[07] Reliefs n°89H octobre 2018
[07] Reliefs n°89H octobre 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°89H de octobre 2018

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général de l'Ardèche

  • Format : (210 x 285) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 5,7 Mo

  • Dans ce numéro : la fabrication de reliefs en 7 étapes.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
8 EN BREF 1999 Les réalisations de l’année  : Le Pont de Charmes en travaux  : afin d’améliorer les conditions d’écoulement du trafic entre Charmes-sur- Rhône et Etoile-sur-Rhône, le pont de la D11 était en travaux. La mise en 2x1 voie du barrage de Beauchastel est opérationnelle en 2000. AOC Côtes du Vivarais  : en attendant l’AOC pour la châtaigne, c’est le célèbre vin Côtes du Vivarais qui obtient son AOC en 1999. La Grotte n’a pas encore révélé tous ses secrets ! Comme chaque année, une campagne de recherches scientifiques s’intéresse cette foisci aux empreintes de pieds laissées sur le sol par un enfant Emouvant ! RÉFLEXION SUR LE DÉVELOPPEMENT TOURISTIQUE EN ARDÈCHE En 1999, on estimait le chiffre d’affaires du tourisme en Ardèche à 3 milliards de francs. Cependant, les professionnels du secteur étaient persuadés que notre département pouvait mieux faire ! Pour répondre à la problématique, le Conseil général organisait une session thématique autour du tourisme le 30 avril 1999. Il décidait d’engager une réflexion sur un nouveau schéma de développement touristique sur 5 ans tourné vers plusieurs objectifs  : faire de l’Ardèche un département non pas de tourisme mais d’accueil, étendre la période touristique dans le temps (pas seulement l’été) mais aussi dans l’espace (pas seulement dans le sud du département). 16 ans plus tard, le plan de développement touristique à l’horizon 2020 était adopté par le Département, pour continuer à rendre le tourisme ardéchois plus durable, plus diversifié et plus équilibré sur le territoire. En 2017, on comptait plus de 2 millions de touristes en Ardèche sur l’année. Les paysages ardéchois et les sites remarquables du territoire, mais aussi la richesse des festivals, plaisent de plus en plus aux touristes, français comme étrangers ! 2 200 c’est le nombre de ponts existants en Ardèche et qui font l’objet d’une exposition originale aux Archives départementales en 1999, puis d’un concours photo en 2012. Véronique Popinet DÉPARTEMENTALISATION DU SDIS Cette année-là, le SDIS (Service départemental d’incendie et de secours) commençait sa départementalisation. De 1999 à 2001, des sapeurs-pompiers professionnels et volontaires étaient intégrés au Département, jusqu’à la gestion définitive par le SDIS de l’ensemble des casernes ardéchoises. L’objectif  : optimiser les moyens humains et matériels du Département et garantir un service public de qualité en considérant les besoins sur le terrain. COOPÉRATION ENTRE L’ARDÈCHE ET LE SÉNÉGAL En 1999, le Département de l’Ardèche souhaitant passer d’une politique d’aide humanitaire à une logique de coopération et de développement durable s’associe à une ville africaine  : Matam au Sénégal. Les objectifs de cette coopération visaient à améliorer l’hygiène publique, la couverture sanitaire, développer la scolarisation, soutenir les entreprises locales… Aujourd’hui, cette coopération perdure et s’est développée notamment autour de l’accès à l’eau.
9 EN BREF 2000 Les évènements de l’année Assises de la Culture  : en 2000, le Conseil général organise des journées de réflexion sur la culture. Il s’agit encore aujourd’hui d’un domaine prioritaire pour offrir aux Ardéchois un environnement ouvert à la vie collective, à l’expression et à la créativité. Les réalisations de l’année Système de réservation dans les Gorges de l’Ardèche  : en 2000, un système de réservation entre en vigueur sur les deux aires de bivouac de Gaud et Gournier, afin de sécuriser les nuitées et préserver l’environnement. Nouveau logo « Terre d’Audace » 2018 « DE FERME EN FERME ›› ARRIVE EN ARDÈCHE ! Du 29 au 30 avril 2000 sur notre territoire se déroulait la première édition de « l’Ardèche de ferme en ferme »  : une opération portes ouvertes dans les fermes du département. 19 000 visiteurs se rendaient alors sur les 31 exploitations participant à l’évènement. Une franche réussite pour ces journées de partage autour de l’agriculture. Au programme de la manifestation  : découverte des métiers de l’agriculture, de la diversité des productions fermières mais aussi de la conception d’une agriculture durable. L’année suivante, 30 000 visiteurs se déplaçaient dans les fermes ! Toujours organisée par la fédération départementale des CIVAM, l’édition 2018 comptait plus de 70 fermes qui ont ouvert leurs portes, pour présenter la richesse du terroir ardéchois ! PREMIER APPRENTI AU CONSEIL GÉNÉRAL C’était il y a 18 ans, Olivier Dussopt, originaire de Peaugres, était le premier apprenti du Conseil général de l’Ardèche ! Il préparait un DESS « Conseil en développement local et ingénierie des territoires » en alternant formation théorique et apprentissage pratique. Au Conseil général, il travaillait pour la Mission pour l’implantation et le développement des entreprises (MIDE). Avec ce premier apprenti, le Conseil général souhaitait améliorer les relations entre le monde de la formation et celui de l’économie quotidienne. Aujourd’hui, Olivier Dussopt est secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Action et des Comptes publics. Le PNR (Parc naturel régional) des Monts d’Ardèche devient le 39 e PNR de France. Moins évident en 2000 et pourtant... Les NTIC s’invitent dans les politiques départementales. Les élus, convaincus des enjeux importants (notamment économiques) induits par les NTIC, misent sur le développement des usages technologiques... L’avenir leur a donné raison ! LE CONSEIL GÉNÉRAL JEUNES Le 8 novembre 2000, à l’Hôtel du Département à Privas, avait lieu la première séance du Conseil général Jeunes. Il avait été créé par l’Assemblée adulte pour mieux informer les jeunes sur le rôle et l’action du Conseil général. Ce sont 48 jeunes conseillers de 26 collèges publics, 14 privés et 33 cantons qui venaient s’exprimer et échanger leurs idées. Après une année de mandat, 5 actions concrètes étaient validées par l’Assemblée adulte pour un budget total de 85 000 F.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :