[07] Reliefs n°89H octobre 2018
[07] Reliefs n°89H octobre 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°89H de octobre 2018

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général de l'Ardèche

  • Format : (210 x 285) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 5,7 Mo

  • Dans ce numéro : la fabrication de reliefs en 7 étapes.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 36 - 37  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
36 37
36 Les témoignages des présidents Depuis 1998, le Département a connu quatre présidents. Et si ceux-ci ont eu pour mission de conduire la politique départementale, ils sont aussi intervenus à plusieurs reprises dans Reliefs. Le magazine départemental est un excellent moyen de s’adresser aux Ardéchois, notamment à travers l’édito de chaque numéro dont ils ont été ou sont encore les auteurs. Michel Teston, président de 1998 à 2006 En mars 1998, les Ardéchois confiaient les rênes du Conseil général à une majorité de gauche. Conformément à son projet, celle-ci traçait la voie d’une politique ambitieuse visant en priorité au rattrapage de retards manifestes en matière de développement et d’équipement et portant la volonté d’une meilleure équité entre les différents territoires ardéchois. Le nouvel exécutif, que j’ai eu l’honneur de piloter, défendait également l’objectif d’un exercice collégial et démocratique des responsabilités départementales. Il souhaitait une adhésion et une participation des Ardéchois à cette nouvelle trajectoire de projets au service d’une Ardèche plus dynamique, plus audacieuse et plus solidaire. Dans cet esprit la communication devenait un levier essentiel avec l’objectif d’informer, mais aussi celui de rendre compte. Au cœur d’un véritable plan stratégique de communication, le magazine trimestriel du Conseil général Reliefs paraissait à l’automne 1998. Il entrait dans tous les foyers ardéchois, installant peu à peu l’idée que l’Ardèche pouvait redevenir audacieuse, conquérante et moderne et que l’adhésion et la fierté des Ardéchois était une composante à part entière de cette ambition. » Laurent Ughetto, président depuis 2017 Reliefs, c’est d’abord un titre à l’accent résolument ardéchois, tant il est fidèle à la topographie de notre département et tant il s’attache à mettre en « relief » son identité, sa singularité. Reliefs, c’est ensuite un commencement... celui de l’arrivée à la « tête » de l’exécutif départemental d’une majorité de gauche aux politiques publiques renouvelées, aux approches territoriales et humaines réinventées. Reliefs, c’est enfin une communication qui change et qui se donne comme ligne rédactionnelle de dire ce que l’on fait et d’expliquer pourquoi… on le fait. Dès lors, depuis 20 ans notre dialogue avec les Ardéchois n’a jamais cessé  : de la naissance des Castagnades d’automne, sujet du tout premier numéro, à la semaine de transition, en passant par la mise en place de l’APA, la création du PNR, la naissance de La Caverne, de MuséAl, et les transferts successifs des agents de l’Etat au sein des effectifs départementaux  : les forestiers-sapeurs, les agents des routes, et ceux des collèges. J’ignore ce que sera Reliefs dans 20 ans, la quatrième révolution industrielle, celle de la technologie et du numérique qui va fondamentalement changer nos relations aux autres, notre façon de vivre et de travailler, aura sans aucun doute rebattu les cartes de la communication. Néanmoins, je mobilise aujourd’hui toute mon énergie pour dessiner avec vous l’Ardèche que nous voudrons léguer à nos enfants, demain.. » Pascal Terrasse, président de 2006 à 2012 Vice-président en charge de la communication lors de l’alternance politique en 1998, j’ai souhaité renforcer la communication du Département au profit des Ardéchois rendre l’Ardèche plus visible, plus transparente. « Faire et surtout dire ce que l’on fait » tel a été mon engagement. Président du Conseil général, j’ai souhaité que non seulement l’action du Département soit mise en valeur mais que l’on ouvre Reliefs aux Ardéchois... à leur réussite et à leur audace. La rédaction du sommaire du magazine était pour moi un espace de liberté et un lien direct avec les Ardéchois. Quelquefois il pouvait être très sage mais aussi détonnant... c’est ma marque de fabrique  : le parler vrai ! Reliefs est - et a toujours été - un formidable vecteur de connaissance et d’éveil à la curiosité pour ceux qui le lisent. Il est lu au-delà des frontières ardéchoises et permet un lien avec les amoureux d’Ardèche ou tout simplement avec la grande « Famille » de ceux qui comme le disait Jean Ferrat ont dû « quitter le pays pour aller gagner leur vie loin de la terre où ils sont nés. » L’heure est à présent au tout internet... Lire, vérifier l’information, toucher la page... avoir encore notre regard d’enfant sur un texte, une photo, c’est quand même bien ! » Hervé Saulignac, président de 2012 à 2017 Mon rapport à Reliefs restera l’incontournable éditorial. Tous les 2 mois, prendre la plume pour s’adresser en quelques lignes concises aux Ardéchois. L’exercice porte en lui le risque de la routine. Il m’est donc vite apparu que ce billet régulier, ce lien privilégié avec les lecteurs, devait parler aux Ardéchoises et aux Ardéchois plutôt que de disserter sur les décisions de la collectivité. Si le Conseil départemental ne parle que de lui, de ses dispositifs, de ses mesures d’accompagnement, de ses règlements et de ses schémas, alors il devient la technostructure insignifiante dont on se détourne inévitablement. Si l’éditorial porte en lui une vision, se nourrit de valeurs, essaye d’anticiper l’avenir, s’efforce de cerner les attentes des Ardéchois et donne ainsi du sens aux décisions qui sont prises, alors il entre en dialogue avec ses lecteurs. Pendant près de 5 ans, avec plus ou moins de réussite, j’en conviens, j’ai pris beaucoup de plaisir à dire à nos lecteurs les ambitions que l’on a pu porter collectivement, les rêves d’Ardèche, toujours plus accueillante, plus dynamique, plus ouverte sur le monde, plus entreprenante et plus solidaire. »
37 Les Ardéchois et Reliefs Parce que Reliefs ne serait rien sans ses nombreux lecteurs, la rédaction a décidé de laisser la parole aux Ardéchois ! Aux quatre coins du département, de tout âge et de toute profession, sept lecteurs du magazine départemental ont accepté de témoigner ! Christine, 50 ans, sans-emploi, Saint-Basile Je lis Reliefs depuis aussi loin que je m’en souvienne c’est-à-dire le début de sa parution je pense. Mes articles préférés sont les témoignages d’Ardéchois qui ont construit une vie professionnelle, l’actualité du Département sur les décisions mises en place pour les citoyens, l’agenda aussi permet d’être au courant des manifestations dans notre département. Le jeu concours est vraiment très sympa aussi et permet de faire des recherches dans le magazine et parfois de ne pas passer à côté d’un article intéressant. » Quentin, 27 ans, technicien service des eaux, Coucouron J’avoue que je ne lis pas toujours Reliefs, souvent je le survole en laissant les images attirer mon attention. Je lis essentiellement la rubrique des actus. Je suis passionné de la nature donc j’aime aussi suivre les informations concernant les espaces naturels sensibles d’Ardèche. J’apprécie également les informations sur les produits locaux ou les idées de recettes qui sont données à la fin de chaque numéro. » Catherine, 60 ans, documentaliste, Saint- Julien-du-Serre Je lis Reliefs entièrement à chaque fois. Je ne dis pas que je retiens tout, mais je lis tout ! Je travaille dans des établissements scolaires et je partage certains articles avec les élèves. Je découvre des choses intéressantes sur les entreprises et je me renseigne sur l’actualité ardéchoise. Dernièrement, j’ai adoré le projet du Slow Tour. L’agenda me donne une idée sur l’actualité culturelle et je m’amuse aussi avec la dernière page pour voir si j’ai les bonnes réponses au jeu. » Agnès, 38 ans, conseillère emploi, Saint-Priest Toutes les informations communiquées sont intéressantes, utiles et pertinentes. C’est toujours bon de savoir et de comprendre, par les exemples d’actions, les compétences de son département, y découvrir sa richesse avec le patrimoine vivant ou humain qui est mis en avant, l’agenda peut donner des idées de sorties. Le quiz de la fin est toujours amusant. C’est un bon support de communication accessible à toutes les générations. » Jean-Pierre, 63 ans, employé communal, Annonay Je lis ce magazine depuis environ 10 ans. Je le lis entièrement et je le trouve facile à lire, clair et les photos sont de belle qualité. Je préfère les informations sur les cantons et les sujets qui retiennent mon attention sont les portraits. » Brigitte, 64 ans retraitée, Ruoms Je lis le magazine départemental depuis sa parution, et j’opte pour une lecture complète de chaque numéro ! Je trouve Reliefs beaucoup plus attractif depuis les modifications de mise en page. Mes sujet préférés  : ceux qui concernent la vie quotidienne des Ardéchois, la culture, les manifestations festives, l’amélioration et la mise en place des nouvelles infrastructures… » Sylvie, 58 ans, rédacteur, Saint-Péray J’ai gardé pendant longtemps tous les numéros pour pouvoir m’y référer au besoin. Et puis, il y a peu, par manque de place ou besoin de faire du tri, je les ai jetés. Et aujourd’hui, à l’aube de ses 20 ans…. je le regrette amèrement ! Dans sa globalité, je le trouve agréable à lire. Les articles sont concis, clairs, ils vont à l’essentiel. Les titres sont accrocheurs et me donnent envie de lire l’article quel que soit l’intérêt que je porte au sujet. J’apprécie également la rubrique « Portrait », les Ardéchois.e.s sont mis à l’honneur. »



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :