[07] Reliefs n°92 mar/avr 2019
[07] Reliefs n°92 mar/avr 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°92 de mar/avr 2019

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général de l'Ardèche

  • Format : (210 x 285) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2,4 Mo

  • Dans ce numéro : l'Ardèche, département numérique.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 22 - 23  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
22 23
Matthieu Dupont DOMINIQUE PALIX Conseillère spéciale déléguée aux politiques d’insertion Conseillère départementale du canton du Pouzin DR P 22 N°92 MARS-AVRIL 2019 PIERRE MAISONNAT Conseiller départemental du canton de Tournon-sur-Rhône LIBRES PROPOS Groupe de la majorité départementale de gauche Parce que l’audace fait partie de l’ADN de la majorité départementale, nous avons souhaité à l’automne 2017, porter un projet d’expérimentation d’un revenu de base sur nos territoires avec 12 autres départements. Cinq autres départements nous ont rejoints dans cette démarche, en septembre 2018, convaincus de la vision novatrice que nous portions sur ce sujet. Véritable revenu d’accompagnement, d’émancipation et de levier pour le pouvoir d’achat, le revenu de base se veut être une réponse aux ruptures de parcours en automatisant les prestations sociales sans contreparties, seul moyen de lutter efficacement contre le non-recours aux droits. Il a en outre pour vocation de s’ouvrir aux jeunes de 18 à 25 ans, tous exclus du RSA alors qu’1/4 vivent sous le seuil de pauvreté. Le travail conjoint que nous avons mené avec les 17 autres départements sur ce sujet a été suivi et accompagné par la Fondation Jean-Jaurès, l’Institut des Etudes Politiques et la Caisse d’Allocations Familiales, validant financièrement et scientifiquement notre projet. Malheureusement la proposition de loi élaborée, qui a été présentée devant l’Assemblée nationale ce 31 janvier par Hervé Saulignac, député et conseiller départemental a fait l’objet d’une motion de rejet. Les parlementaires de La République en Marche ont fermé la porte à un véritable débat au sein de l’Assemblée nationale et Groupe Ardèche Avenir En cette période budgétaire, la Majorité départementale a fait le choix de placer l’année 2019 sous le signe de la transition énergétique. Si cette intention est louable, quelle sera sa traduction dans le cœur des missions départementales si vitales pour les Ardéchoises et les Ardéchois ? Le Département est un acteur primordial de la solidarité. Nous demandons à ce que l’Exécutif nous indique concrètement quelle sera la déclinaison de ce choix politique sur les compétences que lui a confiées l’État. Ce sont notamment celles qui concernent les plus fragilisés du fait de leur âge, de leur handicap, de leur situation familiale ou de leur éloignement de la vie active. enterré cette mesure expérimentale, issue des territoires, qui aurait pu être une réponse efficace à la lutte contre la précarité. Pour les élus de la majorité départementale, ce rejet est incompréhensible au vu des déclarations d’un Gouvernement qui se dit très favorable au développement des expérimentations au sein des collectivités territoriales. En outre, avec l’annonce du plan pauvreté du Gouvernement, refuser aux départements volontaires d’expérimenter ce nouveau modèle d’accompagnement n’a pas de sens puisque le revenu de base aurait justement pu permettre d’alimenter ce plan. Le rejet de la proposition de loi de la part du Gouvernement est d’autant plus regrettable qu’elle n’a fait l’objet d’aucun débat à l’Assemblée nationale alors que le chef de l’État vient d’ouvrir un grand débat national pour inciter tout un chacun à s’exprimer et confronter les points de vue. Il ne s’agit ni plus ni moins que d’une double contradiction de la part du Gouvernement. Aujourd’hui nous sommes profondément déçus de ne pouvoir expérimenter ce nouveau modèle qui aurait apporté une réponse aux fractures territoriales et sociales et perplexes devant un État qui refuse aux collectivités, premiers relais des besoins des habitants, l’opportunité d’expérimentation que lui offre la loi. Alors que le chômage amorce une baisse en Ardèche, comment expliquer que le nombre de bénéficiaires du RSA continue d’augmenter ? Toutes les pistes méritent d’être expérimentées particulièrement celles qui marchent chez nos voisins ! S’agissant de la compensation du handicap, il serait difficilement compréhensible de retrouver un budget amoindri comme ce fut le cas l’année dernière. La politique du handicap ne peut pas être négligée au nom des contraintes budgétaires. Nous resterons vigilants sur la construction du prochain budget en ayant à l’esprit non pas nécessairement de dépenser moins, mais mieux au service des Ardéchois.
agenda DES LIONS ET DES HOMMES  : MYTHES FÉLINS, 400 SIÈCLES DE FASCINATION EXPOSITION VALLON PONT D’ARC SAM 06/04 > DIM 22/09 GROTTE CHAUVET 2 - ARDÈCHE www.grottechauvet2ardeche.com Quatre ans après son ouverture au public, l'espace de restitution de la grotte Chauvet, nouvellement appelé "Grotte Chauvet 2 - Ardèche" (voir p 10), présente sa première exposition temporaire internationale. Une exposition-événement, directement inspirée par les nombreuses représentations de lions présentes dans la grotte – la moitié de celles connues dans tout l’art pariétal – qui explore un sujet inédit  : les relations que les hommes ont entretenues avec les félins au fil des âges et des continents. Lions, jaguars, tigres et panthères ont marqué de leur force et de leur beauté les croyances et les mythes des hommes sur les quatre continents où ils ont cohabité. L’exposition emmène ainsi à la rencontre de sept civilisations, en Europe, Asie, Amérique et Afrique. Elle invite à un grand voyage au cœur d’une fascination presque universelle, à travers 180 œuvres d’art issues des plus prestigieuses collections nationales et internationales (musée du quai Branly-Jacques Chirac, musée Cernuschi, musée du Louvre, musée national de Berlin…). Véritable trésor de l’exposition, la momie de lionceau congelée venant de Sibérie, datant d’il y a 46 000 ans, est présentée pour la première fois en France ! Elle côtoie des animaux naturalisés appartenant aux collections du Muséum d’histoire naturelle de Paris. L’exposition fait dialoguer les disciplines  : sciences naturelles, ethnographie, histoire de l’art, archéologie. Œuvres d’art, animaux naturalisés, vidéos, mythes et récits rythment le parcours et offrent les clés d’une compréhension séculaires  : À quoi ressemble l’animal ? Comment l’homme l’a-t-il représenté ? Quels symboles en a-t-il tiré ? Quels mythes a-t-il créé ? Staatliche Museen zu Berlin – Ägyptisches Museum und Papyrussammlung, Foto Sandra Steiß ALBA-LA-ROMAINE LUN 15/04 > VEN 26/04 MUSÉE ARCHÉOLOGIQUE DÉPARTEMENTAL Vacances de printemps à MuséAl www.museal.ardeche.fr PATRIMOINE Pour tout comprendre sur l'alimentation de nos ancêtres les Romains. En lien avec l'exposition temporaire 2019 "De la terre au palais, 2 000 ans de bon goût en Ardèche", MuséAl propose des ateliers (payants) pour petits et grands pendant les vacances scolaires ! Et pour les aventuriers de Pâques, une chasse aux énigmes et aux oeufs (gratuite) est organisée le 21/04 sur le site antique à 14h30. Caroline Daviaud MARS-AVRIL 2019 N°92 P23



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :