[07] Reliefs n°92 mar/avr 2019
[07] Reliefs n°92 mar/avr 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°92 de mar/avr 2019

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général de l'Ardèche

  • Format : (210 x 285) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2,4 Mo

  • Dans ce numéro : l'Ardèche, département numérique.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
ACTUS act Bientôt une nouvelle C’est le 11 mars que sera voté en assemblée plénière - sous la présidence de Laurent Ughetto - le Budget primitif 2019. Vous retrouverez dans votre boîte-aux-lettres fin mars un document vous expliquant les grandes orientations et actions prévues cette année et celles réalisées l’an dernier. GERBIER MÉZENC Vers un territoire Grand site de France ? Dans la lignée de ses précédentes rencontres avec ses homologues des Départements voisins, Laurent Ughetto s’est rendu fin janvier au Puy-en-Velay en Haute-Loire pour échanger avec le président Jean-Pierre Marcon. Objet de la rencontre  : la candidature commune des deux Départements en vue de la labellisation Grand Site de France du massif Gerbier/Mézenc. À suivre… P 4 N°92 MARS-AVRIL 2019 Nicolas Van Ingen AIDE SOCIALE À L’ENFANCE maison pour les ados À Privas, dépendant du Foyer de l’enfance, la villa des adolescents en centre-ville ne répond plus aux normes d’accessibilité, ni aux besoins des agents et des jeunes qui y sont accueillis. La nouvelle maison éducative des adolescents pourra héberger plus convenablement d’ici quelques mois, 12 jeunes Ardéchois de 12 à 17 ans placés sous la protection du Département. La protection de l’enfance étant une compétence majeure du Département, celui-ci finance entièrement la réalisation à hauteur de 1M € . Un projet « nécessaire et attendu » selon Laurent Ughetto qui s’est récemment rendu sur le chantier en présence de nombreux élus, des agents des bâtiments et de l’enfance, ainsi que de l’architecte. Ce dernier a tenu à préciser que le bâtiment avait été imaginé avec l’aide des travailleurs sociaux…
us ACTION SOCIALE Un schéma pour préparer l’avenir Le législateur a confié aux Départements des compétences obligatoires notamment dans le champ de l'aide sociale (protection maternelle et infantile, action sociale à l’enfance, action sociale et insertion, aide aux personnes âgées, aide aux personnes handicapées). En parallèle, chaque collectivité fait ses choix et peut décider de mobiliser des moyens sur des compétences optionnelles. En Ardèche, c'est le cas de la jeunesse, dont le Département a fait une priorité. Chacune de ces compétences est assortie d'un schéma départemental qui sert de véritable feuille de route aux élus et services de la collectivité et définit l’offre de services publics mobilisée par le Département en fonction des besoins propres du territoire. Jusqu'ici, à chaque politique sociale son schéma. Désormais, le Département a décidé de n’en faire qu’un afin d’offrir aux Ardéchois, aux professionnels et aux acteurs locaux un outil unique déclinant l’ensemble des actions qu'il conduit, de la naissance jusqu’au grand âge. Ce prochain schéma sera animé par la notion d’investissement social. Derrière ce terme, c’est la volonté de mieux préparer l’avenir pour avoir moins à réparer, bref de mettre l’accent sur la prévention, qui est privilégié. Cette notion d'investissement social invite à repenser les politiques publiques "sociales", non pas comme une dépense subie mais un investissement dans les individus tout au long de leur vie. Autonomie, enfance, jeunesse, éducation, formation, santé, autant de champs sur lesquels le Département investit pour faciliter les parcours de vie des Ardéchois et renforcer leurs capacités. Dès cette année sont lancés des ateliers avec l’ensemble des partenaires de la collectivité qu’ils soient associatifs, privés ou institutionnels pour élaborer ce prochain grand schéma unique. Véronique Popinet TERRITOIRE ROUTES ACTUS 335 communes en Ardèche ! S’unir pour disposer de plus de moyens ! Alors qu’elles étaient 339 jusqu’au 31 décembre dernier, les communes ardéchoises sont au nombre de 335 depuis le 1er janvier. Après la fusion de huit d’entre elles, quatre communes nouvelles ont vu le jour ! Belsentes, 548 habitants, issue de la fusion de Nonières et Saint Julien-Labrousse (canton du Haut-Eyrieux) ; Saint-Julien-d’Intres, 358 habitants,née du rapprochement d’Intres et Saint-Julien-Boutières (canton du Haut- Eyrieux) ; Saint-Laurent-les-Bains-Laval-d’Aurelle, 183 habitants, au nom « aussi long » que les deux ex-communes qui la composent  : Saint-Laurent-les- Bains et Laval d‘Aurelle (canton de Haute-Ardèche) et la nouvelle commune de Vallées-d’Antraigues- Asperjoc, 969 habitants, qui rassemble Antraiguessur-Volane et Asperjoc (canton d’Aubenas-1). Au niveau national, la France compte désormais 34 977 communes contre 36 000 jusqu’alors. La mobilité en question La mobilité est au cœur d’un vaste et profond mouvement de mutation. Le citoyen du 21 e siècle cherche d’abord à optimiser ses déplacements pour des raisons pratiques, économiques et environnementales. Cela s’exprime au travers de nouveaux usages (vélo, covoiturage, autopartage, développement numérique…). Dans un territoire comme l’Ardèche, la route reste au cœur des mobilités et cette dernière doit continuer de s’adapter aux nouveaux besoins. C’est ainsi qu’un Plan mobilités, en cours de réalisation par le Département, sera approuvé en 2020 avec quatre orientations  : l'adaptation des nouvelles infrastructures routières aux nouveaux modes de déplacement, la sécurité routière, le développement des mobilités alternatives (covoiturage, autopartage, vélo...) et le développement de la "cyclabilité" du territoire (amélioration de la sécurité et de la continuité des itinéraires cyclables, notamment pour les déplacements quotidiens). S. Tripot ADT07 MARS-AVRIL 2019 N°92 P5



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :