[11] Perspectives n°202 octobre 2011
[11] Perspectives n°202 octobre 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°202 de octobre 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de l'Aude

  • Format : (195 x 297) mm

  • Nombre de pages : 16

  • Taille du fichier PDF : 1,9 Mo

  • Dans ce numéro : un accès Internet pour les usagers de la MDPH.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
Économie Des aires de vente directe sur notre réseau routier Soutenir la création et la structuration des circuits courts Si la recherche de marchés hors des frontières départementales ou à l’exportation reste un débouché possible pour les produits agricoles, le changement des modes de consommation, tend à faire la part belle aux circuits courts qui rapprochent ou mettent en contact clientèles et producteurs locaux, le consommateur déjà sensibilisé aux impératifs de traçabilité est de plus en plus soucieux de l’impact environnemental, voire social de ses achats notamment en ce qui concerne les produits alimentaires. Ainsi les circuits courts apparaissent comme une réponse à l’attente du consommateur comme à celle des agriculteurs qui voient s’ouvrir de nouveaux débouchés quasi immédiats, à proximité de leurs exploitations et à des prix plus rémunérateurs que la vente aux centrales d’achat, notamment celles de la grande distribution. Si des réseaux existent déjà pour que le consommateur puisse acheter directement ses fruits et légumes auprès d’un agriculteur, le Conseil Général met aussi en œuvre des moyens dans ce domaine. Soutenir la création de points de vente sur les exploitations agricoles La vente directe sur l’exploitation permet une valorisation non seulement de la production, mais aussi du métier d’agriculteur. Favoriser la création de ce type de points de vente, permet également une valorisation du patrimoine bâti car l’aménagement architectural s’accompagne d’un volet paysager. Éléments de l’agritourisme, les points de vente sur les exploitations permettent un contact direct entre clients et producteurs, une reconnaissance de leur métier, ainsi qu’une identification des terroirs. Perspectives La recherche de plus-value pour nos agriculteurs passe en partie par le développement des circuits courts, la vente de leurs produits aux consommateurs. Cela répond également à une forte demande des Audois mais aussi des touristes de passage. En aménageant et en contrôlant des aires de vente en bordure du réseau routier départemental, la qualité et la traçabilité d’une partie de notre production agricole sont garanties. En partenariat avec la Chambre d’Agriculture de l’Aude, le Conseil Général espère ainsi favoriser la vente directe du producteur au consommateur. 06 3 aires de vente réservées aux professionnels À ce jour, le Conseil Général a créé 3 aires de vente directe à proximité de Carcassonne, en attendant que l’initiative se développe par d’autres collectivités ou structures et que d’autres villes audoises accueillent ce type de points de vente. On trouve actuellement une aire sur le carrefour de Bezons (entre la RD 118 et la RD 620), sur la commune de Villemoustaussou, sur le rond-point Georges Pompidou à Carcassonne et au rond-point de Béragne, entre Carcassonne et Trèbes. Bien entendu, ces surfaces sont octroyées sous réserve de conditions demandées aux producteurs. Ils ne peuvent y vendre que des produits locaux, comme les productions issues de l’agriculture du département de l’Aude, avec une priorité aux produits marqués Pays Cathare, labellisés Bio ou autre label de qualité. Ils peuvent vendre également les produits transformés dans l’Aude par des artisans ou des agriculteurs, ainsi que les créations d’artisans d’art, avec une priorité donnée aux artisans marqués Pays Cathare. En rouge, les points de vente aménagés autour de Carcassonne
Économie La Foire d’Espezel 2011 Économie n°202 octobre 2011 Tous les ans, en automne, la traditionnelle foire d’Espezel monte ses stands pour présenter les savoir-faire de nos éleveurs. Le programme des journées des 22 et 23 octobre est bien chargé : Exposition de matériel agricole, travail de chien de berger sur troupeau ovin, présentation de chevaux lourds, spectacle de chevaux et de vaches dressées, présentation de volailles, de porcs… Des rillettes et du foie gras de canard, des saucissons, grillades de bœuf, du fromage de vache bio, des croustades aux pommes et bien évidemment les pommes de terre du Pays de Sault accompagneront agréablement ces deux journées festives ! Programme complet sur : Renseignements : 04 68 20 20 21 De l’or pour Valandré ! Les grands aventuriers des sommets enneigés connaissent bien la marque, mais les habitants du Languedoc-Roussillon savent-ils que l’Aude abrite le spécialiste des duvets capables de résister à - 30 degrés ? Depuis 25 ans, les 7 salariés de Valandré tentent de faire survivre un savoir-faire unique. Visites cantonales Le tourisme à l’honneur dans le canton de Fanjeaux La visite dans le canton de Fanjeaux, dont il est le conseiller général, a été l’occasion pour André Viola de faire un point avec les responsables de l’Office Intercommunal de Tourisme sur la saison 2011. Grâce au développement des sports de pleine nature, notamment le VTT et au riche patrimoine historique et culturel, le canton peut s’enorgueillir d’un attrait touristique important. Le point d’accueil touristique de Fanjeaux, qui va subir quelques modifications afin d’être plus opérationnel, s aude.fr Chaque année en juillet, les fabricants de matériel de sports de pleine nature du monde entier se rassemblent à Friedrischshafen en Allemagne pour présenter leurs produits à un jury exigeant. La société Valandré, qui met en valeur le duvet des Pyrénées et crée des vêtements et des sacs de couchage de haute technologie, a reçu la médaille d’or pour sa veste d’alpinisme innovante et de haute performance : « Immelman ». En 2009, Valandré avait déjà été primée pour le sac de couchage Bloody Mary. Cette société française basée à Belcaire continue de conforter sa place de leader dans la confection de vêtements capables de vous sauver la vie en conditions extrêmes. est un lieu-ressource pour les touristes qui voyagent entre le Lauragais et la Malepère. À l’occasion de son passage à Ribouisse, ont été aussi présentés à André Viola les projets de mise en accessibilité de la mairie pour les personnes en situation de handicap. Cela représente de lourds travaux pour une petite commune d’une centaine d’habitants, c’est pour cela que le Conseil Général est sollicité pour un accompagnement financier. La suite de la matinée a permis à André Viola de découvrir aussi les aménagements réalisés dans ce domaine par la commune de Villasavary qui a entièrement rénové son relais de service public. Rendu fonctionnel et moderne, ce bâtiment permet tout autant de faire de la visioconférence que de permettre aux aides à domicile de se réunir afin de faire le point sur leurs différentes tâches journalières. André Viola au point d’accueil touristique de Fanjeaux 07



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :