[11] Perspectives n°231 sep/oct 2014
[11] Perspectives n°231 sep/oct 2014
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°231 de sep/oct 2014

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de l'Aude

  • Format : (240 x 299) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 5,3 Mo

  • Dans ce numéro : pesticides... comment faire sans.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
som ma ire Un Territoire équilibré Un environnement préservé la qualité de vie une économie dynamique 2 Perspectives n°231 la solidarité partout p.4-5  : p.6  : p.7  : p.8-9  : p.10-11  : p.12  : p.12  : p.13  : p.14  : p.15  : p.16  : p.16  : p.17  : p.18  : p.19  : p.20  : p.21  : p.23  : Le ticket à 1 € une idée d’avance, un modèle copié ! THD  : après, il sera trop tard Aude rurale  : jamais sans le CG Il y a une vie après La Poste Les éleveursnaturalistes de Bordegrande pesticides  : Comment faire sans La pépinière du canal ouverture D’une banque de stages Jobs en «drive» Premier collège «nouvelle génération»  : Marcelin-Albert l’économie sociale et solidaire  : Créer de l’emploi autrement Les poussières du tailleur de pierre Le goût du pays cathare Face à la précarité au quotidien Solidarités  : faciliter la vie Le bus PMI la santé à dom icile Contre la désertification médicale La clé des marchés publics audois
Perspectives Le magazine du conseil général de l’Aude Tirage  : 50 000 exemplaires ISSN  : 0985-2247 Directeur de la publication  : André Viola Directeur de la communication  : Yvon Le Gall Rédaction  : Yvon Le Gall, Anick Noé, Hubert Mery, avec l’aide des services du Conseil général Maquette et mise en page  : Guy de Guglielmi Impression  : Imprimerie de Bourg Crédits photos  : services du Conseil général, Philippe Benoist Imprimé sur du papier provenant de forêts gérées durablement le quinquennat Audevant A la question  : « s’il y avait le feu chez vous, qu’emporteriez-vous ? », Jean Cocteau répondit  : « je crois que j’emporterais le feu ». Au moment où le projet Audevant a été lancé, en mars 2009, sous l’impulsion de Marcel Rainaud, alors président du Conseil général, qui m’en avait confié la mise en œuvre, la crise financière mondiale commençait à devenir crise économique en France. Quand il s’achève, 5 ans plus tard, les effets de cette crise sont visibles partout, et dans l’Aude plus qu’ailleurs. On voit bien, parce que la crise les a encore accentués, ce que sont les tendances lourdes du monde moderne  : aller vers les grandes villes, les grands pôles économiques, les grandes universités. Donner tout à ceux qui ont déjà tout. Quant aux autres… L’intention initiale d’Audevant est là  : ne rien lâcher. C’est donc notre XXIe siècle qui a été dessiné ainsi, en concertation avec les Audois qui ont été consultés par milliers, avec les agents des services départementaux qui se sont réorganisés autour des priorités définies  : Audevant est un projet collectif bâti collectivement parce que c’est ainsi que nous, Audois, faisons les choses depuis toujours. Au bout de ces 5 ans, il y a donc ce que nous nous sommes déjà donné  : le bus à 1 € , la consultation itinérante de Protection maternelle et infantile, des digues de protection contre les inondations, des zones naturelles sauvegardées, un plan de lutte contre la dépendance des personnes âgées, l’installation du numérique dans les collèges, la création de circuits courts pour les produits agricoles…Et il y a tout ce qui est lancé mais reste encore à construire  : le Très Haut Débit, le maintien de médecins généralistes dans les zones rurales, le classement des forteresses du Pays cathare à l’Unesco, la création ou la rénovation de deux collèges… Dans la création de ce projet comme dans sa mise en œuvre, il n’y a pas un espace de son territoire que le Conseil général ait négligé  : l’Aude du XXIe siècle sera la même pour tous les Audois tant qu’existera une structure départementale qui les entendra tous et répartira entre eux les moyens et les charges. Audevant n’est donc pas un projet bouclé, terminé. Il est une ambition qui n’a pas de fin  : entretenir le feu. André Viola, Président du Conseil général de l’Aude Septembre/octobre 2014 éd ito 3



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :