[11] Perspectives n°4 sep/oct 2016
[11] Perspectives n°4 sep/oct 2016
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°4 de sep/oct 2016

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de l'Aude

  • Format : (220 x 280) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 2,4 Mo

  • Dans ce numéro : le courage et l'engagement !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
Je défends la parole d’un public inaudible. Roy Compte BIOGRAPHIE è 1975. Ce biterrois, fils d'ouvrier métallurgiste, devient éducateur spécialisé à l’Institut médico éducatif Louis-Signoles à Narbonne. è 1984. Il fonde le Comité départemental de la Fédération française du Sport adapté dont il est président depuis. è 1987. Il décroche le Brevet d’État d’éducateur sportif pour les personnes handicapées mentales. è 1991. Il obtient une licence en Sciences de l'éducation puis, un an plus tard, la maîtrise STAPS. Et enfin un doctorat en sociologie. è 2016. Depuis février, il préside la Confédération internationale francophone sport adapté et culture et siège toujours au Comité Paralympique et Sportif Français. 8 AUDEMAG I SEPTEMBRE-OCTOBRE 2016
Roy Compte HANDICAP MENTAL  : LE MATCH D’UNE VIE Depuis 30 ans, cet éducateur, professeur d’éducation physique et sociologue, se bat pour donner aux personnes en situation de handicap mental ou psychique une place au travers du sport. Pour ces "sans voix", Roy Compte poursuit cette quête sans relâche. AudeMAG Pourquoi combattre au nom des personnes en situation de handicap ? Roy Compte Ma présence dans les instances dans lesquelles je suis engagé (voir sa biographie) n’a de sens que par la reconnaissance des personnes en situation de handicap mental. Je défends leur présence dans notre société. Le sport peut être beaucoup pour ces publics en manque de valorisation. Il leur apporte reconnaissance et estime. Comment définir le sport adapté ? Il s’agit d’animer et d’organiser des activités physiques et sportives pour les personnes en situation de handicap. Et de permettre à chacune, quelle que soit sa déficience, d’aller au bout de son projet. Nous sommes attentifs à tenir compte de la singularité de la personne. Le handicap est d’abord une conséquence, c'est un écart par rapport à la norme. Le sport adapté lutte contre l’uniformisation par la singularité. Que représente le sport adapté dans l’Aude ? Nous comptons 300 licenciés. Aujourd’hui, nous cherchons à répondre à des projets individualisés. Qu’il s’agisse de compétition comme de loisirs. Le public existe. L’enjeu PORTRAIT pour nous est de convaincre les directeurs d’établissement de mettre en place ces activités. Quels sont les lieux de l’Aude qui vous inspirent ? J'ai un hobby  : la peinture. J'aime donc les Corbières avec leurs citadelles du vertige, au graphisme superbe, les oliviers et les ceps desséchés qu’Azéma et Savy ont si bien peints. J’aime aussi deux sites emblématiques  : Bages et Gruissan. Qu’est-ce qui vous rattache autant à l’Aude ? Ce sont ses paysages, son atmosphère. Ici, on a le soleil et le vent qui empêchent la morosité des nuages. Passé Avignon, le vent nous enlève les casquettes et la végétation se fait aride. Quel est votre livre préféré ? « L’éloge de la faiblesse » d’Alexandre Jollien. Cet écrivain a vécu en Institut motricité cérébrale. Il écrit avec beaucoup d’autodérision. Votre héros ou héroïne préféré ? Je ne suis pas un "fan" mais MohamedAli est une personne qui m'a marqué dans toute sa dimension. Il était un humaniste, qui avait des convictions et qui les a tenues. SEPTEMBRE-OCTOBRE 2016 I AUDEMAG 9



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :