les canalisations, le débit Internet correspond au volume de données pouvant circuler dans le réseau en un temps donné. Il est exprimé en « bit », une unité de mesure qui se décline, dans l’ordre croissant, en « kilobits », « mégabits » et « gigabits ». Plus le débit est élevé, plus la vitesse de transfert des données est rapide. Ainsi, le très haut débit va permettre d’envoyer et de télécharger un plus grand nombre de documents, vidéos, photos. L’accès à Internet est considéré comme « très haut débit » à partir d’un débit descendant de 30 mégabits par seconde, soit 30 Mb/s. Qui fait quoi ? LES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES Compétent pour établir et exploiter des réseaux, le Département de l’Aude porte ce projet et en assure le suivi en lien étroit avec le Syaden et les intercommunalités. LES ENTREPRISES DE GÉNIE-CIVIL ET LES INSTALLATEURS réaliseront les tranchées, poseront les fourreaux, les chambres et déploieront le réseau de fibre en souterrain ou en aérien. 22 AUDEMAG I MARS-AVRIL 2017 LE TRÈS HAUT DÉBIT ACTEURS PUBLICS ACTEURS PRIVÉS UN OPÉRATEUR DE RÉSEAU sera choisi cette année pour l’exploitation et la mise en service des équipements du réseau public. Il valorisera les réseaux en les louant aux fournisseurs d’accès à Internet (FAI). DICO LE SYNDICAT AUDOIS D’ÉNERGIES Le Syaden assure la maîtrise d’ouvrage du déploiement, au vu de son savoir-faire en matière de déploiement de réseaux d’énergie. Il est aussi le garant de la bonne gestion du service public qui sera confié à un exploitant après une procédure d’appel d’offres. LES FOURNISSEURS D’ACCÈS À INTERNET commercialiseront les services d’accès à Internet. Leur intervention sera indispensable pour la mise en service de la fibre optique chez les abonnés.
[APPRENDRE] Pourquoi créer un réseau très haut débit ? L’école numérique est l’un des projets phares du ministère de l’Éducation nationale. Cela implique de déployer des réseaux permettant d’accéder aux contenus pédagogiques en ligne, dans les établissements scolaires et chez les particuliers. Pour l’enseignement supérieur et la formation continue, de nombreux usages se développent pour acquérir des compétences depuis son domicile grâce à des cours en ligne (MOOC), des ressources numériques et des formations à distance. [SE DIVERTIR] La culture se cultive aussi en ligne ! Visites virtuelles de musées ou de sites historiques, téléchargement légal de films ou de musique… le déploiement d’un réseau très haut débit favorise ainsi l’accès à la culture. Les progrès technologiques réguliers ouvrent des perspectives d’évolutions radicales  : télévision 3D et très haute définition (4K), jeux vidéo avec des casques de réalité virtuelle, etc. CE QUE LES AUDOIS EN ATTENDENT CARLOS PELTONIEMI 16 ans, Castelnaudary « Au lycée, j’ai besoin d’Internet tous les jours » « Je suis élève en Terminale électronique au lycée Andréossy, à Castelnaudary, où je vis la semaine. Sur Internet, je récupère mes cours, je fais des recherches et je joue aussi à «League of Legend». Quand je vais le week-end à Fontiers- Cabardès, la connexion est mauvaise. J’espère, avec le THD, pouvoir travailler et jouer aussi bien à Fontiers qu’à Castelnaudary. » LE TRÈS HAUT DÉBIT Internet se révèle indispensable dans nos actes quotidiens. Déployer un réseau numérique performant grâce au très haut débit, c’est créer un service d’utilité publique pour apprendre, travailler, communiquer, se divertir, mais aussi accéder à des services publics diversifiés et plus performants ou encore développer son activité. ANNE LESNÉ 43 ans, cabinet d’architecte à Fontiers-Cabardés [TRAVAILLER] « Le THD, un besoin énorme » « Je m’occupe de la gestion et du développement commercial du cabinet d’architecte de mon mari Tim. On utilise beaucoup Internet, notamment pour des visioconférences avec des clients qui sont à Londres, aux États-Unis ou même à Carcassonne. Le THD, c’est un besoin énorme ! On va développer sur notre site un bureau virtuel et des espaces clients. On espère plus de fluidité et de rapidité d’accès. » La visioconférence en haute définition favorise les échanges à distance, dans le cadre professionnel et pour les particuliers. Grâce au stockage de données sur des serveurs distants, plusieurs utilisateurs peuvent partager des fichiers (vidéos, photographies, dossiers, etc.) et les consulter à distance, ce qui facilite le travail collaboratif et le télétravail. Enfin, l’accès à un réseau Internet de qualité reste indispensable pour les personnes à la recherche d’un emploi. [ACCÉDER À DES SERVICES PUBLICS INNOVANTS] Dans un contexte de vieillissement de la population, le maintien à domicile constitue un enjeu majeur. La multiplication d’objets connectés, permettant par exemple la télésurveillance, répond aux besoins de confort et de sécurité des seniors. Ainsi demain, de nouveaux services en direction du grand public pourront se développer grâce à l’installation du THD. MICHEL PAILHIEZ Camping La Pinède, Lézignan « On nous demande le wifi avant les toilettes » « Le THD ! Il sera le bienvenu. Les clients de notre camping nous demandent le wifi avant les toilettes. L’attente est très forte depuis deux ans. Cela touche toutes les générations et toutes les nationalités. On a mis 16 antennes il y a cinq ans. Les campeurs préféraient payer et avoir une bonne connexion. Alors l’arrivée du THD va forcément dans le bon sens pour nous et nos clients. » MARS-AVRIL 2017 I AUDEMAG 23



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :