[11] Perspectives n°19 mar/avr 2019
[11] Perspectives n°19 mar/avr 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°19 de mar/avr 2019

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de l'Aude

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 7,4 Mo

  • Dans ce numéro : l'Aude, une histoire à partager.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
TROIS BONNES RAISONS DE SOUTENIR LA CANDIDATURE DES CITADELLES DU VERTIGE À L’UNESCO Dynamiser l’attractivité du territoire 02 L’inscription au patrimoine mondial de l’UNESCO est un formidable levier de développement et permettrait d’augmenter considérablement la notoriété de ces sites. En effet, les visiteurs qui viennent découvrir le patrimoine en profitent pour pratiquer d’autres activités associées au tourisme et à la consommation. Mais c’est aussi un moyen d’attirer l’attention sur les autres atouts de ce territoire, et mettre en valeur la qualité de vie pour ses habitants. Suivez-nous sur le compte Instagram @citadellesduvertige 14 AUDEMAG I MARS-AVRIL 2019 TIP TOP 01 Préserver un patrimoine unique La Cité de Carcassonne et ses châteaux sentinelles de montagne constituent un site unique au monde. Ce réseau de citadelles du vertige, bâti sur les reliefs acérés et à l’architecture militaire très homogène, possède une valeur universelle exceptionnelle. Les forteresses d’Aguilar, Lastours, Montségur, Peyrepertuse, Puilaurens, Quéribus et Termes témoignent d’un modèle unique de fortifications avec une place forte centrale, la Cité de Carcassonne, à la tête des autres châteaux, pour défendre un territoire et une frontière au 13 e siècle. Faire reconnaître cette valeur par le Patrimoine Mondial de l’Unesco permettra de mieux la préserver et de la partager avec les générations à venir. 03 Affirmer l’implication des Audois.es dans ce dossier La transmission de cette histoire commune, de l’exceptionnelle force évocatrice de cette architecture dans ces paysages remarquables doit bénéficier d’un réel soutien populaire. La façon dont les habitant.es, les acteurs économiques, les professionnels du tourisme et les collectivités sont associés au projet est observée avec attention. Pour avoir toutes les chances d’aboutir, la candidature, la population audoise doit s’y associer pleinement. Convaincu.es ? Affirmez votre soutien sur www.aude.fr.
MAÏTHÉ AVEZA Cheffe du service d’aide aux communes du Département, en première ligne lors des inondations # SOLIDARITÉ AIDE FINANCIÈRE ET TECHNIQUE Le service d’aide aux communes met en œuvre la politique départementale d’aide aux territoires. Sans cette aide, nombre de communes et d’intercommunalités audoises ne pourraient bénéficier d’installations telles que les équipements de voirie, les stations d’épuration, les équipements scolaires, culturels ou sportifs. Nous assurons le lien avec les territoires et apportons aux communes une aide financière mais aussi pratique, grâce à notre expertise technique. UNE PROCÉDURE SIMPLIFIÉE Depuis 2017, un site Internet facilite les démarches des communes en leur permettant de déposer leurs demandes de subventions en ligne et de suivre leurs dossiers jusqu’au paiement. Et, depuis 2018, l’État et la Région utilisent aussi notre plateforme. Pour les communes, c’est plus simple et plus rapide. Elles ne saisissent q’un seul formulaire pour les trois partenaires et ne produisent les pièces justificatives qu’une seule fois. Une fois instruits, ces dossiers, dont 40% concernent la voirie, passent en commission devant les élus qui décident des attributions de subventions au regard des enveloppes dédiées. COMMUNES SINISTRÉES PRIORITAIRES Après les intempéries d’octobre dernier, André Viola est allé à la rencontre des maires pour les écouter et les informer du déblocage en urgence de 16,5 millions d’euros pour la reconstruction mais également de la volonté du Département d’intervenir sur la partie des travaux non prise en charge. L’Agence technique départementale a chiffré les dégâts. De notre côté, nous nous sommes tous mobilisés pour accompagner au mieux les communes dans cette période difficile. L’équipe a su faire preuve de réactivité et de disponibilité pour aider les maires qui étaient souvent très inquiets. AUX CÔTÉS DES MAIRES Les demandes de subventions des communes après les inondations ont atteint 120 millions d’euros. Vu l’urgence des situations, certains maires ont rapidement lancé les travaux sur la base de subventions provisoires. Les secrétaires de mairie avaient tout à gérer et nous avons senti une vraie détresse. Nous les avons alors aidés à monter les dossiers et essayé de nous rendre le plus utile possible auprès des maires. Ce lien avec les communes est primordial, c’est un facteur clé de notre efficacité. DANS LA PEAU DE Aller à la rencontre des maires et nous rendre utiles.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :