[07] Reliefs n°55 jan/fév 2013
[07] Reliefs n°55 jan/fév 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°55 de jan/fév 2013

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général de l'Ardèche

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 8,3 Mo

  • Dans ce numéro : Le conseil général à votre service

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
ça nous concerne Clément Faugier, 130 ans de douceurs ! Le célèbre confiseur ardéchois Clément Faugier a tout récemment fêté ses 130 ans ! C’est en effet en 1882 qu’un jeune homme du terroir, du nom de Clément Faugier, crée à Privas la première fabrique de marrons glacés. Aujourd’hui, l’entreprise est présente dans plus de 80 pays sur les cinq continents. + d’infos : www.clementfaugier.fr Un label pour Teyssier Salaisons La société Teyssier Salaisons, installée à Saint-Agrève, vient d´être officiellement labellisée « Entreprise du Patrimoine Vivant » par le ministère de l’Industrie. Ce label de qualité distingue des entreprises françaises aux savoir-faire artisanaux et industriels d’excellence. Premier fabricant de charcuteries en France à obtenir cette distinction, l’entreprise ardéchoise rejoint des noms prestigieux de l’agroalimentaire, comme les pâtisseries Ladurée ou l’épicerie fine Lenôtre… + d’infos : www.teyssier-salaisons.com Stand étudiants « Alticiades » Pour la 2 e année, les étudiants de l’IUT de Techniques de commercialisation de Valence étaient présents à l’Hôtel du Département lors de l’Assemblée bidépartementale Drôme- Ardèche pour présenter leur stand de dégustation de produits régionaux aux élus. Une initiative originale réalisée dans le cadre d’un challenge inter-IUT qui a pour but de promouvoir les différentes régions françaises et leurs spécialités gastronomiques. Atout jeunes 60 contrats pour la jeunesse ardéchoise L’avenir, c’est les jeunes. Néanmoins, dans un contexte économique dégradé, les 16-25 ans sont parmi les plus durement touchés par le chômage et la précarité. Le Conseil général de l’Ardèche a toujours manifesté sa volonté d’accompagner les jeunes de son territoire. Agissant à plusieurs niveaux, en partenariat et en appui de nombreuses structures, il est lui-même un promoteur et un acteur des dispositifs d’aide à l’emploi. S’emparant du dispositif des « Contrats d’avenir » décidé par le gouvernement, le Conseil général de l’Ardèche va ouvrir ses portes à 60 d’entre eux et se mobiliser pour que tout le territoire s’inscrive dans ce plan de mise en emploi des jeunes. L’emploi des jeunes Déjà à la fin des années 1990, une soixantaine de jeunes étaient entrés au Conseil général grâce au dispositif « emploi jeune ». Vingt-quatre exercent toujours dans la collectivité, ayant trouvé ici une place pour développer leurs talents et leurs compétences (lire page 18). Services civiques et apprentis font aussi partie des effectifs de la collectivité. Quant aux stagiaires, le Conseil général en accueille près de 150 par an, gratifiés ou non et de tous niveaux d’études. Le Conseil général de l’Ardèche se positionne clairement comme une structure d’appui à l’entrée dans la vie professionnelle, accompagnant chaque jeune accueilli en termes de formation, de qualification et de découverte du monde de l’emploi. Atout jeunes, c’est 60 recrutements En validant l’accueil de 60 jeunes au sein de la collectivité, le Conseil général affirme sa volonté de participer à l’effort national en faveur des 16-25 ans. Si les emplois créés n’ont pas vocation à être pérennisés, ils s’inscrivent néanmoins dans la logique GPEC…, à savoir : la gestion prévisionnelle des emplois et compétences. En permettant de préparer des jeunes à pourvoir des emplois vacants à moyen terme (retraite), le Conseil général prévoit son avenir et le leur… Ces 60 jeunes, pas ou peu diplômés (baccalauréat maximum), bénéficieront de contrats pouvant aller de un à trois ans. Sous la conduite d’un tuteur, et avec un plan de formation individuel leur permettant d’acquérir des compétences réelles et une première expérience professionnelle, ils deviendront agents de la collectivité pour un temps de travail compris entre 20 et 35 heures par semaine. Ces 60 emplois seront créés en 2013 dont 30 avant fin juin 2013. Alors bienvenue au Conseil général de l’Ardèche ! + d’infos ardeche.fr/atout-jeunes 6 n°55 | janvier-février 2013
ça nous concerne Aide à domicile Le Conseil général assure la pérennité de l’ADMR Avec 1 650 salariés, plus de 8 000 bénéficiaires et 66 associations locales, la fédération ADMR de l’Ardèche est une des plus importantes structures d’aide à domicile du département. Une structure de poids qui a connu récemment de graves difficultés suite à des dysfonctionnements de gestion. Le Conseil général, principal financeur des prestations pour les personnes âgées et les personnes en situation de handicap (7 M € par an) aux côtés de la CAF, de la MSA et de la CARSAT, s’est fortement mobilisé pour maintenir la continuité de service auprès des personnes aidées et le versement des salaires aux personnels. De réunions en rencontres constructives, des mesures budgétaires exceptionnelles ont été prises par le Conseil général. De son côté, l’union nationale de l’ADMR va prochainement mettre en place un comité de pilotage pour engager un travail de diagnostic et d’accompagnement de la structure en Ardèche dans le but d’envisager une refonte de son modèle de gouvernance et de gestion, comme le demandent les financeurs. Rappelons que l’aide financière apportée par le Conseil général à l’ADMR sert à financer des heures d’aides à domicile pour les personnes bénéficiaires de l’apa (allocation personnalisée d’autonomie), de la PCH (prestation compensatoire du handicap) ou pour des familles avec enfants en difficulté, et aucunement l’organisation de la structure proprement dite. Grégoire Edouard Clin d’œil ! Opération exemplaire labellisée HQE*, ce n’est pas une première pierre, mais une première botte qui a été posée officiellement pour le lancement du chantier de la cité scolaire de Saint-Cirguesen-Montagne en novembre dernier. * Haute qualité environnementale. Fabrice Demurger Déplacements BIEN SE PRÉPARER à L’hiver La population du plateau devrait apprécier. Une nouvelle chenillette unique en Ardèche va permettre cet hiver aux pompiers de Coucouron de partir en intervention même en cas de burle ou de forte chute de neige. Un engin qui a été remis officiellement au centre de secours – récemment rénové du plateau ardéchois – par le président du SDIS, Jean-Paul Manifacier, en présence de Jacques Genest, maire de la commune et conseiller général. L’occasion de rappeler qu’en période hivernale, il est nécessaire de préparer ses déplacements en se renseignant sur les conditions météorologiques et les conditions de circulation. Des informations que vous pouvez retrouver en appelant le N°Cristal 09 69 39 07 07, sur ardeche.fr et en écoutant les radios locales. janvier-février Juillet-Août 2012 2013 | n°52 n°55 7



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :