[11] Perspectives n°209 mai 2012
[11] Perspectives n°209 mai 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°209 de mai 2012

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de l'Aude

  • Format : (195 x 297) mm

  • Nombre de pages : 16

  • Taille du fichier PDF : 2,9 Mo

  • Dans ce numéro : Forum de la création d'activité à Quillan.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
Visite cantonale En route pour le canton de Belcaire Ouvrage d’art Des travaux de reconstruction impressionnants ! Fin novembre dernier, les travaux de destruction et de reconstruction du pont de Limousis qui enjambe l’Orbiel, sur la route départementale 111 ont débuté. Ils se sont terminés 14 Dans le cadre de ses visites cantonales, le président André Viola, s’est rendu à la Maison de la Montagne à Roquefeuil où il était attendu par Francis Savy, conseiller général du canton de Belcaire, entouré des édiles locaux, en présence de Jean-Paul Dupré, Député. Cette rencontre qui s’est poursuivie par la visite de la chaudière à bois déchiqueté construite pour l’Ehpad de Roquefeuil, lui a permis de constater l’engagement de la commune de Roquefeuil dans sa politique en matière d’énergie renouvelable. Puis, direction Espezel. La communauté de communes investit dans la culture avec la création d’une bibliothèque intercommunale, service culturel gratuit où l’on peut emprunter toutes sortes de livres, romans, documentaires, périodiques, albums jeunesse...avec le ce mois-ci. La traversée du nouveau pont est ainsi facilitée grâce à l’élargissement de l’ouvrage d’art. Ainsi, deux véhicules légers peuvent se croiser sans encombre. De plus, Perspectives soutien de la Bibliothèque départementale de l’Aude. Puis un moment fort : l’inauguration de la crèche intercommunale « Les Petits Loups », structure multi accueil animée par 6 professionnels et disposant de 15 places. Le Conseil Général est très heureux d’avoir participé à sa réhabilitation, l’objectif étant d’améliorer les conditions d’accueil des enfants et des familles et de faciliter le travail du personnel. la limitation de tonnage à 12 tonnes pour les véhicules est levée. L’accès aux sites remarquables tels que la grotte de Limousis est incontestablement amélioré.
Tribunes Robert DEJEAN, conseiller général de Narbonne-Sud Groupe Non Inscrits et UMP À la date d’écriture de cet article, le choix des Français pour conduire notre pays n’est pas connu. Si ce n’est la situation de notre pays, de notre département : un chômage qui progresse inexorablement, un déficit extérieur record, une mondialisation qui nous fait changer d’époque et nous oblige à révolutionner nos modes de pensée et de vie… De quoi donner aux Français la médaille d’or du peuple le plus pessimiste du monde. En attente du choix des citoyens pour celui qui conduira la France, et de l’application des réformes en cours, un temps de latence, de questionnement, pèse sur nos communes et nos institutions. Une nouvelle organisation territoriale et de nouvelles gouvernances devraient déboucher sur de nouvelles attributions des compétences. Quelles parts dans les schémas départementaux territoriaux auront les Communautés de communes et agglos ? … et surtout quelles ressources fiscales leur seront attribuées ?... Quelles que soient les propositions aux redressements des comptes que proposent les candidats à la présidence, les Français se doutent qu’une rigueur inéluctable les attend. Le Conseil Général gardera pour première mission, l’action sociale dont le poids budgétaire ne peut que grossir, compte tenu de la démographie et l’économie audoise… Or dans les conditions actuelles, le différentiel qui existe entre la reprise économique qui crée naturellement des emplois, et les mesures désordonnées et ruineuses destinées à en créer ou à en protéger artificiellement font que nos acquis sociaux ne sont plus le fruit de notre travail, mais sont financés sur le dos de nos générations futures. Ce différentiel, quelles que soient les réformes et les propositions des candidats se fera sur le dos des contribuables... À moins qu’un magicien sorte des urnes, le réveil risque d’être rigoureux ! n°209 mai 2012 Hervé Baro, président du Groupe de la Majorité Départementale, vice-président du Conseil Général Le Département, principal partenaire des territoires Parce que les territoires évoluent, que les attentes des populations se font plus précises, le rôle du Département se transforme. C’est le cas à travers le SDADDT que nous élaborons en ce moment avec nos partenaires (agglomérations, Communautés de communes, chambres consulaires). C’est le cas aussi dans les relations que nous établissons avec les communes et les intercommunalités. À la demande du Président, nous venons de rencontrer les élus locaux, pour la deuxième fois depuis le mois de septembre, afin de faire le point sur les différentes aides aux territoires. Lors de notre première rencontre, nous avions présenté les priorités du Département afin que les maires puissent faire leurs demandes en toute connaissance des règles. Ces dernières semaines, nous sommes revenus devant eux pour présenter le calendrier des notifications, les crédits, en augmentation en 2012, affectés aux subventions en direction des territoires et faire le point sur les dossiers déposés qui devront faire l’objet d’un classement par ordre de priorité. Cet engagement est dans la droite ligne de la concertation et de la participation qui sont au cœur de notre démarche. Être en phase avec les attentes du terrain afin d’y repondre le plus justement est l’un des buts que porte la majorité départementale et le Président du Conseil Général. Il en est de même avec la réflexion menée sur le projet d’agence technique départementale destinée à aider les collectivités dans la réalisation de leurs projets et pour laquelle un questionnaire visant à recevoir les besoins des communes dans ce domaine. À travers ses priorités et sa méthode, le Département prouve qu’il demeure le partenaire privilégié des communes et des intercommunalités. Il porte l’ambition d’un territoire solidaire, à même de proposer une qualité de vie toujours améliorée à ses habitants. Je formule l’espoir que l’État partage notre ambition et participe de cet effort en direction de tous les territoires, notamment les plus ruraux. 15



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :