[10] l'Aube nouvelle n°106 déc 18/jan-fév 2019
[10] l'Aube nouvelle n°106 déc 18/jan-fév 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°106 de déc 18/jan-fév 2019

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Conseil Général de l'Aube

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 3,1 Mo

  • Dans ce numéro : bien vieillir c'est possible !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
Atelier Rigologie, avec l’ADMR, à Méry-sur-Seine. Pour être bien dans sa tête, bien dans son corps et bien avec les autres. Redouté ou attendu, l’âge de la retraite finit par sonner. On ne manque alors pas de propositions ni de conseils, tant pour préparer la transition que pour apprendre à gérer son temps libre. Parce qu’avec l’allongement de l’espérance de vie, la carrière d’un senior se mesure désormais en décennies, il est devenu primordial de « bien vieillir ». Mais, bien vieillir, c’est quoi ? Pour le Dr Élodie Régnier, médecin du Département en charge des questions relatives aux personnes âgées ou handicapées, « vieillir, c’est préserver, malgré l’âge qui vient, ses capacités physiques, intellectuelles et sociales ». Perdre son autonomie n’est pas une fatalité, revendique cette jeune gériatre. « Il y a des attitudes, des conduites favorables qui ralentissent le vieillissement. » À l’horizon 2050, plus du tiers des Aubois seront âgés de plus de 60 ans ; 17% d’entre eux auront 75 ans et plus. Prévenir les aléas du vieillissement constitue donc un enjeu de santé publique, mais aussi un enjeu financier, tant la prise en charge de la dépendance, à domicile comme en établissement, revêt un coût élevé (44 millions d’euros, pour l’Aube, en 2018). Nutrition, sommeil, équilibre… « Chef de file des politiques sociales en faveur des personnes âgées ou handicapées, le Département a un rôle à jouer pour informer, sensibiliser le public et soutenir des actions de terrain de nature à faire reculer la perte d’autonomie « évitable » », explique le Dr Élodie Régnier. Depuis 2016, le Département 12 LA PERTE D’AUTONOMIE N’EST PAS UNE FATALITÉ. ON PEUT AGIR POUR L’ÉVITER OU LA RALENTIR. Dr Élodie Régnier, médecin du Département. préside et coordonne la Conférence des financeurs de la prévention et de la perte d’autonomie (CFPPA) qui fédère, entre autres, l’État, l’Assurance maladie et les caisses de retraite. Après le diagnostic des besoins, le recensement de l’offre et la définition de priorités, l’Aube a choisi de laisser l’initiative aux acteurs de terrain. « Chaque année, un appel à projets permet à la CFPPA de sélectionner des actions de prévention dans les domaines de la nutrition, du sommeil, de l’activité physique et de l’équilibre, du bien-être et de l’estime de soi, de la sécurité routière, ainsi que de la vie sociale, précise Malika Boumaza, chargée de mission Prévention en gérontologie au Département. Tous les projets font l’objet d’une convention, d’un suivi et d’une évaluation. » Sans remettre en cause le bénéfice de nombreuses autres pratiques sportives, culturelles ou de loisir, le label CFPPA constitue un gage de qualité pour des activités reconnues comme spécifiquement adaptées pour garder son autonomie, le plus longtemps possible. Toucher des gens qui ne sortent habituellement pas de chez eux Parmi la trentaine de partenaires agréés par la CFPPA (acteurs de l’aide à domicile, associations, etc.) figure l’ADMR. Spécialiste du service à la personne, l’association propose, depuis 2016, ses ateliers du Vill’âge. Près de 3 000 personnes en ont déjà bénéficié, dans une soixantaine de communes, toujours en milieu rural. « À partir des questionnaires renseignés par les participants, nous avons à cœur, chaque année, d’élargir les
Photos  : S. Bordier thématiques et de les renouveler, explique Aurane Lorion, du service Prévention. Après la sophrologie, en 2017, nous proposons, cette année, la découverte du qi gong. L’atelier informatique (sur PC) a donné naissance au programme Informatiquez-vous qui, en huit séances, initie à la tablette. » Mettant à profit son réseau, l’ADMR touche des gens qui ne sortent habituellement pas de chez eux. Les ateliers se tiennent, chaque année, dans des lieux différents. « Moins il se passe de choses dans une commune, plus cela nous intéresse », poursuit la jeune femme. Autre acteur de l’accompagnement à domicile dans la métropole troyenne, l’Asimat a répondu à l’appel à projets de la CFPPA. Son atelier Tablette numérique fait converger une dizaine de seniors, chaque lundi, à la Maison de l’animation et de la culture de Pont-Sainte-Marie. « Cela crée du lien social, et permet aux aînés du quartier de se rencontrer, précise Lisa Schmidt. Grâce aux cuisines adaptées, dont sont équipés deux de nos établissements d’hébergement, à Saint-André-les- Vergers et à Lusigny‐sur-Barse, un atelier Alimentation a été créé pour apprendre à mieux choisir les aliments, lire les étiquettes et préparer un repas équilibré qui est pris en commun. » Des seniors ravis, qui font venir leurs amis Le club sportif RS10 Athlétisme a naturellement investi le créneau du sport santé. Avec le concours de la CFPPA, l’association propose remise en forme (en salle) et marche nordique, à Romilly-sur-Seine et dans quatre communes environnantes. « Ça marche bien, se félicite le président Jean-Paul Paloulack qui, grâce à cette initiative, consolide le poste de son coach athlé-santé Roxane Aubert. Nous réfléchissons à élargir les ateliers seniors, ce qui déboucherait sur la création d’un second emploi. » Sept initiatives culturelles émanant du réseau de DR ÉLODIE RÉGNIER, médecin du Département Pour bien vieillir, il est important d’adopter tôt une hygiène de vie qui préserve ses capacités physiques et intellectuelles. Et il n’est jamais trop tard pour réagir. À tout âge, on peut apprendre à vivre autrement, et limiter ainsi les préjudices de l’âge. L’Aube nouvelle/hiver 2018-2019/n°106 AURANE LORION, chargée de mission à l’ADMR Nos ateliers sont gratuits et se déroulent à la campagne, y compris dans de toutes petites communes. Quel que soit le thème abordé, l’activité est toujours ludique et adaptée aux seniors. D’ailleurs, 90% des participants souhaitent renouveler l’expérience. Bibliothèque municipale de Nogent-sur-Seine Initiation à la photo numérique, à Nogent-sur-Seine. Sur le vif bibliothèques animé par le Département, ont retenu l’attention de la CFPPA. « Trois structures ont accueilli une activité clé en main autour du théâtre, détaille Anne-Sophie Reydy, directrice de la Bibliothèque départementale. Les autres ont élaboré un projet propre. Un défi pour ces structures, plus habituées à proposer des activités jeunesse ! » Ainsi, à Creney-près-Troyes, s’est-on initié au cartonnage pour mettre en lumière les souvenirs d’antan, tandis qu’à Nogent-sur-Seine, appareil photo en main, on a redécouvert la ville. Preuve de leur utilité, les ateliers de prévention de la CFPPA ont rapidement trouvé leur public. « Si, au début, on a du mal à les mobiliser, les seniors sont à chaque fois ravis et font venir leurs amis », constate Anne-Sophie Reydy. « Les personnes sont contentes d’apprendre des gestes qu’elles peuvent faire au quotidien, avec une simple bouteille d’eau par exemple », note Roxane Aubert. « Il n’est pas rare que mes ateliers du Sommeil se terminent par des applaudissements », confie la relaxologue Marie-Laure Desnoes, pour qui « ces remerciements chaleureux sont une raison de poursuivre l’aventure ». -> MARIE-LAURE DESNOES, relaxologue-sophrologue J’ai créé spécifiquement l’atelier du Sommeil pour l’ADMR. En effet, le sommeil influe énormément sur la qualité de vie. Après un temps d’échanges et des conseils, place à la pratique ! Les participants repartent apaisés, souriants, rassurés. grand angle Découverte de la tablette numérique avec l’Asimat, à Pont-Sainte-Marie. BÉATRICE VILSANS, participante de Mesgrigny J’ai trouvé l’atelier Rigologie très intéressant. Cette activité m’a obligé à sortir de la maison et m’a prouvé qu’il existe autre chose ailleurs. Et puis j’ai discuté avec d’autres personnes. C’est important quand on vit seule. Mon chien ne parle pas, vous comprenez ! 13



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :