[11] Perspectives n°25 mar/avr 2020
[11] Perspectives n°25 mar/avr 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°25 de mar/avr 2020

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de l'Aude

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 8,4 Mo

  • Dans ce numéro : l'égalité hommes-femmes, c'est l'affaire de tous !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
DOSSIER 18 Femmes-Hommes alter égaux !  : FOCUS Des actions concrètes pour lutter contre les discriminations envers les femmes Comment agir face 24 aux violences conjugales 26 Championnes audoises ! 28 Tirage  : 166 000 exemplaires - ISSN  : 0985-2247 - Directeur de la publication  : André Viola - Directrice de la communication  : Laurence Perez - Rédacteur en chef  : Frédéric Frangeul - Rédaction  : Patrick Bessodes, Armelle Nébilon, Marie Pintado, Claude-Marie Robion - Secrétariat de rédaction  : Julie Subtil - Conception  : Aurélie Houeix - Graphisme  : Aurélie Houeix, Laurence Tixier - Crédits photos  : Idriss Bigou-Gilles, Céline Deschamps, EsteFoto, Héli11, Getty images, iStock, Vincent Photographie, DR. Ce magazine est également disponible en version audio sur le site aude.fr. Impression  : Imprimerie De Bourg. Imprimé sur du papier provenant de forêts gérées durablement. 4 AUDEMAG I MARS-AVRIL 2020 SOMMAIRE L’ART D’ÊTRE AUDOIS Margot Morisot, une éleveuse nature Plus d’infos sur www.aude.fr 6 12 Florence Vettes, reine de chœur Département de l’Aude
Marie-Christine Munoz 35 DANS LA PEAU DE ROUTES Quoi de neuf sur les routes ? 15 16 Entrée chic et choc de la cheffe Catherine Sandrin Reportages, documentaires, actus… Toute l’Aude en vidéo sur audeTV ÉDITO RIEN NE JUSTIFIE LES INÉGALITÉS En 2020, la Journée internationale de la femme a 110 ans. C’est en 1910 en effet, à Copenhague, qu’une confédération internationale de femmes socialistes lance l’idée d’une journée internationale sur ce thème, notamment pour promouvoir le droit de vote dont était privée la moitié de la population adulte de l’époque ! Cent-dix ans plus tard, les femmes se rendent certes sans problème dans les isoloirs – en tout cas en France… – mais tout n’est pas rose sur le front de l’égalité entre les femmes et les hommes – et de la condition féminine. Discriminations, difficultés économiques, violences conjugales… La question de l’égalité femme-homme est un combat. Et comme pour toutes les luttes sociales, il ne faut jamais baisser la garde. L’attention doit être quotidienne et se déployer dans de multiples domaines. Le département de l’Aude n’a pas à rougir lorsqu’on évoque l’égalité entre les femmes et les hommes, la promotion et la juste représentation des femmes. Avant que la loi n’impose quoi que ce soit en la matière, nous agissions déjà sans forcément le revendiquer. Mais nous voulons aller plus loin. Car rien ne justifie les inégalités. Aussi, cette année, à l’occasion du 8 mars, nous avons choisi de mener une campagne forte et une communication offensive sur cette question de la place des femmes dans la société. Cela a commencé il y a quelques jours avec la mise à l’honneur d’une trentaine d’Audoises qui agissent dans le domaine du sport. Cela se poursuit avec ce numéro d’audeMAG, qui donne la parole aux femmes avec des portraits d’Audoises chefs d’entreprise, agricultrice, présidentes ou bénévoles d’association engagée pour la cause des femmes, chef de chœur, sportives. Nous aurons aussi le 6 mars le plaisir d’accueillir l’exposition photographique réalisée par les élèves du collège Alain. L’ensemble des œuvres, une vingtaine de portraits, est exposé dans le hall de l’hôtel du Département. Simone Veil, Frida Kahlo, Rosa Park,… les élèves ont posé, grimés comme ces figures du féminisme qui ont marqué l’histoire. Du haut de leurs 13 ans, ils nous amènent à réfléchir aux clichés de genre et à déconstruire les stéréotypes sexistes. Ce projet est d’autant plus remarquable que c’est à l’école et dans la famille, dès le plus jeune âge, qu’il faut collectivement lutter contre ces stéréotypes. La promotion de l’égalité femme-homme, tout comme la lutte contre les discriminations font partie de nos axes prioritaires car je suis persuadé que les collectivités territoriales et les élus locaux ont un rôle majeur à jouer sur ce sujet hélas, très actuel. Améliorer la condition des femmes, c’est améliorer la condition humaine en général. André VIOLA Président du conseil départemental de l’Aude MARS-AVRIL 2020 I AUDEMAG 5



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :