[11] Perspectives n°10 sep/oct 2017
[11] Perspectives n°10 sep/oct 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°10 de sep/oct 2017

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de l'Aude

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 9,4 Mo

  • Dans ce numéro : les collèges audois font leur rentrée.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
Pépinières de l’Aude LES BONS PLANTS DU DÉPARTEMENT Chaque année, 60 000 plants d’arbres et d’arbustes poussent dans les deux pépinières départementales, à Nébias et à Lézignan-Corbières. Pépiniériste aguerri, le Département est aujourd’hui est une référence en la matière pour les collectivités locales et vise le label bio. Des dizaines de cèdres d’une vingtaine de centimètres poussent, sous le soleil écrasant de juin, attendant d’être plantés à l’automne prochain. Un an de croissance, juste ce qu’il faut pour avoir toutes les chances de grandir. « Plus c’est jeune, mieux ça prend », confirme Olivier Baron. Le responsable des pépinières départementales à Nébias et à Lézignan-Corbières veille depuis 12 ans à leur bon développement. Il a aussi à cœur de favoriser la plantation d’espèces adaptées au climat méditerranéen. « Il faut arrêter les pétunias et les géraniums. Nous sommes dans une région touristique. Les gens ne font pas 1000 km l’été pour voir les mêmes espèces que celles 12 AUDEMAG I SEPTEMBRE-OCTOBRE 2017 FOCUS LIMITER LA CONSOMMATION EN EAU Qui dit climat méditerranéen, dit faible pluviométrie. Afin de limiter la consommation d’eau, les aménagements paysagers sont réalisés en jardin sec, c’est-à-dire sans arrosage automatique. Pour cela, il faut que les plantes installées aient déjà un bon système racinaire… Olivier Baron a donc converti la quasi-totalité de la pépinière de Lézignan à l’usage de godets anti-chignons, en forme de M et de W encastrables, qui permettent un fort développement des racines en longueur. Elles iront puiser l’eau en profondeur, car, dit-il, « l’avenir d’une plante est dans les racines, pas dans la tige. » De la même manière, lors de leur croissance en pépinière, les plants sont arrosés par aspersion uniquement. Les habituer à un arrosage copieux limiterait grandement leur chance de survie, une fois replantés en pleine terre. qui poussent chez eux ! » Objectif atteint pour celui que l’on surnomme « Monsieur pépinière ». Aujourd’hui, la gamme d’arbres et d’arbustes est exclusivement méditerranéenne. Lavande, romarin, sauge d’Afghanistan, muriers, micocouliers, amandiers et autres pins parasols sont cultivés sur la pépinière lézignanaise qui s’étend sur un hectare. À Nébias, les quatre hectares sont consacrés aux arbres uniquement, cultivés en pleine terre. Vers un label bio La quasi-totalité des 60 000 plants produits est écoulée dans la même année. En 2016, les pépinières ont fourni chênes cerris et peupliers blancs pour aider à la replantation des berges du Canal du Midi, après l’abattage des platanes atteints par le chancre coloré. Le Département de l’Aude, en plus de ses propres services, approvisionne les organismes et collectivités dans le cadre de projets publics, ainsi que le monde agricole pour la délimitation des parcelles cultivables. Soucieux de la protection de l’environnement, le conseil départemental s’est donné pour objectif d’obtenir le label bio sur la pépinière de Nébias, dont les plants sont cultivés en pleine terre. La démarche ambitieuse s’inscrit dans la continuité du passage au Zéro phyto, initié en mars 2016. Elle devrait aboutir au printemps 2019. OLIVIER BARON Responsable des pépinières départementales
ALAIN GINIÈS Vice-président en charge de l’Environnement et de l’Agriculture Le réaménagement des ronds-points en Zéro phyto est une belle occasion de les mettre en valeur sur le plan esthétique et de faire un beau geste pour la planète. Moins d’eau, moins d’entretien et plus d’harmonie, que demander de plus ? » 18 KM DE HAIES ont été plantés en 2016. L’Aude, en partenariat avec l’association Arbres et Paysages 11, contribue à l’aménagement paysager des terres agricoles en fournissant gratuitement des arbustes et en prodiguant des conseils aux collectivités territoriales. DES RONDS-POINTS QUI CHANGENT LA VUE Au milieu des cactus, agaves de collection et autres succulentes surgissent les silhouettes d’une famille de suricates. Pas de doute, il s’agit bien du giratoire de la Réserve africaine de Sigean, fruit du travail conjoint de la division territoriale de la Narbonnaise et de la commune concernée. Dans le cadre du passage au Zéro phyto, le Département de l’Aude a entrepris le réaménagement paysager de 25 ronds-points. Plantes adaptées au climat, jardins secs, ces giratoires peu gourmands en eau mettent aussi en valeur les savoir-faire locaux. Rond-point de Pomas FOCUS DÉPARTEMENTS 4possèdent une pépinière départementale  : l’Aude, l’Aveyron, les Pyrénées-Orientales et le Val-de-Marne. « Nous essayons de définir un thème fédérateur, de trouver les éléments qui pourront le traduire visuellement », explique Michel Bort, responsable entretien-exploitation de la division territoriale de la Narbonnaise. À Port-la- Nouvelle, face à l’usine Lafarge, le rond-point expose les cinq ingrédients qui entrent dans la composition du ciment. À Ricardelle, porte d’entrée sur la route de Gruissan, plantes et arbustes ont été sélectionnés en fonction de leurs teintes, jaune ou bleue, afin de rappeler le soleil et la mer… Le Département fournit les plants et porte conseil en matière de plantation. Les réflexions portent aujourd’hui sur l’aménagement des giratoires du futur pôle médical de Montredon-Corbières et de Leucate- Plage, en bord d’étang. À découvrir dans quelques mois… AGENTS 5travaillent dans les deux pépinières départementales. SEPTEMBRE-OCTOBRE 2017 I AUDEMAG 13



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :