[07] Reliefs n°50 déc 11/jan-fév 2012
[07] Reliefs n°50 déc 11/jan-fév 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°50 de déc 11/jan-fév 2012

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général de l'Ardèche

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 3,7 Mo

  • Dans ce numéro : le pont de Mialan.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
sport 16 - - n°50 - hiver 2011-2012 Matthieu Dupont Cherokee Parks à l’échauffement avant la rencontre contre Oullins le 29 octobre Près de vingt mille Ardéchois pratiquent un sport collectif en club. Comme au niveau national, le football se taille la part du lion en rassemblant la moitié des effectifs. Mais c’est dans les autres sports collectifs que les clubs ardéchois tutoient l’élite. En hand, les féminines du Pouzin évoluent en Nationale 1, l’équivalent de la troisième division. Et en basket, ce sont les féminines de St-Jean-de-Muzols qui brillent en Nationale 2. Toujours en basket, l’équipe masculine d’Annonay évolue elle aussi en Nationale 2, ce qui donne lieu à des derbys intenses avec Aubenas. Le dernier en date, le 22 octobre, s’est déroulé dans le gymnase du Basket Club Nord Ardèche et s’est soldé par une victoire aisée d’Annonay. U.S. AUBENAS BASKET CHEROKEE PARKS, LA NOUVELLE GLOIRE DU PARQUET La première chose qui frappe chez Cherokee Parks, ce n’est pas sa taille (2,11m) mais son extrême gentillesse. Souriant, généreux, heureux d’être là, la nouvelle recrue de l’U.S. Aubenas Basket surprend. Avec 472 matches en NBA*, dans des clubs aussi prestigieux que les San Antonio Spurs ou les Dallas Mavericks, le joueur de 39 ans a toujours autant la même envie de gagner. Tout est allé très vite. En juin, il cherche une équipe. En août, Jean-Louis Volle, le président du club d’Aubenas reçoit un appel d’un agent qui propose l’ancien joueur de NBA. En septembre, Cherokee Parks effectue son premier match sous les couleurs de son nouveau club. L’engouement est immédiat. Les enfants cherchent les autographes, les rencontres à domicile se déroulent devant une salle comble et même le quotidien national L’Équipe se penche sur cet événement peu banal. « J’avais juste envie de rejouer au basket, retrouver la compétition [il a arrêté la NBA en 2004, NDLR] », explique Cherokee Parks. De la France, il ne connaissait que des noms comme St-Tropez ou le festival de Cannes, pas le moins du monde l’Ardèche. SPORTS COLLECTIFS EN ARDÈCHE VINGT MILLE LICENCIÉS… ET DES CLUBS DE HAUT NIVEAU ! Le rugby est aussi bien représenté avec le RCAV à Aubenas-Vals. Descendu en Fédérale 2 cette saison, les rugbymen n’ont qu’une ambition : retrouver leur place en Fédérale 1. Avec un début de saison tonitruant, le RCAV est bien parti pour y parvenir. Dans la même poule se trouve le ROC, union des clubs de La Voulte et de Valence, avec à la clef des derbys toujours accrochés. Le 2 octobre dernier, Aubenas a battu le ROC sur ses terres par 19 à 15. Le Conseil général apporte bien évidemment un soutien financier à tous ces clubs. Au total, ils sont ainsi une trentaine dans huit disciplines différentes à être suivis et aidés par le Conseil général. Arrivé ici, il découvre « un jeu différent de la NBA, moins rude dans les contacts, avec des gars qui sont souvent moins costauds qu’en Amérique ». La stratégie est différente aussi : « En Europe, on a un jeu avec des joueurs qui bougent vite mais des ballons qui vont lentement ». S’il lui faudra encore un petit temps pour prendre ses marques, Cherokee Parks est « très professionnel, très bosseur, respectueux de son engagement » selon les mots élogieux du président du club. Et puis l’Américain a d’ores et déjà commencé son apprentissage de l’Ardèche… en découvrant avec bonheur la crème de marron ! « Tout le monde est sympa avec moi, essaie de m’aider » se réjouit le joueur qui pour l’instant ne parle pas français : « Il faut que je m’améliore pour pouvoir comprendre ce que les gens disent ! » Jean-Louis Volle concède que cette recrue « est un sacré pari pour le club » même si son salaire est identique à celui de son prédécesseur au poste de pivot. Et de conclure : « Pour les gamins du club, c’est formidable de côtoyer quelqu’un qui a joué avec l’élite ». * la NBA est le championnat professionnel (et mythique) de basket en Amérique du nord. AIDES AUX COMITÉS SPORTIFS ET AUX CLUBS S'il aide le sport de haut niveau, le Conseil général ne délaisse pas pour autant ni les comités sportifs, ni les clubs qui n’atteignent pas ce niveau. Pour les premiers, des aides importantes sont délivrées pour que les comités disposent d’agents de développement (les ex-cadres techniques fédéraux) ou en soutien à leurs manifestations, événements ou investissements divers. Les clubs qui n’ont pas d’équipes évoluant à haut niveau reçoivent bien sûr une aide du Conseil général pour qui favoriser le développement du sport à tous les niveaux reste primordial.
Véronique Popinet société Quelles énergies pour demain ? dossier Le Conseil général vient de lancer une grande réflexion sur les énergies et les nouveaux comportements à adopter. L’enjeu est de taille : il s’agit d’inscrire l’Ardèche dans le défi du x x i e siècle, celui de la réduction de la dépendance énergétique et la lutte contre le changement climatique. 1.,: ;)./hiver 2011-2012 - n°50 - - 17



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :