[11] Perspectives n°6 jan/fév 2017
[11] Perspectives n°6 jan/fév 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°6 de jan/fév 2017

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de l'Aude

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 16 Mo

  • Dans ce numéro : en 2017, on adopte.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
COUPS DE POUCE POUR LES PARENTS 01 Devenir parent ça s'apprend Devenir parent pour la toute première fois n’est pas toujours une évidence. Comprendre les besoins de l’enfant, savoir pratiquer les soins, échanger avec d'autres parents, c’est ce que propose le centre médico-social (CMS) Narbonne Littoral. Les familles d’enfants de 0 à 3 ans peuvent ainsi bénéficier d’un suivi régulier à domicile et d’un accompagnement par des professionnels de la petite enfance (puéricultrice, assistante sociale, psychologue, médecin). « L'idée est de mieux préparer les parents pour qu'ils s'occupent mieux de leurs petits, et éviter ainsi les placements d'enfants de moins de trois ans en famille d'accueil, dont le nombre est en augmentation », explique Catherine Bossis, conseillère départementale. Contact  : 04 68 90 66 43 - cms.narbonne.littoral@aude.fr L’adolescence est un cap parfois difficile à passer. Voilà pourquoi, depuis 2015, le centre social et culturel Nelson-Mandela à Narbonne organise, tous les 15 jours, un temps d'échanges ouvert à tous les parents  : « la pause parents ». Animé par un éducateur et une assistante sociale, ce rendez-vous permet de s'informer sur l'adolescence, d’apprendre à gérer les conflits, de communiquer efficacement et de bien se positionner en tant que parents. Il s’agit aussi de dédramatiser les situations de conflits et de créer une dynamique positive. Contacts  : Bernard Cauquil, éducateur de prévention au centre médico-social de Coursan - 04 68 33 21 10 - bernard.cauquil@aude.fr - Fabienne Dagnac, assistante sociale actions collectives - 04 68 90 66 43 - fabienne.dagnac@aude.fr 14 AUDEMAG I JANVIER-FÉVRIER 2017 BESOIN D'UNE PAUSE AVEC VOTRE ADO ? TIP TOP 02 03 UN CHANTIER ET ÇA REPART ! L'opération Chantiers jeunes peut permettre aux adolescents déscolarisés de retrouver le goût de l'apprentissage. Dans le cadre de ce dispositif géré par le conseil départemental, les jeunes âgés de 13 à 17 ans ont l'opportunité de travailler au profit de collectivités, sur des chantiers de maçonnerie traditionnelle, de débroussaillage, de balisage de sentiers. Une manière de prendre conscience des réalités du monde du travail, de valoriser des apprentissages théoriques reçus à l'école et de développer de nouvelles compétences, comme la construction de murs et de petites toitures de capitelles, ces cabanes en pierre sèche typiques de notre département. Initiés en 2014, des chantiers de construction de capitelles ont ainsi permis d'accompagner 110 adolescents. À noter  : les demandes doivent être initiées par des organismes, associations, collectivités d’accompagnement éducatif. Contacts  : 04 68 33 21 10 - bernard.cauquil@aude.fr et cms.coursan@aude.fr
FABIEN FOUSSARIGUES Chef du centre routier d’Axat # ROUTE À 35 ans, Fabien Foussarigues supervise 12 agents départementaux sur un secteur de 130 km de routes, depuis Axat jusqu’aux frontières de l’Ariège et des Pyrénées-Orientales. Lors d’épisodes neigeux, avec ses équipes, il assure la sécurité des usagers. L’HIVER AU QUOTIDIEN En temps normal, j’arrive au centre routier vers 7 h 30. À 8h, je fais un briefing sur l’état des routes avec l’équipe de deux agents qui a réalisé la tournée sur le terrain dès 5 h du matin. Les chutes de pierres sont fréquentes sur ce secteur. Certaines routes sont souvent verglacées, donc l’équipe procède à leur salage quasiquotidiennement. J’en informe le chef d’astreinte de Quillan afin qu’il mette à jour le site www.inforoute11.fr. Je pars ensuite sur le terrain faire le tour des autres équipes et voir les chantiers. Superviser représente 60% de mon temps. Le reste est consacré à la logistique, à l’organisation des plannings et à l’administratif. GÉRER LA NEIGE Si la météo nous permet de l’anticiper, je cale les équipes dès la veille. La présence de huit agents répartis en quatre équipes est nécessaire pour couvrir les trois circuits de déneigement. Dès 5 h du matin, tout le monde est sur le pont. Personnellement, je coordonne l’action par radio depuis le centre. Je fais plusieurs bilans dans la journée pour www.inforoute11.fr et je gère les appels des habitants et des sapeurs-pompiers, qui nous sollicitent aussi quand il faut dégager des routes. Trois équipes se voient attribuer chacune un secteur de 40 km de routes à déneiger. La quatrième procède au salage, uniquement lorsque la neige s’est arrêtée de tomber. Au-delà de -10°C, c’est inutile, le sel n’agit plus. Si certaines routes comme l’axe Quillan/Saint-Paul-de- Fenouillet/Axat sont prioritaires, toutes sont déneigées au moins une fois par jour. Tant qu’il neige, on effectue des circuits. À 20h, tout le monde est rentré. Une équipe est d’astreinte jusqu’au lendemain, prête à intervenir en cas d’urgence. ÊTRE RÉACTIF Si l’épisode neigeux n’a pas pu être prévu, c’est l’équipe d’astreinte qui m’en informe au moment où elle prend son service vers 5h du matin. Dans ce cas-là, 1 h 30 plus tard au maximum, toutes les équipes sont sur les routes. Il faut aller vite afin de permettre aux usagers de circuler au mieux. Le déneigement, c’est le cœur de notre métier durant l’hiver. On aime ça. Même si parfois, quand ça dure, la pression a tendance à monter… Le plus difficile, c’est quand le vent se lève  : la création de congères ralentit notre travail. DANS LA PEAU DE Le déneigement, c’est le cœur de notre métier durant l’hiver. Des moyens matériels pour votre sécurité Le centre routier d’Axat dispose d’une flotte de dix véhicules, dont trois engins de déneigement et deux de salage, pour assurer la sécurité des routes et le déneigement. Au début de la période de viabilité hivernale (du 15 novembre au 15 mars), le centre dispose d’une réserve de 50 tonnes de sel. En moyenne, durant l’hiver, 300 tonnes de sel sont dispersées sur les routes du territoire d’Axat. Pour vous informer de l’état des routes consultez le site www.inforoute11.fr ou abonnez-vous au service d’alerte par SMS Text’Aude sur www.aude.fr.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :