[11] Perspectives n°14 mai/jun 2018
[11] Perspectives n°14 mai/jun 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°14 de mai/jun 2018

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de l'Aude

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 5 Mo

  • Dans ce numéro : la bienveillance, un art de vivre.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 28 - 29  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
28 29
Patrick Lapena L’art de la bienveillance # ARAB’OC Vice-président de l’association 11bouge, cet enfant du quartier du Moulin d’Autan, à Carcassonne, se nourrit du lien social au quotidien. Pour le plus grand bonheur de tous. « me demande toujours comment m’investir un peu plus, aller davantage vers les autres. » Ce leitmotiv accompagne Patrick Lapena depuis son enfance. Ce qui l’a conduit naturellement à s’engager comme bénévole durant dix ans au sein de l’association 11bouge, dont il est le viceprésident depuis 2017. Agréée « Jeunesse et Éducation populaire », cette association s’attache à cultiver le vivreensemble à travers l’organisation d’événements culturels ou de rencontres entre les communautés. Pour porter ces valeurs de partage, Paco, comme ses amis le surnomment, a été à bonne école. Enfant, dans les rues du quartier ouvrier du Moulin d’Autan, ce « fils de républicain espagnol » a découvert la vie aux côtés d’éducateurs sportifs. Tenu à l’écart de l’oisiveté, il a « été mis sur de bons rails », comme il aime à le rappeler. Et a développé « beaucoup de respect » pour les gens qui s’occupent des autres. « La bienveillance, c’est essentiel », souligne-t-il. Devenu adulte, il a voulu rendre la pareille  : « Ma vie est un aller-retour permanent entre ce que je peux recevoir et ce que je peux donner. » Employé dans sa jeunesse comme barman Chez Félix, sur la place Carnot de Carcassonne, Patrick Lapena s’y est nourri de rencontres. À tel point que certains habitués ont fini par lui conseiller de changer de métier. Il a alors entrepris des études de sociologie et obtenu un diplôme d’éducateur. Engagé comme répétiteur à la Maison d’enfants à caractère social de Carcassonne avant d’intégrer La Rouatière, c’est désormais lui qui forme des éducateurs… quand il ne prend pas son trombone pour parcourir les fêtes de village avec la Fanfare du Minervois ou celle de Tonton a faim. Attaché au quartier de son enfance, Paco Lapena est propriétaire d’une maison dans la rue qui l’a vu naître. Mais c’est au Viguier que le projet phare de 11bouge, Arab’Oc, a vu le jour l’an passé. Une année de travail sur la rencontre entre les cultures occitane et arabe, avec des ateliers musicaux, culinaires ou de couture… auxquels les habitants du quartier participent, et qui s’achèvera par une grande fête populaire le 16 juin prochain. Ici, pas moins de 40 nationalités vivent ensemble. « Une richesse extraordinaire », assure Paco. On veut bien le croire. Je Ma vie est un aller-retour permanent entre ce que je peux recevoir et ce que je peux donner. En savoir plus  : www.11bouge.com
Un auteur, un livre Jean-Louis Tripp, Extases Avec une très grande liberté, Jean-Louis Trippnous livre dans Extases une autobiographie intimiste. Ce premier tome d’une série de quatre raconte de l’intérieur sa jeunesse, son parcours scolaire, son éducation communiste mais, surtout, ses premiers émois amoureux, la découverte des corps, où il n’épargne ni ses faiblesses, ni le très réaliste tiraillement entre morale et désir. À travers cette ode au sexe, il dessine une autobiographie joyeuse et sincère. Si le dessin de Jean-Louis Trippest explicite, il n’est ni grossier ni déplacé. Les métaphores, les personnages fictifs (notamment un fabuleux satyre) et la mise en scène des pensées du héros nous permettent de voir le sexe tel qu’il est  : à la fois inquiétant, puissant, joyeux, spirituel… Scénariste et dessinateur de bandes dessinées, Jean-Louis Trippest né en 1958 dans une famille audoise et vit aujourd’hui une partie de l’année dans les Corbières. Après ses débuts dans Métal hurlant dans les années 1970, il se consacre à la peinture et à la sculpture avant de revenir à la bande dessinée dans les années 2000. Il part alors travailler au Québec où il partage l’atelier de Régis Loisel. Ils réaliseront ensemble la série Magasin Général, une chronique attachante d’un petit village québécois dans les années 1920, devenue un classique de la BD. Jean-Louis Tripp, Extases, Tome 1, Casterman, septembre 2017, 272 p., 22 € Le choix de la librairie de la Maison du Banquet & des générations Abbaye publique de Lagrasse - 04 68 32 63 89 - librairie@lamaisondubanquet.fr DU 10 AU 13 MAI 2018 69 EXPOSITIONS HAUTE-VALLÉE DE L’AUDE artistesasuivre.org 10 ANS par ici les sorties HAUTE-vaLLÉE ARTISTES À SUIVRE le coup de cœur d’Arts vivants 11 Les Fantaisies Populaires En plein cœur du Pays cathare, les villages de Carlipa et Cenne- Monestiés se préparent à accueillir la 3 e édition des Fantaisies Populaires, un festival de cirque contemporain imaginatif et coopératif, initié par l’artiste circassien François Arsenault, fondateur de la compagnie Aléas. Ici, le cirque se libère des codes traditionnels. Musique, théâtre et arts visuels se mêlent aux acrobaties dans des lieux surprenants  : à l’ombre d’un chêne, sous une tente, dans un jardin, un champ, près d’un vieux moulin à eau ou dans une usine abandonnée. Funambules, cordistes, musiciens acrobates, jongleurs, clowns-poètes venus de toute la France et issus d’une dizaine de compagnies présenteront leurs créations au plus près du public. Un festival rural et populaire, à vivre en famille, pour rêver, s’amuser et découvrir cet art circassien en toute liberté. Du 27 juin au 1er juillet Info et réservations  : lesfantaisiespopulaires.fr Du 10 au 13 mai, parcourez la Haute-Vallée de l’Aude et redécouvrez ses villages transformés en galeries éphémères dans le cadre du festival Artistes à suivre. Pour cette 10 e édition, plus de 70 artistes issus de multiples horizons – peintres, dessinateurs, graveurs, sculpteurs, photographes, vidéastes et plasticiens – exposeront leurs œuvres dans des lieux inhabituels. Ces rencontres seront ponctuées de concerts, lectures, performances théâtrales et guinguettes improvisées. Organisée dans le somptueux décor de l’abbaye d’Alet-les-Bains, l’inauguration présentera, le 9 mai, un florilège des œuvres de cet étonnant parcours artistique. Le visiteur pourra ainsi repérer en un clin d’œil ses artistes coup de cœur, avant d’aller voir les expositions dans les villages participants. À Alet-les-Bains, Bugarach, Cassaignes, Couiza, Fa, Granès, Peyrolles, Quillan, Rouvenac, Serres, Saint-Jean-de-Paracol. Du 10 au 13 mai, de 10h à 18h et jusqu’à 21h pour les nocturnes. Entrée libre et gratuite. Inauguration le 9 mai à 18h30, rue du Séminaire à Alet-les-Bains. www.artistesasuivre.org Benoit Riff mai-juin 2018 i audemag 29



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :