[07] Reliefs n°51 mar/avr/mai 2012
[07] Reliefs n°51 mar/avr/mai 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°51 de mar/avr/mai 2012

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général de l'Ardèche

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 12 Mo

  • Dans ce numéro : le club Sport Ardèche.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 24 - 25  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
24 25
mobilité Covoiturage A deux, c’est mieux ! L’Ardèche et la Drôme se sont engagés depuis 2008 en faveur d’une politique de promotion du covoiturage en cohérence avec leurs politiques de développement durable. Les deux conseils généraux rejoints par Valence Romans Déplacements (en charge des déplacements sur le grand valentinois) ont acté une ligne de conduite commune, transcrite dans le Schéma bidépartemental de covoiturage. Ou comment par un geste simple, convivial, partager les frais, fluidifier le trafic et réduire l'impact sur l’environnement. En bref, tout bénef ! Avec, à terme, 160 parkings de covoiturage créés, aménagés ou simplement mieux signalés (78 en Ardèche), le schéma bidépartemental de covoiturage annonce la couleur : accroître les places de stationnement, pour faciliter et sécuriser la pratique du covoiturage en Drôme-Ardèche. Comment savoir où sont ces précieux parking ? Là aussi, tout est prévu : un site internet dédié dévoilera le maillage et facilitera la vie des covoitureurs. Dès lors, plus d'excuses : se déplacer seul deviendra une vieille histoire ! Très pratique pour les trajets domicile-travail, les déplacements sportifs, les sorties culturelles… le partage de véhicule nécessite toutefois une petite organisation entre volontaires. Trouver la bonne personne dont les dates et heures coïncident avec les vôtres, informer son assurance, définir des règles de partage des frais… Mais ceci une fois fait, à vous la belle vie. Car, en plus d’être un bon moyen d’économies (essence, péage), le covoiturage est aussi un formidable vecteur de lien social. Alors, préparez-vous à rejoindre la tribu des covoitureurs et à faire de belles rencontres ! 24 - - n°51 - printemps 2012 Le covoiturage, comment ça marche ? Le conducteur (vous) propose sa voiture et ses services sur internet –à son entourage professionnel, amical ou à son voisinage– pour un trajet précis à des dates et heures fixes. Les personnes intéressées par le parcours entrent en contact et se mettent d’accord sur les modalités, sur le partage des frais... La suite est simple et se résume en deux mots : en voiture ! Le trajet entre le domicile et le travail est le premier auquel on pense, mais ce mode de déplacement peut être élargi à d’autres moments de vie. Pour se rendre à un événement sportif par exemple ou encore à un concert. Pourquoi ne pas organiser la pratique à l’échelle de son entreprise (entre collègues qui habiteraient dans le même secteur et iraient travailler sur le même lieu ou dans la même ville) ou entre parents. Le covoiturage c’est aussi l’entraide ! Des questions, des suggestions : covoiturage@ardeche.fr Francis Rey A proximité de l'A7 Quatre aires de covoiturage, soit 410 places, ont été aménagées à proximité des échangeurs de l’autoroute A7 à Tain l’Hermitage, Valence Nord, Loriol et Montélimar Sud. Fruits d'un partenariat entre les conseils généraux de l'Ardèche et de la Drôme, les collectivités locales et la société gestionnaire de l'autoroute, ces parkings sont sécurisés et le stationnement y est gratuit durant les 24 premières heures. Si vous souhaitez utiliser ces aires il vous faudra toutefois vous munir d’un badge auprès d’ASF. Pour connaître toutes les modalités d’acquisition du badge, vous pouvez les contacter au 04 75 75 20 00 ou vous rendre sur le site Internet de l’entreprise www.asf.fr Covoiturer, oui mais comment choisir son covoitureur ? Les sites internet proposant ces services pullulent sur la toile. Le covoiturage est aussi une question de confiance dans son partenaire de voyage. Il faut donc fixer clairement les règles dès le départ. Un exemple : le partage des frais engagés pour le trajet. Une transaction entre les covoitureurs n’est pas forcément utile. On peut imaginer une alternance (une semaine sur deux) dans l’utilisation des voitures et le paiement de l’essence. Côté assurance, une simple responsabilité civile couvrant les tiers suffit et pour laisser votre volant, n'oubliez pas de prévenir votre assureur. Le covoiturage en un clic Durant le second semestre 2012, les trois partenaires covoiturage (Conseil général de l'Ardèche, de la Drôme et Valence Romans déplacements) mettront en place un site internet permettant de faciliter la mise en relation des utilisateurs. Pour promouvoir la démarche, différentes animations auront lieu afin de répondre aux questions et d’entendre les idées des Ardéchois, pour améliorer la démarche et contribuer ainsi à des modes de déplacements plus durables ! En attendant son ouverture, adressez vos demandes de renseignements à covoiturage@ardeche.fr et commencez à interpeller vos voisins de bureau, vos amis, les autres parents du club de sports… Le prix du carburant en vaut largement la chandelle, la préservation de l'environnement et le plaisir de nouvelles rencontres aussi ! Avec nous, mettez tout en œuvre pour que le covoiturage se développe en Ardèche ! Philippe Fournier
Transports Réservez, "Sept ici" vous transporte Simplifier vos déplacements… C'est l'objectif numéro un du Conseil général. C'est aussi sa compétence ! Pour cela il met en place un réseau de lignes régulières, "Le Sept", et accompagne les communautés de communes ou les communes qui mettent en place des transports locaux spécifiques (transports à la demande). Nouveauté 2012 : plusieurs transports locaux spécifiques disposent aujourd'hui d'une centrale de réservation, avec un numéro de téléphone unique : le 04 75 91 34 86 et d'une identité commune : "Sept ici"… Transports scolaires La qualité avant tout Certifié pour sa procédure de délivrance des cartes de transports scolaires, le Conseil général vient de l'être pour l’information et la communication des usagers de ces mêmes lignes. Cette homologation, attribuée par une autorité indépendante, est la "fameuse" norme ISO. Outre le processus de remise des cartes qui va du renseignement sur le circuit d’obtention de la carte de transport, à la prise en compte des dossiers, jusqu’à la remise des cartes aux usagers, la certification est étendue à la qualité de l'accueil physique et téléphonique et au respect des délais de réponses. Ainsi, la diffusion des horaires et l’information à l’ensemble des utilisateurs ardéchois doivent être accessibles par tous, grâce notamment au site ardeche.fr. Les réclamations –éventuelles ! – doivent être prises en compte, traitées et accompagnées rapidement. Ce résultat émane du travail de formation engagé pour l'amélioration des procédures, comme de la prise en compte des nouvelles technologies dans leur mise en œuvre et bien sûr, du bon sens et du professionnalisme des agents du service transports… En complément des lignes départementales, ce service s’adresse notamment aux personnes âgées, pour leur permettre de faire leur marché, de se rendre chez leur médecin ou rejoindre une ligne du Sept. Les collectivités locales décident des jours, heures et itinéraires de circulation et le Conseil général leur apporte un soutien technique et financier. Et pour vous ? C'est simple : vous appelez la centrale de réservation au plus tard 24h avant le trajet. Vous donnez votre identité, le nombre de personnes à transporter, un numéro de téléphone, le trajet souhaité. Il vous en coûtera entre 3 et 5 euros pour un allerretour. Un système vraiment pratique, flexible et facile. Alors pour aller là, pensez "Sept ici" ! plus d'infos : Sept ici : 04 75 91 34 86 la centrale de réservation reçoit vos appels du lundi au vendredi (sauf jours fériés) de 8h30 à 12h et de 14h à 17h, et au plus tard la veille du trajet avant 17h. Matthieu Dupont printemps 2012 - n°51 - - 25



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :