[08] Les Ardennes en marche n°44 sep/oct/nov 2016
[08] Les Ardennes en marche n°44 sep/oct/nov 2016
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°44 de sep/oct/nov 2016

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Conseil Général des Ardennes

  • Format : (215 x 300) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 82,5 Mo

  • Dans ce numéro : les Ardennes, tournés vers le développement durable.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 30 - 31  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
30 31
solidarité Dorothée Bricka en pleine séance de travail avec Luciole On dit souvent que le chien est le meilleur ami de l'homme. Parfois, il peut être bien plus que cela. L'association Handi'chien éduque, grâce à des familles d'accueil, des chiens d'exception destinés à des personnes en situation de handicap moteur. Ils apportent une aide technique au quotidien grâce aux nombreux services qu'ils procurent. Soutien moral et affectif, ces compagnons dont la présence est précieuse, favorisent l'insertion sociale des personnes handicapées. 28 LES ARDENNES EN MARCHE Handi'chien 4 pattes Eduquer un chien destiné à une personne en situation de handicap est un travail quotidien. Tous les jours, grâce au jeu, on doit lui apprendre de nouvelles choses. Cela nous demande un investissement important mais ce n'est que du positif », explique Dorothée Bricka, à propos de son rôle de famille d'accueil. Déjà 6 mois que Luciole -un beau labrador retriever- a intégré la Ouvrir une porte est un exercice quotidien pour Luciole « Les Ardennais sont solidaires et généreux de leur temps. » l'aide à maison pour acquérir les bases qui feront de lui un chien d'assistance. « On lui apprend à  : ne pas tirer en laisse, avoir un bon rappel, ouvrir et fermer les portes, apporter des objets comme par exemple la carte de crédit, les clés de la maison ou le téléphone. Au vu de ces quelques mois, nous pouvons déjà affirmer que ce chien sera parfait pour accompagner une personne à mobilité réduite, grâce aux compétences qu'il est en train de développer », ajoute-t-elle. Différentes catégories de chiens peuvent être remis gratuitement par l'association Handi'chien  : chiens d'assistance pour les personnes à mobilité réduite, chiens d'éveil pour des enfants atteints de troubles autistiques ou polyhandicapés, et des chiens d'accompagnement social destinés aux maisons de retraite ou aux centres de rééducation fonctionnelle.
Un environnement familial et éducatif Dans les Ardennes, l'association peut s'appuyer sur dix familles d'accueil qui, tout comme Dorothée Bricka, ont à coeur d'aider des personnes en situation de handicap. « Nous trouvons facilement des gens qui souhaitent participer à ce projet. Vous savez, les Ardennais sont solidaires et généreux de leur temps », confie Monique janninon, présidente de l'antenne ardennaise de l'association Handi'chien. Tous les quinze jours, les familles d'accueil se réunissent pour un cours collectif, accompagnées par les deux déléguées de l'association. « On regarde ce qui va et ce qui ne va pas. Car on ne peut pas faire n'importe quoi. Il y a des consignes à respecter. Ce moment d'échanges est indispensable et les familles ont beaucoup de plaisir à se retrouver. Vous savez, cette aventure fait naître de l'amitié. » A l'issue de ces 16 mois passés ensemble, Luciole va quitter Dorothée et sa famille pour intégrer l'un des centres de formation Handi'chien afin de parfaire son éducation. Son parcours, qui fera de lui un chien d'exception, coûte 15.000 € à l'association. « Mais tout est gratuit pour la personne handicapée ! », rassure la présidente. Puis, c'est là-bas que lui sera affecté son futur maître, pour une durée indéterminée. « Il doit y avoir du feeling entre eux, car ils vont partager leur quotidien. Nous sommes très attentifs à cela », précise-t-elle. « Je sais que la séparation va être difficile car c'est impossible de ne pas s'attacher. Mais, on se raccroche à l'objectif du projet. C'est notre moteur », confie, fièrement, Dorothée Bricka. Contact  : Délégation Handi'chiens des Ardennes www.handichiens-ardennes.fr Tél.  : 06 89 49 50 65 L'entente canine, elles en parlent... Double casquette pour Monique Jaminon qui est également présidente de l'association Blanca et Compagnie. « Avec nos Handi'chiens, l'association Bianca et Compagnie part en visite dans 25 structures du département, comme des Etablissement d'Hébergement Pour Personnes Agées Dépendantes (EHPAD) ou des Instituts Médico-Educatifs (IME). Nous mettons en place des activités associant l'animal par des programmes spécifiques d'animations canines pour favoriser l'éveil d'enfants handicapés ou l'accompagnement de personnes âgées. Notre réseau fonctionne grâce au bouche-à-oreille. Nous n'avons pas besoin de faire de publicité. Vous savez, j'ai toujours aimé les chiens. Mais le déclic, je l'ai eu en regardant le Téléthon à la télévision, au moment où un petit garçon a reçu un chien de l'association. Ça m'a vraiment émue ! je suis devenue famille d'accueil, puis j'ai créé l'antenne ardennaise Handi'chien et ensuite l'association Bianca et Compagnie. » Christelle Idiri-Brosse, Directrice de l'EHPAD Val de Vence Croix-Rouge à Givet, évoque le résident un peu spécial que l'établissement accueille. « 2 ans que Haribo partage la vie des 60 résidents de l'EHPAD. Haribo est ce que l'on appelle un chien d'accompagnement social. Nous avons été le premier établissement dans les Ardennes à avoir la chance de bénéficier de cette compagnie originale. Pour y arriver, nous avons dû monter un dossier et définir un projet avec Handi'chiens. De mon côté, j'ai fait des études de gérontologie où des cours de médiation animale étaient dispensés. j'ai tout de suite adhéré. Le chien apporte du réconfort et permet de stimuler l'initiative chez les résidents en activant des zones du cerveau. C'est prouvé ! Par exemple, pour les personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer, la présence du chien va activer les émotions et par conséquent inciter à faire. Haribo est là pour calmer, divertir et donner du réconfort. Il va absorber des émotions et ainsi apaiser la personne notamment lors des soins. Pour le chien, c'est une charge émotionnelle importante, alors le soir quand il rentre de sa journée de travail, on part en balade et il retrouve une vie de chien quasi normale. » Annie-Odile Leroy, famille d'accueil pour Lost « Quand une infirmière enfile sa blouse, c'est que sa journée de travail va démarrer. Pour Lost, lorsqu'elle porte sa cape Handi'chien, c'est la même chose. Elle sait qu'elle doit travailler et elle adore ça ! Dans mon quotidien, Lost partage toute ma vie à la maison et au bureau. Cela fait également partie de son éducation  : ramasser des objets, apprendre à se sociabiliser, à ne pas se faire remarquer... Et même si Lost est bien acceptée par ma collectivité en général et mes collègues en particulier, c'est un autre problème à l'extérieur. Parfois, il peut s'avérer compliqué d'amener un chien d'assistance dans les lieux publics. Souvent, je dois malheureusement me justifier et expliquer pourquoi ce chien doit me suivre dans le moindre de mes déplacements. Et pourtant, la loi du 11 février 2005* est claire. On doit nous laisser rentrer avec les chiens d'assistance partout, que ce soit au restaurant, au musée, au cinéma, dans les magasins, c'est un droit ! » * L'accès aux transports, aux lieux ouverts au public, ainsi gu'd ceux permettant une activité professionnelle, formatrice ou éducative est autorisé aux chiens guides d'aveugle ou d'assistance accompagnant les personnes titulaires de la carte d'invalidité prévue d l'articleL. 241-3 du code de l'action sociale et des familles. LES ARDENNES EN MARCHE 29



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


[08] Les Ardennes en marche numéro 44 sep/oct/nov 2016 Page 1[08] Les Ardennes en marche numéro 44 sep/oct/nov 2016 Page 2-3[08] Les Ardennes en marche numéro 44 sep/oct/nov 2016 Page 4-5[08] Les Ardennes en marche numéro 44 sep/oct/nov 2016 Page 6-7[08] Les Ardennes en marche numéro 44 sep/oct/nov 2016 Page 8-9[08] Les Ardennes en marche numéro 44 sep/oct/nov 2016 Page 10-11[08] Les Ardennes en marche numéro 44 sep/oct/nov 2016 Page 12-13[08] Les Ardennes en marche numéro 44 sep/oct/nov 2016 Page 14-15[08] Les Ardennes en marche numéro 44 sep/oct/nov 2016 Page 16-17[08] Les Ardennes en marche numéro 44 sep/oct/nov 2016 Page 18-19[08] Les Ardennes en marche numéro 44 sep/oct/nov 2016 Page 20-21[08] Les Ardennes en marche numéro 44 sep/oct/nov 2016 Page 22-23[08] Les Ardennes en marche numéro 44 sep/oct/nov 2016 Page 24-25[08] Les Ardennes en marche numéro 44 sep/oct/nov 2016 Page 26-27[08] Les Ardennes en marche numéro 44 sep/oct/nov 2016 Page 28-29[08] Les Ardennes en marche numéro 44 sep/oct/nov 2016 Page 30-31[08] Les Ardennes en marche numéro 44 sep/oct/nov 2016 Page 32-33[08] Les Ardennes en marche numéro 44 sep/oct/nov 2016 Page 34-35[08] Les Ardennes en marche numéro 44 sep/oct/nov 2016 Page 36-37[08] Les Ardennes en marche numéro 44 sep/oct/nov 2016 Page 38-39[08] Les Ardennes en marche numéro 44 sep/oct/nov 2016 Page 40-41[08] Les Ardennes en marche numéro 44 sep/oct/nov 2016 Page 42-43[08] Les Ardennes en marche numéro 44 sep/oct/nov 2016 Page 44-45[08] Les Ardennes en marche numéro 44 sep/oct/nov 2016 Page 46-47[08] Les Ardennes en marche numéro 44 sep/oct/nov 2016 Page 48-49[08] Les Ardennes en marche numéro 44 sep/oct/nov 2016 Page 50-51[08] Les Ardennes en marche numéro 44 sep/oct/nov 2016 Page 52