[11] Perspectives n°16 sep/oct 2018
[11] Perspectives n°16 sep/oct 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°16 de sep/oct 2018

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de l'Aude

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 10,1 Mo

  • Dans ce numéro : parents, gardez le sourire.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
RÉGION LIMOUXINE C’EST DÉCIDÉ, J’APPELLE LA PAV La violence au sein des couples, qu’elle que soit sa forme, entraîne des effets graves dans l’immédiat comme dans le long terme, sur tous les membres de la famille. Pour tenter d’y remédier, un nouveau service baptisé PAV (Permanence d’accueil pour les auteurs de violences conjugales) a été mis en place dans l’Aude. Ce lieu d’accueil, d’écoute et de réflexion est accessible en appelant le 06 79 74 66 03. Des professionnels sont à l’écoute pour vous aider à identifier les origines des conduites violentes et rechercher des solutions. Parce qu’un appel vaut mieux qu’une longue peine. 10 AUDEMAG I SEPTEMBRE-OCTOBRE 2018 UNE PAROI CLOUÉE À MONTJARDIN AVANT-APRÈS EN OCCITAN EN BREF C’est réparé ! L’effondrement d’un talus aux abords de Montjardin sur la RD 210 a nécessité la construction d’une paroi clouée longue de 13m, haute de 6 met renforcée par 16 croix de Saint-André. La voie est désormais sûre pour les automobilistes. Un garde-corps de 12 m de long a aussi été installé pour la sécurité des piétons. Coût de l’opération  : 80 000 € . Per sant Ròc, la granda calor prepara del vin la color LA COULEUR DU VIN EST TRIBUTAIRE DE LA CHALEUR DE LA SAINT-ROCH (16 AOÛT) Lo retorn de las vendémias Septembre marque le retour du temps des vendanges, un moment important de l’année viticole et toujours significatif pour la vie et l’économie départementales. De segur, se pòt cabuçar dins la nostalgia de las còlhas (de montanhòls o d’Espanhòls), de las semals, dels gorbejaires, del mostar (mèfi a la vendemiaira qu’a doblidat un rasim !) , del ritme de la mossenha, del Dius-ac-vòl e del vin novèl. Mas las causas an plan cambiat ambla mecanizacion que se desvolopèt long del sègle 20. Las maquinas de vendemiar son portairas de mens de poesia e de mens d’umanitat. La plaça del vin s’es modificada dempuèi lo grand espandiment de las vinhas en Lengadòc al sègle 19 ont caliá faire pissar las vinhas per abeurar las populacions obrièras dels novèls centres industrials. Ara, los vins de nòstra contrada pòdon sosténer la comparason amblas produccions d’autras regions que s’èran fait una mai granda renommada. Mais si le vin est un grand symbole religieux, nous devons maintenant nous battre contre sa diabolisation ! Lo vin acompanha los repaisses, los de cada jorn e las taulejadas dels jorns de fèsta. Lo vin se bèu pas, mas s’estima e s’aprecia. Visca doncas la carinhana e lo granacha, la sirà e lo sauvinhon, lo morvedre e lo terret, … (ad libitum). E se de còps es luènh-de-l’uèlh, que jamai siague luènh del cèl de vòstras bocas ! E doblidètz pas que lo vin desliga la lengae, en particulièr, la lenga occitana  : es portaire de tant e tant de vocabulari e d’imaginari. Santat ! A la bona vòstra ! Même si vous buvez chaque verre avec modération ! Les éditions L’Harmattan viennent de publier les Actes des colloques de l’Université de la Vigne au Vin des années 2014  : L’origine fait-elle vendre le vin ? ; 2015  : Communiquer autrement – Le vin dans l’imaginaire ; 2016  : Soif de nature. L’édition 2018 de l’UVV se déroulera le vendredi 9 novembre à Ferrals-Corbières. (www.universitevignevin.fr)
LA CONFUSION SEXUELLE, une biotechnique pour protéger la vigne Le ver de la grappe peut provoquer d’importants ravages dans nos vignes. Pour y remédier, une biotechnique, alternative aux pesticides, a été développée  : la confusion sexuelle. Cette technique consiste à saturer l’atmosphère en phéromones pour empêcher l’accouplement des papillons dans les vignobles. Le Département de l’Aude apporte un soutien financier aux viticulteurs qui souhaitent s’engager dans cette voie, en accordant une subvention pouvant aller jusqu’à 40 euros par hectare traité. Explications. Illustrateur  : Julien Canavezes 14 000 C’EST LE NOMBRE D’HECTARES déjà traités par la biotechnique de la confusion sexuelle. DÉCRYPTAGE 600 viticulteurs audois appliquent cette technique dans leur vigne. 430 000 € Le montant total des subventions accordées par le Département aux viticulteurs dans le cadre de ce dispositif. SEPTEMBRE-OCTOBRE 2018 I AUDEMAG 11



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :