[11] Perspectives n°18 jan/fév 2019
[11] Perspectives n°18 jan/fév 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°18 de jan/fév 2019

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de l'Aude

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 8 Mo

  • Dans ce numéro : les graines de l'espoir.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 38 - 39  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
38 39
C p Groupe de la majorité départementale La colère des oubliés HERVÉ BARO Président du groupe majorité départementale Vice-président du conseil départemental La crise sans précédent que nous vivons trouve ses racines au plus profond de cette société ultra-libérale. Au fil des décennies, la valeur travail a dû céder la place à celle du capital. Il fut un temps où l’on pouvait vivre décemment de son travail, source d’émancipation, où le travail était correctement rémunéré. On s’élevait dans la société par le travail mais aujourd’hui, on survit et on vient à parler de « travailleurs pauvres ». Derrière ce vocable sociologique se cache une réalité cruelle qui prouve à elle seule que notre système économique ne tourne pas rond  : certains d’entre nous, toujours plus nombreux, travaillent et pourtant demeurent pauvres… En cause  : les hausses des p d’éc p L TRIBUNE prix des produits de première nécessité, de l’énergie, des carburants, les fortes injustices sociale et fiscale… Peu à peu, les classes moyennes ont été précarisées, les salaires, les retraites stagnent alors que les rémunérations des grands patrons n’ont cessé de croître. La conséquence, nous l’avons sous les yeux depuis la mi-novembre  : un mouvement spontané de « gilets jaunes », largement soutenu dans ses revendications par la majorité des Français, qui crie son malaise social et pointe le déficit démocratique de notre pays. Comment ne pas comprendre cette révolte face au mépris et à l’arrogance qu’on lui oppose en haut lieu, depuis des mois. Car voilà le vrai déclencheur des mobilisations partout en France  : on ne les écoute pas, on ne les entend pas, on ne les respecte pas ! Rien ne justifie la violence. Elle est condamnable et doit être fermement condamnée. Mais cette dénonciation légitime ne peut pas conduire à ne pas répondre aux revendications, tout aussi légitimes. Les premières réponses que le président de la République a apportées dans son allocution du 10 décembre ne sont pas à la hauteur même si elles peuvent constituer une avancée 9 Covoiturer, c’est partager plus qu’un trajet mineure. Ainsi, il ne faut pas bouder les 100 € mensuels qu’obtiennent les salariés au SMIC même s’il est faux de traduire cela par une augmentation du salaire minimum quand il s’agit en fait d’un crédit d’impôt par l’augmentation de la prime d’activité. Cependant, le Président semble avoir oublié l’essentiel. En effet, outre les annonces sociales, il est resté très flou sur le déficit démocratique pointé par le mouvement et ressenti plus largement par l’ensemble de nos concitoyen.nes. Sa seule proposition  : la promesse d’y réfléchir dans les mois qui viennent. Quel crédit y accorder quand le lien de confiance a été rompu, alors que l’heure est grave et que nous nous trouvons à un tournant majeur pour la vie démocratique de notre pays. Nous devons repenser tout notre modèle social, sociétal, économique. Nous devons placer l’écologie au centre de cette réflexion, elle qui est finalement la grande absente des infinitésimales réponses gouvernementales. Nous devons proposer une écologie qui devra s’adapter à tous.tes, avec équité et justice sociale, pour que chacun.e à son niveau participe à cet immense chantier et pour que les générations futures puissent vivre sereinement sur notre planète. n E C a d’A
La truffe Pays cathare, le diamant noir de l’Aude Jaillie d’un territoire riche de ses traditions, la truffe Pays cathare bénéficie d’un engouement unique depuis des décennies. Ce champignon exceptionnel fait l’objet de toutes les passions et de toutes les attentions. Pour le plus grand plaisir des fins gourmets 750 HECTARES C’EST LA SURFACE DÉDIÉE à la culture de la truffe dans l’Aude. 45 HECTARES DE TRUFFIÈRES SONT PLANTÉES OU RÉHABILITÉES chaque année par les professionnels dans l’Aude. 200 g de pommes de terre Pays cathare 30 g de truffe noire Pays cathare DIFFICULTÉ FACILE LE CHEF PRÉSENTE Le potage butternut truffé INGRÉDIENTS 100 g d’oignon 2 courges butternut 500 cl de crème fraîche liquide PRÉPARATION 30 MIN. Épluchez les pommes de terre et les butternuts. Coupez-les en dés et faites-les revenir dans une poêle avec l’oignon. Dans une casserole, disposez les pommes de terre, rajoutez le bouillon de poule. Laissez cuire 1h. Pendant ce temps, mettez à infuser les truffes dans la crème liquide. CARNET GOURMAND CUISSON 1 H. 1 l de bouillon de poule Sel Poivre du moulin Après la cuisson des pommes de terre, mixez-les avec l’infusion pour obtenir une purée. Salez, poivrez. Servez dans des assiettes creuses. L’astuce du chef  : pour une présentation idéale, ajoutez une mince tranche de truffe au-dessus de chaque assiette de potage. 92 CALORIES POUR 100 GRAMMES Utilisée avec parcimonie, la truffe noire sert le plus souvent à assaisonner un plat. Et pour cela, quelques grammes suffisent. Aucune menace, donc, pour la ligne. 25% du poids de la truffe est constitué de fibres alimentaires, indispensables au bon fonctionnement de l’organisme. 8 PERS. 600 trufficulteurs audois Pour tout savoir sur la truffe, consultez notre brochure La truffe Pays cathare, à télécharger sur www.aude.fr/259 JANVIER-FÉVRIER 2019 I AUDEMAG 39



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :