[11] Perspectives n°215 décembre 2012
[11] Perspectives n°215 décembre 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°215 de décembre 2012

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de l'Aude

  • Format : (195 x 297) mm

  • Nombre de pages : 16

  • Taille du fichier PDF : 1,2 Mo

  • Dans ce numéro : de l'eau pour l'Aude.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
Dossier la biodiversité dans l’aude La grande variété des espèces et des plantes dans le département vient de la grande variété des milieux, des variations d’altitude et des climats. L’Aude est le département le plus riche de la France métropolitaine pour les oiseaux nicheurs (près de 200 espèces) et figure parmi les trois départements les plus riches en biodiversité végétale. Depuis 2010, le programme Audevant a intégré l’objectif de préservation et de valorisation du patrimoine naturel et de la biodiversité. Le Conseil général va mettre en œuvre 9 ambitions principales. À quoi sert une zone humide ? Les zones humides sont des terrains, exploités ou non, inondés ou gorgés d’eau douce, salée ou saumâtre pourvus d’une végétation adaptée au milieu. Elles jouent un important rôle de régulation des flux d’eau en ralentissant les écoulements en période très pluvieuse et en contribuant au maintien des débits en période sèche. L’Aude étant un département fortement soumis à des phénomènes climatiques tels que sécheresses ou inondations, on comprend l’intérêt de conserver des milieux naturels capables d’en atténuer les effets. Ces zones humides sont, de plus, des milieux naturels particulièrement riches en faune et flore indigènes. De fait, elles contribuent à l’exceptionnelle biodiversité de notre département. 1. Préserver et valoriser le patrimoine naturel en le rendant accessible 2. Connaître et sauvegarder le patrimoine naturel remarquable 3. Protéger les zones humides pour préserver la ressource en eau 4. Soutenir les sites, parcs et réserves naturels 5. Promouvoir les espaces naturels dans l’aménagement du territoire 6. Lutter contre les plantes et la faune invasives, prévenir d’autres infestations 7. Restaurer des espaces naturels et leurs fonctionnalités écologiques dégradés par l’activité humaine 8. Développer l’éducation à l’environnement et la découverte des milieux naturels pour tous 9. Renforcer l’offre touristique par l’ouverture des espaces naturels 12 Perspecves
incendie et secours N°215 - Décembre 2012 des pompiers bientôt chez eux La nouvelle caserne des sapeurs pompiers à Narbonne va être opérationnelle… Narbonne et de Jacques Hortala, président de la commission administrative du Service départemental d’incendie et de secours, a pu se rendre compte de l’avancée des travaux. Un peu plus d’un an après l’ouverture du chantier, la caserne des sapeurs pompiers commence à prendre sa forme finale. Les nouveaux locaux spacieux, lumineux et adaptés aux besoins permettront de regrouper l’ensemble du matériel qui était disposé sur plusieurs sites. Après des études qui ont duré 10 mois, les travaux de construction du nouveau centre des sapeurs pompiers de Narbonne ont commencé le 29 août 2011 sous la direction du cabinet d’architecture Boyer-Percheron- Assus de Montpellier et de Pascale Deffayet et Olivier Schertenleib, architectes associés au projet. Le 9 novembre, le Président du Conseil général André Viola, entouré de Jacques BASCOU, maire de Le projet, d’un montant de 8 millions d’euros, constitue la plus belle réalisation du SDIS et sera avec Carcassonne l’un des principaux centres de secours du département. Néanmoins, d’autres projets sont en cours, sur des centres de secours comme Fabrezan, Cuxac, Cabardès, Couiza, Lapradelle ou Peyriac. Le schéma départemental d’analyse et de couverture des risques préconise en effet un maillage bien équilibré du territoire pour la défense de la population audoise autant en milieu urbain qu’en zone rurale. ÉTÉ 2012 : PLUS DE FEUX, MAIS MOINS DE SURFACE BRÛLÉE… Dispositif 2012 : 19 vigies activées par le SDIS 19 patrouilles de guet 9 patrouilles ONF Trackers (leur activité s’est avérée soutenue en raison des interventions au profit des incendies de l’Ariège ou des Pyrénées-Orientales : 228 réapprovisionnements contre 113 en 2011). Nombre d’incendies et surface brûlée : À la fin de l’été, le bilan des feux de forêt s’établit à 161 incendies pour une surface brûlée de 261 hectares (soit 50% de moins que la moyenne des 10 dernières années). 4 sinistres ont atteint le seuil des 10 ha : Conilhac de la Montagne (27 ha), Trausse Minervois (67 ha), Narbonne (58 ha), Trèbes (14 ha) + 30% de feux dans l’espace rural ou péri-urbain (949) Les causes : Recrudescence des incendies volontaires (49%) Hausse du nombre de débordement de dépôts d’ordures (11%) 13



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :