[07] Reliefs n°50 déc 11/jan-fév 2012
[07] Reliefs n°50 déc 11/jan-fév 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°50 de déc 11/jan-fév 2012

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général de l'Ardèche

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 3,7 Mo

  • Dans ce numéro : le pont de Mialan.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 28 - 29  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
28 29
zoom sur La filière pharmaceutique Ardéchoise Des entreprises de pointe En Ardèche, la filière pharmaceutique est un domaine presque confidentiel. Mais si cette filière ne représente qu’une part modeste de l’activité économique locale, elle n’en est pas moins résolument tournée vers le marché international. Un secteur d’avenir donc, porteur d’emplois –à ce jour, près d’un millier sur le département, qui représente pour notre territoire une vitrine de l’industrie de pointe au service de la santé. Tour d’horizon d’un secteur en bonne santé, quotidiennement au service des malades. Compresses, liquides stériles, lentilles et soins des lentilles de contact, solutions injectables fabrication de matériel médico-chirurgical… de renommée mondiale, ces entreprises ont en commun une forte croissance. Essentiellement implantée dans le nord du département, la filière pharmaceutique en Ardèche tire son originalité de la spécificité autant que de la diversité des produits qu’elle propose. 28 - - n°50 - hiver 2011-2012 Compresses, liquides stériles, lentilles et soin des lentilles de contact, solutions injectables, fabrication de matériel médico-chirurgical, toute la richesse de la filière pharmaceutique ardéchoise Coton et compresses Le Laboratoire Tetra Medical, fondé en 1904 à Annonay, a mis au point la compresse 4 épaisseurs selon un mode de tissage spécifique qui lie entre elles les différentes couches de gaze hydrophile. Ce procédé a fait la notoriété de la société et aujourd'hui, le Laboratoire Tetra Medical est devenu un des leaders dans la fabrication et la distribution de dispositifs médicaux aussi bien aux hôpitaux qu'aux cliniques. C’est en 1970 que l’entreprise Tetra Medical se regroupe avec les petites PME de la région, qui travaillent elles aussi le coton, pour développer la fabrication de dispositifs médicaux à usage unique stériles ou non. En 2003, Tetra Medical se rapproche de la société Hydra pour former Tetra Medical & Hydra. Ces deux entreprises forment désormais un groupe leader en compresses, pansements, produits d'hygiène présent en milieu hospitalier, en officines, magasins médicaux et rayons hygiène beauté des grandes surfaces. Hydra, fondé en 1939, était spécialisé dans la transformation du coton et a apporté son savoir-faire dans les produits d'hygiène et de pansements. 220 personnes travaillent sur l’unité d’Annonay et une soixantaine sur celle installée dans le Loiret. La gamme commercialisée est large : compresses, sets de soin, pansements, adhésifs, coton, bandages, hygiène féminine, incontinence, matériel médical… et est distribuée à l’hôpital, en pharmacie, parapharmacie, à domicile, en grande distribution, en France et dans le monde entier. Aujourd’hui 15% du chiffre d’affaires provient de l’export. L’entreprise souhaite développer cette branche, particulièrement en direction du Moyen-Orient. Phovoir IStock
Phovoir Conditionner des liquides stériles L’entreprise Excel Vision, anciennement « laboratoire H. Faure » est implantée à Annonay depuis 1941. Devenue Excel Vision en 2003, cette société indépendante a pour activité la sous-traitance pharmaceutique et cosmétique. Spécialisée dans le conditionnement de liquide stérile, unidose ou multidose, l’entreprise s’étend sur 7 000 m² consacrés à cette activité dont 1 200 m² de zone en atmosphère contrôlée. La spécificité d’Excel Vision est d’utiliser le procédé BFS –Blow-Fill- Seal– ce qui, sur une même chaîne permet de souffler, remplir et sceller. Il est probable que vous avez eu ou que vous aurez un jour ou l’autre entre les mains, une de ces petites fioles souples de 0,3 à 15 ml, conditionnant un collyre ophtalmique, du sérum physiologique ou tout autre liquide pharmaceutique présenté sous emballage stérile. L’entreprise emploie aujourd’hui 380 personnes sur Annonay-Davézieux. Au service des hôpitaux En 1988, le Laboratoire Aguettant ouvrait une nouvelle unité de production à Champagne, en Ardèche. Cette usine est dédiée à la fabrication de produits conditionnés exclusivement en contenant plastique. Le laboratoire, créé initialement à Lyon en 1903 est spécialisé dans la fabrication de solutions et de médicaments injectables, destinés au marché hospitalier. Avec la création du pôle ardéchois, le Laboratoire Aguettant a choisi d’associer son savoir-faire pharmaceutique à un savoir-faire en plasturgie. Aujourd’hui le Laboratoire Aguettant emploie 470 personnes dont 97 dans l’usine de Champagne. Connu pour son activité de fabrication de solutions pour perfusion, Aguettant développe fortement sa présence en anesthésie-réanimation, neurologie et nutrition, notamment dans le cadre de l’hospitalisation à domicile. Avec plus de 60 spécialités à son actif, Aguettant mise sur l’innovation. En 2010, le Laboratoire Aguettant s’est distingué en recevant le Prix Pharmapack pour sa seringue préremplie en plastique. Environ 20% du chiffre d’affaires de l’entreprise est réalisé à l’étranger, principalement en Europe, Afrique du Nord, Moyen-Orient et Asie. Mieux voir, mieux vivre… Mieux voir, mieux vivre… C’est le slogan de Bausch & LombChauvin, société internationale d’optique et d’ophtalmologie qui a pour vocation d’aider ses clients à "parfaire la vision" grâce à des technologies et à des conceptions innovantes. Fondée en 1880 à Aubenas par Henri Blache et Alfred Chauvin, l’aventure débute grâce à la mise au point d’une pommade ophtalmique –l’oxyde mercurique jaune– dans une petite pharmacie de la ville. Dès 1924, les laboratoires Chauvin prennent une dimension industrielle. Dans un même temps, de l’autre côté de l’Atlantique, John Jacob Bausch et Henry Lombfondent Bausch&LombOptical Company qui créera entre autre, les célèbres lunettes de soleil Ray-Ban. L’histoire de ces deux grands spécialistes du bien-être optique se croise courant 2000, quand Bausch&LombFrance rachète le laboratoire Chauvin. Cette union permet la création d’un pôle d’ophtalmologie unique en Europe, regroupant la contactologie, la chirurgie et la pharmacie. L’entreprise partage désormais son activité entre la lentille de contact et ses solutions d’entretien, la pharmacie et la chirurgie. Cette activité passe par la mise au point de produits et d’équipements qui accompagnent les chirurgiens et le personnel de bloc opératoire pendant toutes les étapes de la chirurgie. Bausch & Lombest l’un des acteurs principaux du marché et commercialise auprès des ophtalmologistes et des opticiens. Elle fabrique une large gamme de lentilles de contact pour corriger tous les types d’amétropie (myopie, hypermétropie, presbytie, astigmatisme) et des solutions d’entretien multifonctions et spécifiques. Le site d’Aubenas qui emploie 200 personnes est spécialisé dans la fabrication de collyres stériles. Le Conseil général soutient la filière pharmaceutique Pour les établissements Bausch & Lombqui ont un projet d’extension de bâtiment, le Département vient de donner son accord pour mobiliser le fonds départemental d’aide à l’immobilier FDAI sur un montant de 90 000 €. Le coût total du projet est de 900 000 €. Pour le laboratoire Tetra Medical, l’aide du Conseil général s’est formalisée à travers un soutien au projet d'innovation Matbiotex dans le cadre des pôles de compétitivités. 23 000 € sur une dépense subventionnable de 156 000 €. Phovoir hiver 2011-2012 - n°50 - - 29



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :