[07] Reliefs n°92 mar/avr 2019
[07] Reliefs n°92 mar/avr 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°92 de mar/avr 2019

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général de l'Ardèche

  • Format : (210 x 285) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2,4 Mo

  • Dans ce numéro : l'Ardèche, département numérique.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
GRAND ANGLE E-EDUCATION En Ardèche, aujourd’hui, grâce au numérique et à ses nombreuses applications, on apprend et on enseigne différemment ! Des collèges 100% connectés et équipés Mission accomplie… En ce début d’année 2019, l’ensemble des collèges ardéchois, 26 publics et 13 privés, sont connectés et entrent dans l’ère numérique. L’Ardèche fait ainsi partie des départements les plus avancés en la matière. Une connexion généralisée à la fibre (collèges publics), la modernisation des serveurs et du réseau, l’installation de nouveaux postes informatiques plus accessibles (1 poste pour 5 élèves contre 1 pour 10 il y a peu) et la distribution de tablettes numériques permettent aujourd’hui de diversifier les méthodes et les outils d’enseignement. Des investissements directement réalisés par le Département ou en partenariat avec l’Etat, comme dans le cadre de l’opération "Collèges numériques et ruralité" ou avec la fourniture de classes mobiles. Grâce à ces outils, l’enseignant peut réorganiser sa façon d’enseigner, rassembler les élèves selon leurs besoins et les objectifs de l’activité, et développer des apprentissages personnalisés. On peut le dire  : certains se sont approprié l’outil, comme au collège des Perrières à Annonay, où le passage en classes mobiles, avec un taux d’utilisation des tablettes supérieur à 90% dans la journée, est une vraie réussite ! Véronique Popinet P 20 N°92 MARS-AVRIL 2019 En Ardèche, un "campus numérique" En Ardèche on cowork dans les tiers-lieux ou ailleurs et bientôt on co-apprendra… Dès septembre 2019, à Privas, dans un espace dédié, aménagé, équipé et connecté, tous ceux qui souhaitent poursuivre ou reprendre leurs études sans nécessairement devoir partir du département pourront le faire. Magie de l’apprentissage à distance qui permet que l’éventail des formations accessibles ne soit pas réduit à l’offre locale, mais au contraire présente l‘opportunité de faire des études supérieures sans subir les barrières de l’éloignement, du coût ou d’autres contraintes qui pour certains pèsent sur leur ambition initiale. Et pour éviter que l’enseignement à distance ne rime avec "solitude", cet espace connecté représente un vrai atout  : apprendre ensemble des choses parfois différentes mais en bénéficiant d’un coach et d’un esprit d’équipe qui facilite la réussite ! Vous êtes intéressés, vous pensez que certains dans votre entourage pourraient l’être dans le cadre de la formation initiale (enseignement supérieur) ou d’une reprise d’études (formation continue) ? Faites part de votre intérêt sur ardeche.fr/campus-numérique et découvrez toutes les infos pour accéder à l’enseignement supérieur en restant… en Ardèche !
PARTAGER LES ESPACES ET LES IDÉES… Les tiers-lieux se développent Ils peuvent prendre la forme d’espaces de travail partagés (appelés aussi "coworking") ou d’ateliers partagés (fab’lab, laboratoire de fabrication). Espaces gérés et animés directement par leurs usagers, qui les adaptent généralement à leurs besoins, les tiers-lieux se développent peu à peu en France... et en Ardèche où le Département favorise leur création au travers de son appel à projet "Tiers-lieux d’innovation et de création numérique". Son objectif  : favoriser l'ouverture de ces lieux de rencontres et de créativité partagée, et privilégier la diversité des projets. Les trois premiers tiers-lieux labellisés, lauréats de l’édition 2018, sont répartis équitablement sur le territoire  : à Annonay/"MAGMA" (Maison d'agitation multiculturelle et alternative), au Cheylard/La Fabritech et à Chandolas/Pépit’Art. La seconde vague de l’appel à projets devrait soutenir 3 à 5 projets supplémentaires. Pour ces deux opérations, le Département aura mobilisé 200 000 € . Pas à l’aise avec l’informatique, internet et les nouvelles technologies ? Pas connecté depuis chez vous ? Vous pouvez vous rendre dans un tiers-lieux ou dans un des nombreux espaces publics numériques à votre disposition sur le territoire. Vous pourrez y trouver des cours gratuits d’informatique, des conseils… Alboussière 04 75 58 29 13/Burzet 09 63 54 19 98/La Voulte-sur-Rhône 04 75 62 46 62/Villeneuve de Berg 04 75 88 11 27/Aubenas 04 75 35 87 13/Grospierres 04 75 39 62 94/Lamastre 04 75 06 36 98/Donzère (26) pour les secteurs de Bourg-Saint-Andéol, Gras, Larnas, Saint-Remèze 04 69 14 30 33/Joyeuse 04 75 89 80 85/Le Teil 04 75 49 28 74/Le Pouzin 04 75 85 93 36/Saint-Agrève 07 75 06 90 82 Ou à retrouver dans le Guide Bien-vieillir en Ardèche (voir page 11). + d’infos  : www.ardeche.fr et opendata.ardeche.fr shutterstock Guillaume Fulchiron PAROLE D’ÉLUS Maurice Weiss Vice-président chargé des routes, des mobilités, du numérique et du soutien aux territoires Quel est le rôle du Département dans l’aménagement numérique du territoire ? Il est multiple. Avec 2 000 km de fibre déployée, nous avons tout d’abord conduit une politique ambitieuse pour le déploiement de l’infrastructure. Depuis 3 ans, nous sommes en train de compléter celle-ci par un maillage fin du territoire. Mais tout ce matériel serait "inefficient" si nous ne nous préoccupions pas des usages ! Amener la fibre, c’est une chose, mais pour permettre quels usages et quels services, pour quels publics et sur quels territoires ? En Ardèche, nous avons fait le pari de l’innovation, de la créativité et du partage des données. Il s’agit d’inventer aujourd’hui les outils qui demain faciliteront la vie de chacun. Concrètement, comment cela se traduit-il ? En matière d’innovation, l’équipement des collèges en infrastructures et en tablettes ou encore la future université numérique ardéchoise permettent d’apprendre et d’étudier autrement alors que, dans le même temps, la télémédecine qui se développe permet de se soigner différemment. Du côté de la créativité, l’Ardèche n’est pas à la traîne  : on l’a vu avec l’organisation du premier et unique Hackathon en France l’an dernier durant la journée "Open Data Day" ou encore avec l’appel à projets lancé par le Département pour la création de tiers-lieux, véritables incubateurs d’idées… Quant au partage des données, l’exemple le plus concret est l’ouverture en ce début d’année d’un portail opendata Ardèche. Sur ce site, le public a accès, librement, à des données publiques, produites par des collectivités ardéchoises volontaires. Pour le moment les infos concernent les routes, l’environnement, les collèges et les sites culturels. Et qu’en est-il des personnes ou territoires "empêchés" ? Nous sommes bien sûr particulièrement vigilants et le Département entend agir pour réduire les inégalités d’usages du numérique et faire face à une fracture des usages, augmentée par les inégalités économiques, sociales et territoriales. Nous avons la volonté de développer un numérique porteur de valeurs de solidarités, de partages et d’émancipation. C’est à ce titre qu’en partenariat avec la Drôme, nous avons répondu à l’appel à projets national "Hubs France Connectée". Nous espérons ainsi renforcer l’efficience et la lisibilité des acteurs de la médiation numérique et, coordonner leurs initiatives. MARS-AVRIL 2019 N°92 P21



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :