[07] Reliefs n°89H octobre 2018
[07] Reliefs n°89H octobre 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°89H de octobre 2018

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général de l'Ardèche

  • Format : (210 x 285) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 5,7 Mo

  • Dans ce numéro : la fabrication de reliefs en 7 étapes.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
6 Top 7 de nos produits préférés Les Ardéchois sont gourmands, et ils ont raison ! Notre territoire est riche de ses produits de qualité qui ravivent nos papilles toute l’année ! Depuis 2012, Reliefs vous propose des recettes ou des produits de saison à goûter. Voici une sélection de 7 d’entre eux, pour voyager au pays des saveurs ardéchoises ! 1. Un incontournable  : la châtaigne C’est le fruit ardéchois par excellence ! Vrai symbole de notre département, elle est aussi la star des Castagnades chaque automne. En 2012, le Reliefs numéro 53 vous présentait une recette de Tiramisu à la châtaigne. Le numéro 83 de Reliefs proposait aussi d’agrémenter votre automne de ce produit local, notamment à travers le dessert gourmand « Le Pisadou », gâteau fourré à la frangipane, à la crème de marrons et aux éclats de châtaigne. Nicolas Van Ingen 2. Un témoin du savoir-faire ancestral  : le Picodon Vous connaissez tous le Picodon, ce petit fromage de chèvre, fleuron de la gastronomie ardéchodrômoise. Ce sont les fourrages dont sont nourries les chèvres qui donnent au lait un goût unique, qu’on retrouve dans ce fromage. En 2015, le numéro 71 de Reliefs nous mettait l’eau à la bouche avec les tagliatelles de courgettes au Picodon. Le numéro 81 de Reliefs revenait sur les trois variantes du Picodon. « le Picodon jeune », « le Picodon affiné » et enfin « le Picodon affiné méthode Dieulefit ». 3. Un diamant noir  : la truffe Du patois la « rabasse », la truffe ardéchoise est aussi appelée le « diamant noir ». En raison de sa rareté, son prix varie de 400 à 800 € le kilo au moment des fêtes ! Dans le numéro 66 de Reliefs, en fin d’année 2014, c’est la recette de gnocchis aux truffes qui était à l’honneur. Le numéro 78 de Reliefs sélectionnait pour vous les vins s’associant parfaitement à la truffe. 4. Le goût de la Montagne ardéchoise  : le Fin Gras du Mézenc Le Fin Gras du Mézenc est une viande issue de bœufs et génisses nés et élevés exclusivement sur les hauts plateaux du Mézenc, à plus de 1 100 mètres d’altitude. Cette viande savoureuse est le fruit du travail des éleveurs qui engraissent les bêtes l’hiver pour une dégustation de février à mi-juin. Les restaurateurs ardéchois sont nombreux à la cuisiner  : le Fin Gras du Mézenc aux cèpes ardéchois (numéro 56), des ravioles au bœuf Fin Gras du Mézenc (numéro 68)... L’Agence Nature 5. Trésor de la charcuterie ardéchoise  : la caillette Ces petites boules façonnées à la main se composent de viande de porc et de légumes (blettes, choux, herbes…) et sont recouvertes de crépine de porc. Devenue un produit incontournable en Ardèche, la caillette à la cote dans les charcuteries de notre territoire mais aussi dans les familles où la recette est transmise de génération en génération. Une recette revisitée de cette spécialité ardéchoise, nous faisait saliver dans le numéro 60. 6. Une autre bête à corne  : l’escargot L’escargot est élevé sur notre territoire depuis plus de 20 ans. Nourris de radis, de trèfle et de colza, au bout de six mois d’abondance, les escargots sont récoltés, mis à la diète, précipités dans l’eau bouillante, rincés, décoquillés et prêts à être cuisinés. Le numéro 74 de Reliefs répertoriait une recette  : les escargots d’Ardèche aux girolles et le numéro 84 faisant le portrait de l’héliciculteur, Marc Lafosse. 7. Petite et sauvage  : la myrtille Elle pousse en Ardèche à partir de 600 mètres, la myrtille est une baie ronde et bleue au goût légèrement sucré et acidulé. Avec 400 tonnes ramassées chaque année, l’Ardèche est le premier département producteur de myrtilles sauvages ! Ce fruit sent bon l’été  : la fête de la myrtille a lieu chaque été à Péreyres, tout comme le marché de la myrtille à Mézilhac. Véronique Popinet
7 EN BREF 1998 Les événements de l’année Opération Culture Bleue  : un dispositif mis en place par le Département via la Bibliothèque départementale de prêt afin de favoriser l’accès à la culture et la participation à la vie sociale des personnes âgées. Les réalisations de l’année Villages de caractère  : le label village de caractère apparaît en 1996 pour protéger les villages ardéchois les plus emblématiques. En 1998, 8 villages ardéchois sont labellisés. Michel Teston, président du Conseil général de l’Ardèche, de 1998 à 2006 Les politiques de l’année Dossier action sociale départementale  : le dossier du premier Reliefs se penchait sur l’action sociale, qui figurait parmi l’une des préoccupations prioritaires du Conseil général. Le 9 novembre 1998, une journée spéciale action sociale était organisée. A. Renaud-Goud - ADT07 La Grotte Chauvet – découverte en 1994 et depuis fermée au grand public – mérite une restitution… C’est l’avis de tous ceux qui la connaissent ! Une réflexion qui aboutira en 2015 à l’ouverture de La Caverne. PROGRAMME DÉPARTEMENTAL « EMPLOIS JEUNES ›› En 1998, face au chômage qui touchait particulièrement les jeunes, l’Etat lançait le programme « Nouveaux services – nouveaux emplois ». Ce dispositif plus couramment appelé « Emplois Jeunes » consistait à venir en aide aux jeunes en recherche d’emploi. Pour participer à l’effort national, le Conseil général apportait une aide financière au public concerné, en complément des aides de l’Etat. Ainsi, les jeunes de 18 à 26 ans en recherche d’emploi pouvaient toucher 12 000 francs par an pour un emploi pendant 4 ans (18 000 francs la première année pour les jeunes peu qualifiés ou de moins de 30 ans bénéficiaires du RMI). Avec ce plan en faveur de l’emploi, le Conseil général devenait employeur de 70 jeunes en deux ans, 200 postes étaient financés dans les communes et groupements de communes et 130 dans des associations. EMPLOI-JEUNE Grégoire Edouard 1 400 c’est le nombre de concurrents au départ du Marathon international des Gorges de l’Ardèche en 1998. Marathon remporté pour la première fois par un Ardéchois  : Mickaël Fargier. C’EST LE PREMIER RELIEFS Le tout premier numéro de Reliefs était diffusé dans les boîtes aux lettres ardéchoises à l’automne 1998 ! Michel Teston, nouveau président du Conseil général, élu en mars 1998, présentait dans l’éditorial ce nouveau magazine départemental trimestriel. Cet outil de communication avait été pensé pour mieux informer les Ardéchois sur l’actualité de leur territoire et du Conseil général. Depuis cette date, cela fait 20 ans que Reliefs vous donne l’information ! AOC CHÂTAIGNE D’ARDÈCHE 1998, c’est aussi l’année où les producteurs ardéchois souhaitent une reconnaissance officielle de la châtaigne et du marron d’Ardèche. Après avoir déposé un dossier de demande pour une Appellation d’origine contrôlée (AOC) de leurs produits, c’est en 2006 que celle-ci sera obtenue sous le nom de « Châtaigne d’Ardèche ». En 2014, c’est l’Appellation d’origine protégée (AOP) du fruit ardéchois qui est enregistrée par la Commission européenne.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :