[07] Reliefs n°44 jun/jui/aoû 2010
[07] Reliefs n°44 jun/jui/aoû 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°44 de jun/jui/aoû 2010

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général de l'Ardèche

  • Format : (231 x 301) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 9 Mo

  • Dans ce numéro : Ardèche, histoires et terre de documentaires.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
solidarités... (en partenariat avec les associations de services à domicile). Il est aussi au cœur du projet départemental qui vise à développer l’emploi direct dans ces métiers. Aujourd’hui, l’offre existante sur le territoire et notamment sur certains secteurs n’est pas suffisante qu’il s’agisse des besoins actuels ou en devenir. La mise en place du chèque CASA va néanmoins générer des demandes. Pour promouvoir les métiers du grand âge et améliorer la qualité du service rendu à l’usager, un plan d’accès à l’emploi visant à structurer l’offre de services en emploi direct va être mis en œuvre. Il vise à créer des emplois dans le secteur de l’aide à la personne, y compris en favorisant la formation professionnelle des personnes en recherche d’emploi. Une approche globale qui prend en compte l’importance du tissu associatif dans le secteur de l’aide à la personne, tout comme la nécessité du libre choix mais aussi l’importance de créer de l’emploi pérenne en Ardèche, en lien avec les besoins présents ou à venir du territoire et en favorisant l’insertion professionnelle des personnes –bénéficiaires du RSA- en recherche d’emploi. A savoir > Valeur maximale d’un chèque CASA APA (1 heure = 1 chèque) > Valeur du chèque CASA = 7,91 euros > Montant des charges versées sur le compte en banque du bénéficiaire = 3,62 € > Le salarié doit être rémunéré à minima au SMIC horaire plus 10% pour les congés payés. > Pour information SMIC horaire 2010 + 10% congés payés = 7,54 € 10 - - n°44 - été 2010 Action sociale Culture e(s)t lien social sur les territoires La culture est lien social ! Cette dynamique a été inscrite comme l’un des axes prioritaires et transversaux des schémas sociaux du Département pour 2009-2013. En Ardèche, des projets qui visent tous à rompre l’isolement sont mis en place par de nombreux acteurs locaux et associatifs et soutenus par le Conseil général. A découvrir, les dernières initiatives en date. Les mille et une pattes... Une autre façon de s'en sortir « Ça va arriver » est le titre d'une pièce de théâtre mais surtout la réalisation concrète défendue par 10 personnes en situation de handicap ou bénéficiaires de minima sociaux. Porté par l'unité territoriale sudouest (Aubenas) du Conseil général de l'Ardèche, ce projet avait pour but de permettre à des personnes isolées par leur handicap ou leur situation sociale de se rencontrer, de rompre leur solitude, d'exploiter ensemble leurs capacités de création. En effet, au cours des visites à domicile effectuées dans le cadre de leurs missions auprès des personnes âgées, en situation handicap ou dites "en perte d'autonomie", les travailleurs médico-sociaux du Conseil général sont souvent confrontés à la solitude et à l'isolement de ce public. Vanina France-Caron, l'une de ces infirmières, s'appuyant sur ce constat et forte de ses expériences professionnelles dans le milieu socioculturel (théâtre, peinture) a eu l'idée d'un projet d'ateliers de création et d'expression pour ces personnes. Le groupe Mille et une pattes au grand complet le jour de la représentation. J. Moncomble Un groupe de 10 volontaires, 5 femmes et 5 hommes âgés de 27 à 60 ans, venant de communes proches ou du sud d'Aubenas, s'est formé autour de ce projet commun : la création d'un spectacle vivant, construit ensemble, des textes aux décors. Un metteur en scène professionnel secondé par une art-thérapeute et l'infirmière du Conseil général à l'initiative du projet ont encadré ces ateliers, au rythme minimum d'une fois par mois, entre 2009 et 2010. Ainsi est né le spectacle « ça va arriver », officiellement présenté fin mai au Théâtre de L'Escagot, à Vogüé. Cette "aventure" a pu voir le jour grâce à l'adhésion des élus et au financement qu'ils ont souhaité attribuer à ce projet humain et social, porté et défendu haut et fort, par les équipes du Conseil général de l'Unité territoriale Sud-Ouest en charge des personnes âgées/personnes en situation de handicap et de l'insertion et le directeur adjoint de la solidarité.
Rencontres départementales Depuis 4 ans, le Conseil général organise des journées d'échanges culture/social Les participants –des professionnels du secteur culturel et du secteur social– sont invités à s’impliquer dans une démarche « Culture e(s)t lien social », afin de définir des actions qui permettent à tous les publics d’accéder à l’offre culturelle locale. L’objectif est de créer un mouvement d’ensemble, d’impulser des rencontres et une dynamique de réseau tant entre professionnels qu’avec la population. Premier Festival de la débrouille Solidaire : Une grande réussite pour le mieux vivre ensemble Le 1er Festival de la débrouille solidaire, organisé début juin au Teil, par le Conseil général et de nombreux partenaires, a remporté un franc succès tant de la part des nombreux festivaliers que des médias qui ont relayé l’événement efficacement. Des stands, des activités, des conseils, des échanges… la débrouille solidaire est devenue, plus qu’un concept prometteur, 6 JUIN 2010 TERRITOIRE À ÉNERGIES POSITIVES LE TEIL à partir de 9h une réalité concrète qui ne demande qu’à essaimer à travers le département. Les deux élus référents, Martine Finiels, vice-présidente en charge de la solidarité et Olivier Pévérelli, vice-président en charge de la culture et maire du Teil, ont de quoi en effet être satisfaits. Car ce projet, il faut le dire, a demandé du temps (la genèse du projet remonte à près de 2 ans), des partenaires (plus d’une vingtaine) et de l’énergie (près de 89 réunions préparatoires au total) ! Les ateliers/stands thématiques –logement, mobilité, culture sports et loisirs, alimentation– ont attiré un large public. Trucs, astuces, témoignages, ateliers… toute la journée les festivaliers ont pu échanger et profiter gratuitement d’un vrai festival de bons plans, le tout ponctué de rencontres musicales et théâtrales. Et Olivier Pévérelli de conclure : « A l’heure de Facebook, le Festival de la débrouille solidaire, c’est un réseau social concret et pas seulement virtuel ! » initiatives Faites circulez vos livres ! solidarités Le Festival de la débrouille solidaire s'inscrit pleinement dans la démarche "Culture e(s)t lien social". Une initiative qui ne demande qu'à être reprise sur le territoire. Vous avez aimé un livre ? Faites-le circuler ! Le Festival de la débrouille solidaire a été l’occasion de lancer officiellement l’opération Circul’livres. Cette opération, mise en place par le Conseil général et ses partenaires, dont la mairie du Teil et la médiathèque, est en fait la création d’un réseau de libre circulation de livres sur la commune du Teil et les environs : le Circul’Livres. Un appel au don est lancé : apportez vos livres préférés dans les points de dépôts afin de partager vos « coups de cœur » et autres découvertes ! été 2010 - n°44 - - 11



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :