[07] Reliefs n°44 jun/jui/aoû 2010
[07] Reliefs n°44 jun/jui/aoû 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°44 de jun/jui/aoû 2010

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général de l'Ardèche

  • Format : (231 x 301) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 9 Mo

  • Dans ce numéro : Ardèche, histoires et terre de documentaires.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
13 dossier Développement durable 3 édito 4 pêle-mêle 9 solidarités• CASA, le chèque autonomie solidarité Ardèche• Culture e(s)t lien social• Conseils pour passer un été sans soucis 19 découverte• Gastronomie : Tout est là, découvrez le goût ! 2 - - n°44 - été 2010 Le magazine du Conseil général de l’Ardèche N°44 Eté 2010 Hôtel du Département - BP 737 07007 Privas Cedex Tél : 04 75 66 77 07 - Fax : 04 75 66 77 99 Site internet : www.ardeche.fr Mél : com@ardeche.fr 20 culture• Festival d'Alba• Nord Ardèche : création du mille-pattes 22 déplacements• RD 104, sous haute protection• Tour de France 2010 : conseils de déplacements 26 pratique• Bien préparer la rentrée Directeur de la publication : Gil Breysse Responsable de la rédaction : Corine Fontanarava Crédits photo : Sauf mention, Direction de la communication, Conception : Direction de la communication Couverture : Pascal Challier Photos de couverture Véronique Popinet Photos 2 de couverture : Shutterstock, Valcom, Festival d'Alba, T. Petrissans 28 ERGC• Avancement du projet 30 portrait• le documentaire en Ardèche 32 portfolio• les rivières d'Ardèche 34 libres propos 35 où sortir ? Création maquette : Direction de la communication Mise en page, réalisation : Direction de la communication Impression : Imaye Graphic, 53 Laval Tirage : 140 000 exemplaires Distribution : La Poste - ISSN 1292-9867
Claude Fougeirol Au moment où s’achèvent les débats sur la réforme des institutions, nul ne pourra s’empêcher de penser qu’a été lancée la première étape d’un processus qui vise à faire disparaître les conseils généraux. Comment expliquer que des Départements comme la Haute-Loire, avec la moitié moins d’habitants que la Savoie, se retrouve avec plus de conseillers territoriaux ? Comment expliquer que l'Ardèche va perdre la moitié de ses élus, pendant que le Département du Rhône va en gagner dans les mêmes proportions ? Fixer le seuil à 17 000 habitants pour un conseiller territorial, c’est produire des déserts démocratiques dans les territoires les moins peuplés et je pense notamment à la Montagne ardéchoise littéralement abandonnée. Avec 18 élus territoriaux, que va peser l’Ardèche dans le futur Conseil territorial à Lyon composé de 296 élus ? Alors qu’il faudrait rapprocher les élus de nos concitoyens, on va encore une fois les éloigner ! Où sont la modernité et la cohérence ? Cette réforme va encore une fois affaiblir la décentralisation et par voie de conséquence le monde rural. L’échéance de la date d’entrée en vigueur de cette loi, prévue en 2014, dont vous l’aurez compris, je ne partage ni le fond ni la forme, ne doit pas arrêter le Conseil général dans son élan d’accompagnement des projets économiques, associatifs et communaux. L’Ardèche est belle lorsqu’elle est audacieuse, accueillante et imaginative Bien au contraire, avec la période estivale qui s’ouvre, vous pourrez constater que l’Ardèche est belle lorsqu’elle est audacieuse, accueillante et imaginative. Du Tour de France qui va traverser l’Ardèche, jusqu’aux nombreuses manifestations culturelles et sportives qui vont rythmer l’été, notre département va montrer encore une fois son dynamisme et sa capacité créative. Aucun territoire, aucun mètre carré ne doit être oublié, c’est notre engagement. Au moment où l’on parle beaucoup de développement durable, le Conseil général veut ajouter « soutenable », car la valorisation et la protection de nos espaces ne doivent pas conduire à leur appropriation par quelques privilégiés en mal de grand air ou à la recherche d’un profit immédiat. Durable et soutenable, parce que ce qui compte pour le Conseil général, c’est d’abord notre qualité de vie, notre bien-être et tout simplement le bien vivre ensemble. Il ne s’agit pas de privilégier l’homme sur la nature ou inversement, mais de rapprocher l’un et l’autre. Cet été, ayons le réflexe « J’aime l’Ardèche donc j’en prends soin ! » Bon été à tous. Pascal Terrasse Député de l’Ardèche Président du Conseil général édito été 2010 - n°44 - - 3



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :