[07] Reliefs n°54 nov/déc 2012
[07] Reliefs n°54 nov/déc 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°54 de nov/déc 2012

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général de l'Ardèche

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 12,5 Mo

  • Dans ce numéro : Ardèche-Drôme : une coopération exemplaire

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
DEUX MOIS D’AVANCÉES SÉANCES PLÉNIÈRES À vos agendas ! Durant les mois de novembre et décembre, le Conseil général de l’Ardèche va se réunir à plusieurs reprises à l’Hôtel du Département à Privas lors d’assemblées plénières, c’est-à-dire ouvertes au public. Début des séances à 10 h (sauf le 30 novembre). Vendredi 30 novembre : Assemblée bidépartementale Ardèche-Drôme, en présence des élus du Conseil général de l’Ardèche et du Conseil général de la Drôme. Début de séance : 9 h 30. Lundi 3 décembre : Décision Mardi 18 décembre : Débat d’orientation budgétaire (DOB) et débat d’orientation Développement durable. Janvier 2013 : Budget primitif 2013. GIL BREYSSE REJOINT L’ADT07 Gil Breysse, directeur de cabinet du Conseil général depuis 1998 (avec une pause entre décembre 2004 et avril 2006), quitte ses fonctions au 1 er novembre. Il va rejoindre l’équipe de l’ADT07, l’agence de développement touristique de l’Ardèche, pour épauler succéder à son départ prévu en 2013. Pascal Terrasse explique son départ de la présidence « MA MISSION S’ACHÈVE, MAIS JE RESTE À VOS CÔTÉS Il l’avait annoncé. Pascal Terrasse, président du Conseil général depuis 2006, démissionnera de ce poste d’ici la fin de l’année. Un départ réfléchi et préparé. Il nous explique le pourquoi de ce choix. Reliefs : Pourquoi quitter la présidence du Conseil général ? Pascal Terrasse : C’est un engagement que j’avais pris lors des élections législatives. J’ai été élu député de l’Ardèche avec plus de 67% des suffrages exprimés. Je vais donc me consacrer à ma fonction de député et je vais continuer à siéger au Conseil général, en ma qualité d’élu du canton de Bourg-Saint-Andéol. Vous connaissez mon attachement pour l’Ardèche et mon profond respect à l’égard des Ardéchois. L’Ardèche n’est pas un simple département, c’est un pays riche de sa diversité, de sa culture et de son histoire enracinée. Je resterai cet ambassadeur, inlassable défenseur de cette terre et de ses habitants. Reliefs : Vous êtes resté près de six ans à la tête du Département de l’Ardèche. Quel est votre bilan ? PT : Cela fera bientôt sept ans que j’ai pris les rênes du Conseil général : un septennat ce n’est pas mal ! Mon bilan, c’est d’abord la satisfaction d’avoir animé une équipe soudée et rassemblée autour d’une idée simple : solidarité à l’égard de tous les territoires et cohésion sociale comme fil conducteur de nos politiques. Nous avons engagé des investissements qui étaient attendus, avec une planification qui a bien fonctionné : plan de désenclavement routier, plan de modernisation des collèges, des maisons de retraite et des casernes de pompiers. La modernisation de nos transports scolaires ou les schémas en direction des personnes âgées dépendantes et des personnes handicapées sont reconnus sur la scène nationale. S’agissant du développement durable, nous sommes cités en exemple, sans compter la réalisation d’un réseau de fibre optique unique en milieu rural. Il y a aussi de grands projets en cours de réalisation : la Grotte Chauvet - Pont d’Arc, le Gerbier-de- Joncs, le Mastrou, les Musées d’Alba et d’Orgnac, la modernisation de nos équipements, tels que la Maison du Département à Annonay ou les Archives départementales. Enfin, la contractualisation et le partenariat avec les communes et les associations sportives et culturelles sont appréciés de tous. Notre aide est précieuse et utile aux territoires et aux habitants. Reliefs : Comment votre succession va-t-elle se dérouler ? PT : La Chambre régionale des comptes vient de rendre les conclusions de son rapport et conclut à la bonne gestion de notre collectivité. Sur la base de ce rapport qui fait foi, je présenterai bientôt le bilan financier des cinq dernières années. Mon successeur sera ensuite élu par les conseillers généraux. Je peux vous dire qu’il y a unanimité sur le choix du prochain président au sein de la majorité départementale. Il connaît bien le département et a prouvé sa capacité à poursuivre le travail engagé. C’est une personne de grande qualité. 4 n°54 | novembre-décembre 2012
LE CHIFFRE 1 300 000 € l’investissement du Conseil général pour que 100% des collèges ardéchois soient câblés d’ici trois ans Chambre régionale des comptes GESTION DE LA COLLECTIVITÉ, LA VÉRITÉ DES COMPTES ! Institution chargée de vérifier les comptes des collectivités, la Chambre régionale des comptes a rendu son rapport très attendu sur la gestion du Conseil général de 2006 à 2010… et il est très positif. S’intéressant de près à la situation financière du Conseil général de l’Ardèche, la Chambre a salué le haut niveau d’investissement. Cet effort sur les routes, les collèges ou pour aider les communes est ainsi largement supérieur à la moyenne des départements de la même strate*. La gestion de la dette est sécurisée et transparente En mentionnant des dépenses d’investissement élevées, on pourrait croire que la dette est prête à exploser. Eh bien non ! La Chambre indique ainsi que « la gestion de la dette est sécurisée et transparente ». Ne comportant aucun emprunt « toxique », « la structure de l’endettement n’apparaît pas porteuse de risque », précise la Chambre. Autre point positif : la Chambre reconnaît les efforts de gestion entrepris par le Département pour maîtriser les dépenses de fonctionnement sur les dernières années, en contenant leur augmentation dans des limites raisonnables. L’État ne compense pas tout Par ailleurs, la Chambre note que les transferts de personnels et les nouvelles missions décidés par l’État n’ont pas été compensés de 76 millions d’euros durant cette période – ce qui valide les analyses effectuées par nombre de Conseils généraux, dont celui de l’Ardèche. De plus, la Chambre a découvert que l’Ardèche était particulièrement mal compensée par l’État pour tout le domaine social : seulement 53% pour l’Ardèche contre 67% au niveau national. L’ensemble du rapport a été présenté aux conseillers généraux le 15 octobre. L’intégralité du rapport de la Chambre est depuis disponible en ligne sur ardeche.fr. *Départements dont les caractéristiques se rapprochent de l’Ardèche en nombre d’habitants, de ressources financières, etc. C’EST DIT, C’EST FAIT ! Inauguration du sentier de l’ENS du Grand Felletin. La nouvelle signalétique mise en place par le Conseil général sur l’espace d’être inaugurée en présence de à l’environnement, élu du canton Ardèche Verte, dans la haute vallée de classés par le Département. + d’infos : ardeche.fr/environnement Saint-Andéol-de-Fourchades a inauguré sa nouvelle mairie. Pascal Terrasse était présent le 22 septembre dernier à l’inauguration mais nettement plus fonctionnelle que Cheylard, la commune compte une cinquantaine d’habitants. Le Conseil général, partenaire de premier plan des communes et de leurs à hauteur de 29 000 €. Musée d’Alba-la-Romaine PREMIÈRE PIERRE POSÉE C’est parti ! Le futur musée départemental d’Alba-la-Romaine est officiellement sorti de terre le 15 septembre, à l’occasion des Journées européennes du patrimoine. Une date plus que symbolique pour la pose de la première pierre à laquelle ont participé de nombreuses personnalités. Ce rendezvous attendu lance le début des travaux de ce musée créé dans le cadre du chantier de valorisation du site archéologique. L’ouverture au public est prévue à l’automne 2013. Le coût, 5,5 millions d’euros, est financé par le Conseil général grâce au soutien de l’Europe, de l’État et de la Région. L’établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes « Le Pré de Champlong inauguré à Vesseaux. vice-présidente déléguée aux solidarités, a assisté tout récemment à l’inauguration de la maison de retraite « Le Pré de Champlong » et de la résidence « La Vigne de Chamlong » à Vesseaux. L’occasion pour elle de rappeler l’accompagnement du Conseil général sur cette réalisation exemplaire : près de 953 000 €. novembre-décembre 2012 | n°54 5



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :