[07] Reliefs n°95 sep/oct/nov 2019
[07] Reliefs n°95 sep/oct/nov 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°95 de sep/oct/nov 2019

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général de l'Ardèche

  • Format : (210 x 285) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2,2 Mo

  • Dans ce numéro : ensemble pour l'Ardèche en transition.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
, i'-'.up l'..-  : l'A -.i. vde inei... 4 ir"'.. -... -.% !.- 1,:11 ; 1.:..i'- 1'-.0..,V1..,'L'ei.. -.."‘e,ijki  : 4. N -. 0)› ià: ». a.4 ; !... im.':',. 1.'4 4%.. S",'ai ; e, -...e'. eue.'.e'e., itejegi' ; Alk.,_-.'1:.% z x, -. r erg lar 1'- i'ir -..."..'3:.-11ii,f 1.. ; -.. t.,it -.71r`i, :. 41141.#0,'... -ipare- ‘.b:."t,t. "e. 6'{3. Illie Zi  : 4:.." 4.4) le -'4.'.., -'%KI jt 111,. ›.'.._-k., *.1 II. ? P 14 N°95 SEPTEMBRE/OCTOBRE/NOVEMBRE 2019 Y ver a. -.. (...ilii"1 - —.0,4t444#.— z- - lz. r 4,. d. e 1.. i il& -1'4, ef.:e 1,.",C..,td... -4.101.',.i.'... - -i-'... 44. -1.14. ai yi.'ill. undi + D’INFOS Vous souhaitez devenir assistant familial ? Le Département en recherche ! Il s’agit d’un des métiers de la mission départementale de la protection de l’enfance. Actuellement, 280 assistants familiaux rémunérés par le Département de l’Ardèche, accueillent un peu plus de 400 enfants confiés à l’Aide sociale à l’enfance. A savoir  : avant d’accueillir un enfant, il faut recevoir un agrément et suivre une formation (60h). Il existe différents types d’accueil  : continu, intermittent ou d’urgence. Contact  : 0 801 900 007
I à I Manu et Maia exercent le métier d’assistant familial pour le Département de l’Ardèche. Avec leurs deux enfants, ils sont ‘’famille d’accueil » sur les hauteurs de Saint-André- Lachamp. Leur maison ressemble à un vaisseau de pierres accroché aux contreforts des Cévennes. Poussez la porte et entrez dans un espace de lumière et de couleurs, un espace de vie où s’amusent plusieurs enfants. Ils vont, viennent, rient, se cachent… « Camille * n’est pas là cette semaine, Alison * est à la crèche et Sonia * dans sa chambre » explique Maia. Avec son mari, ils peuvent recevoir jusqu’à six enfants… Cela signifie des tablées de dix à tous les repas, un mini bus pour les déplacements et une organisation rigoureuse pour que chacun trouve sa place dans cette famille où tout est pensé pour que le vivre ensemble soit une belle aventure ! Une aventure partagée par ce jeune couple arrivé de Belgique il y a plus de 15 ans. Elle, professeur d’art plastique et d’éducation civique, lui, éducateur ; ils sont venus en France dans le but de monter une ferme pédagogique. Ils ne trouveront pas les terres nécessaires à leur projet mais leurs recherches les conduisent à cette grande bâtisse de pierres qui après des mois de travaux va devenir ce ‘’refuge » pour enfants. « Nous avons rencontré plusieurs familles qui exercent ce métier avant de nous lancer » explique Maia qui obtient d’abord un agrément pour deux enfants, puis pour trois en 2011. En 2013 et en 2015, Maia donne naissance à Bloom et Obe. Manu fait à son tour une demande d’agrément. Nouveaux-nés ou âgés de PORTRAIT Manu et Maia Assistants familiaux quelques années, les enfants peuvent rester jusqu’à l’âge de 21 ans. Ici, ils sont en sécurité. C’est cette sécurité empreinte de sérénité que le couple essaye de leur donner chaque jour. Mais parfois l’enfant accueilli ne veut pas rester... « Nous avons des relais, c’est important de ne pas être seul face à une situation difficile. » Un référent et une équipe pluridisciplinaire des services de protection de l’enfance sont là pour trouver des solutions. « Tout enfant placé en famille d’accueil, quel que soit son âge, a vécu une fracture avec son ou ses parents » explique Maia. « C’est ce constat qui nous a incités à aménager un studio afin de proposer un accueil mère-enfant ». Un nouveau règlement du Département permet désormais à un assistant familial, dont le logement est adapté, d’accueillir une mineure ou une jeune majeure enceinte ou avec un enfant de moins de 3 ans. « En dehors d’un week-end mensuel et de deux semaines de congés fin décembre que nous passons avec nos deux enfants (les enfants accueillis vont alors dans leur famille ou dans des familles relais), c’est du 24h/24h ! Mais c’est très enrichissant pour nous, comme pour nos enfants » explique Manu. « C’est en accord avec notre projet de vie, nous travaillons chez nous, ensemble et nous avons le sentiment d’être utiles. » conclut Maia Dans quelques jours, Maia, Manu et leur petite troupe – peut-être les 8 enfants – prendront la route pour la Belgique, pour des vacances ‘’en famille ». * Les prénoms ont été modifiés afin de préserver l’anonymat des mineures 1 Irelias1 SEPTEMBRE/OCTOBRE/NOVEMBRE 2019 N°95 P15



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :