[11] Perspectives n°17 nov/déc 2018
[11] Perspectives n°17 nov/déc 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°17 de nov/déc 2018

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de l'Aude

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 16

  • Taille du fichier PDF : 15,8 Mo

  • Dans ce numéro : tous solidaires pour la reconstruction !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
Un dévouement exemplaire dans l’épreuve Les agents départementaux sont intervenus rapidement après les inondations pour sécuriser les routes et apporter un accompagnement social aux populations touchées. Ils ont ensuite travaillé sans relâche pour rouvrir à la circulation des dizaines d’itinéraires et rétablir l’approvisionnement en eau potable et le fonctionnement des réseaux d’assainissement dans les zones sinistrées. Des travaux de déblaiement des routes ont été effectués dans les zones sinistrées, comme ici dans la vallée du Lauquet. 6 AUDEMAG I NOVEMBRE-DÉCEMBRE 2018 SPÉCIAL INONDATIONS Dans la nuit du 14 au 15 octobre, dès 3h du matin, les services techniques du Département étaient sur le terrain pour barrer les routes et sécuriser les itinéraires. Près de 200 agents du service des Routes ont été ainsi mobilisés aux premières heures de l’alerte météorologique sur l’Aude. Ils ont ensuite sorti les chargeurs, balayeuses et tracto-pelles pour dégager les routes. Un travail titanesque qui n’a pu être réalisé que grâce au dévouement exemplaire et à la réactivité des équipes. Place désormais aux réparations des routes endommagées. Ce chantier se poursuivra durant plusieurs mois. Pour le réseau routier, les dégradations se sont concentrées sur la Montagne Noire et la vallée du Lauquet. Au lendemain du déluge, des travaux de remise en état ont été lancés en urgence sur quatre axes  : la D 620 en direction de Villalier, la D 201 en direction de Conques-sur-Orbiel,
la D 110 en direction de Ladern-sur Lauquet, et la D 43 en direction de Pomas-Verzeille. Toutes les équipes mobilisées Les équipes du Département ont également été mobilisées pour contrôler l’approvisionnement des communes en eau potable et les réseaux d’assainissement collectif dans les zones sinistrées. La collaboration efficace avec les intercommunalités audoises a permis de dresser un état des lieux rapides des installations pour permettre un chiffrage rapide des dégradations. Au total, 7 stations d’épuration du département ont été détruites par les intempéries. Des interventions ont été par ailleurs nécessaires pour retirer les embâcles, ces accumulations de troncs, branches et déchets drainés par les eaux, et tous les dépôts accumulés dans de nombreuses conduites. Les équipes du Département, renforcées par des agents de Haute-Garonne et de l’Hérault, ont également procédé à de nombreux tests pour analyser la qualité de l’eau dans les jours qui ont suivi le déluge. À noter, malgré une très haute crue dans le Narbonnais, les digues ont bien résisté, et aucun dégât majeur n’a été à déplorer sur ce secteur. Les travaux d’aménagement récemment réalisés à Cuxac-d’Aude et Sallèle-d’Aude ont ainsi porté leurs fruits. Le SMARR réactif Les équipes du Syndicat mixte des milieux aquatiques et des rivières (SMMAR) ont elles aussi eu fort à faire. Ce syndicat, né au lendemain des inondations meurtrières qui avaient déjà frappé l’Aude en 1999 et fait 25 morts, a une nouvelle fois preuve de sa réactivité dans la gestion de crise. Des dizaines d’hommes épaulés par des renforts venus de toute la France, ont sécurisé et nettoyé les berges des fleuves après les crues. SPÉCIAL INONDATIONS LE BUS PMI DANS LES VILLAGES SINISTRÉS Dès le lendemain du drame, le bus du service de la Protection maternelle et infantile (PMI) du Département a sillonné les villages meurtris pour accueillir les jeunes parents et les enfants en demande de soin. Avec à son bord un médecin, une puéricultrice et un psychologue, il a stationné à Trèbes, Villegailhenc, Villoumoustaussou, Leuc ou Puichéric pour pouvoir assurer les consultations dans les zones où les locaux qui les abritent habituellement étaient inutilisables. Les agents des centres médico-sociaux ont également assuré de nombreuses permanences sociales, parfois en présence d’un psychologue, dans les communes de Conques-sur-Orbiel, Salsigne, Villalier, Villemoustaussou ou Villegailhenc notamment, pour apporter rapidement un premier soutien psychologique aux sinistrés. 750 POMPIERS MOBILISÉS Du côté du Service départemental d’incendie et de secours, ce sont près de 750 pompiers qui ont été mobilisés durant la semaine qui a suivi la catastrophe  : 300 provenant de l’Aude et 450 envoyés en renforts par d’autres départements. Après les opérations de secours et de première urgence, les pompiers sont intervenus sur les bâtiments publics à intérêt collectif, les centres électriques, l’eau potable et la téléphonie. Le colonel Henri Benedittini, directeur du service départemental d’incendie et de secours de l’Aude, a salué « la grande mobilisation des volontaires » pour venir en aide aux sinistrés. NOVEMBRE-DÉCEMBRE 2018 I AUDEMAG 7



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :