[11] Perspectives n°5 nov/déc 2016
[11] Perspectives n°5 nov/déc 2016
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°5 de nov/déc 2016

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de l'Aude

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 6,1 Mo

  • Dans ce numéro : les chefs des collèges cuisinent local.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 26 - 27  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
26 27
AGENDA Matchs du RCNM L’équipe du RCNM, le club de rubgy de Narbonne, affrontera, à domicile, Dax le 18 novembre, Oyonnax le 2 décembre et l’US Carcassonne XV le 16 décembre. Stade Cassayet, 4 avenue Pierre-de-Coubertin, Parc des sports et de l’amitié, Narbonne. www.rcnm.fr 39 e Cross de la Cité Le 4 décembre à Carcassone. Organisé par l’ASC Athlétisme, le Cross de la Cité se déroulera à partir de 10h30 au stade Mayreveille de Carcassonne. Près de 1 500 participants sont attendus sur les différents parcours. Contact  : Michel Cerezuela, 04 68 26 81 56. www.asc-athle.fr Trophées Sport, Fair-play et citoyenneté 2016 Le 10 décembre. C’est au château de Villegly que seront remis les trophées Sport, Fair-Play et Citoyenneté attribués par le Comité départemental olympique et sportif (CDOS) et le Département. Treize trophées pour honorer l’esprit sportif audois. aude.franceolympique.com 26 AUDEMAG I NOVEMBRE-DÉCEMBRE 2016 SPORT ET HANDICAP LE DÉPARTEMENT EN PISTE Les Jeux paralympiques 2016 ont mis en lumière les sportifs handicapés. Le Département n’a pas attendu cet éclairage médiatique pour mener des actions concrètes en la matière. LES CLUBS ÇA C'EST DU SPORT Les lumières se sont éteintes sur Rio et avec elles les images de ces athlètes dont les exploits ont épaté le monde entier. En terme de performances, de records, de larmes et de joies, on peut désormais – et l’on doit – compter sur les sportifs handicapés. Le handisport ne pouvait rêver meilleure exposition. Les Jeux ont pu changer le regard que l’on porte sur le handicap et inciter les principaux intéressés à accepter leur différence pour en faire une force. Viser la parité entre sportifs valides et handicapés, c’est l’objectif de ceux qui œuvrent au quotidien pour marier étroitement sport et handicap  : acteurs du « sport adapté », destiné aux personnes en situation de handicap mental, et intervenants du handisport, qui concerne les personnes à mobilité réduite. « Créer une fédération commune du handicap serait une piste à exploiter », relève Patrick François, conseiller départemental délégué aux Sports. Le Département a d’ailleurs montré la voie  : « nos actions sont axées sur la parité », rappelle-t-il. Ouvrir le champ des possibles Avec Arnaud Fraïsse, directeur du service Sports, Jeunesse et Plein air au conseil départemental, ils suivent avec attention tous les projets qui permettent l’épanouissement des personnes handicapées à travers la pratique du sport. Le programme départemental de plein air, par exemple, est ouvert à tous, et rien n’est interdit  : la spéléologie, le golf, le tir à l’arc, le VTT sont autant de pratiques ouvertes HANDISPORT Tous Ex-Aequo - Tandem, tir à l’arc, badminton, plongée, etc. Rens. à la Maison des Sports - 04 68 47 25 56. HANDBIKE Handi Athlète Méditerranée à Narbonne - Cyclisme adapté - 04 67 00 20 26. TIR À L’ARC Les Archers de la Cité (Carcassonne) - 04 68 72 58 87. et très prisées. Pour le handisport est organisée, chaque mois, une journée de découverte d’un sport  : plongée, parapente, voile, ski, etc. « L'objectif est que cette journée se prolonge par une immersion dans un club, souligne Patrick François. La volonté du Département est de développer dans l'Aude des sports de pleine nature accessibles aux personnes à faible mobilité ou faible compréhension. » Les Archers de Limoux - 06 83 70 06 73. TIR SPORTIF Société de Tir Handisport Castelnaudary - 04 68 60 40 11. Société de Tir handisport Narbonne - 04 68 41 25 80. ESCRIME Club Escrime Castelnaudary - 04 68 94 00 67.
HÉLÉNA CAZAUTE « Comme un rêve qui se réalise » Depuis ses débuts au club de Gruissan jusqu’à son entrée en Ligue A féminine avec les Angels de Béziers et en équipe de France  : tout s’est accéléré pour la jeune volleyeuse gruissanaise. À 18 ans à peine. Jouer au volley a été quelque chose de naturel ? En ayant une mère et deux sœurs volleyeuses, ça a presque coulé de source. Quand j’étais petite, je faisais du volley mais aussi de la gym. J’ai dû faire un choix rapidement, et compte tenu de ma taille, le volley était bien plus adapté pour moi. Et puis j’aime l’esprit collectif et la solidarité qu’offre ce sport. Mon équipe, c’est comme ma seconde famille. Que représentent pour toi les années passées à Gruissan ? Elles resteront sans doute mes plus belles années, même si j’espère en avoir d’autres… C’est là où tout a commencé, dans mon club de cœur, avec des titres de championne de France dans toutes les catégories jeunes (benjamines, minimes, cadettes et juniors), avec une belle bande de copines et ma mère comme coach. Que demander de plus ? Béziers, ça a été l’entrée dans un autre monde ? C’est l’entrée dans le monde des « grands »  : le monde pro, même si à Béziers il y a beaucoup de jeunes joueuses, ce qui n’est pas forcément le cas dans tous les autres clubs. Il y a un rythme à prendre et des sacrifices à faire, mais ça me plait bien. ÇA C'EST DU SPORT J'aime l'esprit collectif et la solidarité qu'offre le volley. Imaginais-tu réussir une entrée de ce calibre en Ligue A féminine ? Non je ne m’y attendais pas. Je pense que le fait de jouer sans pression et avec insouciance m’a permis de faire ce très bon début de saison. Que ressent-on à 18 ans quand on est appelée chez les Bleues ? Entrer dans l'équipe de France c'est beaucoup d’émotions, comme un rêve qui se réalise. C’est également un honneur de pouvoir représenter mon pays à travers ces compétitions internationales. Cette expérience m’a permis de me confronter à un autre niveau de jeu et de mettre mon mental à rude épreuve. C’était très intense et cela demande de grandes ressources. Comment as-tu vécu les qualifications pour les Championnats d’Europe ? C’était une belle expérience, malheureusement le résultat n’est pas là et la déception est grande. Mais on ne va pas se laisser abattre. On va rentrer dans nos clubs respectifs, continuer à travailler et on reviendra plus fortes pour nos prochaines échéances. N’as-tu pas l’impression que tout s’accélère pour toi ? Si et ce n’est pas évident… C’est pour cela que j’essaye de prendre du temps pour réfléchir, faire les bons choix afin d’éviter de les regretter par la suite. Aujourd’hui, que peut-on te souhaiter ? De faire une bonne saison à Béziers cette année, avant de (pourquoi pas) partir à l’étranger l’année prochaine. Le niveau y est souvent plus élevé qu’en France et j’ai envie de découvrir d’autres pays, parler plusieurs langues. C’est un gros challenge à relever. NOVEMBRE-DÉCEMBRE 2016 I AUDEMAG 27



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :