[04] Alpes de Haute-Provence n°99 février 2012
[04] Alpes de Haute-Provence n°99 février 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°99 de février 2012

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général des Alpes de Haute-Provence

  • Format : (206 x 265) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 2,8 Mo

  • Dans ce numéro : Néandertal, l'Européen.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
Conseil général des Alpes de Haute-Provence 13, rue du Docteur Romieu BP 216 04003 Digne-les-Bains CEDEX Tél. 04 92 30 04 00 Mèl : contact@cg04.fr Retrouvez les anciens numéros du magazine et inscrivez-vous à la lettre d’information sur www.cg04.fr Directeur de la publication : Jean-Louis Bianco Responsable des publications : Xavier Delcroix - x.delcroix@cg04.fr Chargé de la publication : Philippe Maillard Photographies : Frédéric Exubis Textes : Philippe Maillard p.maillard@cg04.fr. Les textes des groupes politiques sont publiés sous la responsabilité de leurs auteurs. Conception et réalisation : Autrement dit Communication Sisteron - 04 92 33 15 33 Impression : Imprimerie Imaye Graphic label Imprim’vert. Distribution : La Poste Dépôt légal à parution Crédit photos : Frédéric Exubis, sauf couverture - K. Dethier ; P 8 - F.-X. Emery ; P 12 - Fédération du Bâtiment, B. Nicolas ; P 14 - XD ; 4 e de couverture - Archives départementales ; ISSN : 1297-7055 Tirage : 70 700 ex Magazine imprimé sur un papier à base de bois issu de forêts gérées durablement. Ne pas jeter sur la voie publique. Expression libre Majorité départementale Bonne année, bonne santé ! Dans le cadre de la préparation du Projet régional de santé, l’Agence Régionale de Santé (ARS - organisme d’État qui pilote la santé publique en région, dans les secteurs de la médecine de ville, de l’hôpital et du médico-social) organise une consultation des collectivités. Ce futur projet définit pour les années à venir les orientations dans le domaine de la prévention, des soins à l’hôpital et en ville, du médico-social et du handicap. C’est un document essentiel pour l’avenir de nos hôpitaux locaux et pour les hôpitaux de Digne-les-Bains et de Manosque. Nous regrettons, cependant, la précipitation et le manque de transparence dans la procédure. Les communes du département, qui auraient également dû être consultées, ont été peu ou pas informées de la possibilité d’émettre un avis. Le Conseil général, dans une motion, votée à l’unanimité lors de l’Assemblée départementale du 9 décembre 2011, a voulu insister sur plusieurs principes : - le département doit bénéficier de deux services de réanimation. En conséquence, nous demandons le maintien du service de réanimation de l’hôpital de Digne les Bains et la création d’un service de réanimation à l’hôpital de Manosque, - nous demandons la pérennisation des hôpitaux locaux et nous nous opposons en particulier à la suppression de lits de médecine et de places en service de soin et de rééducation, - nous insistons sur la nécessité d’apporter une réponse en matière de pédopsychiatrie. Compte tenu de nos spécificités géographiques, nous voulons conforter et développer l’offre de soins de notre département pour éviter de devenir la banlieue sanitaire des Bouches-du-Rhône. Ce projet doit être débattu en toute transparence et mérite de recueillir les avis des usagers, des professionnels et des élus. Marcel CLÉMENT Indépendants Made in Provence Au cœur de cette période préélectorale multirisque, chacun de nos candidats nationaux nous dit son désir d’encourager le label « fabriqué en France » et nous incite à acheter français. Si cette initiative n’est pas nouvelle, elle suscite toute notre attention en Haute Provence où le moteur de la croissance tourne au ralenti. Vous le savez, les indépendants sont pour la plupart des sociaux professionnels, cette incitation à la fabrique locale se trouve au cœur de nos réflexions depuis longtemps. Nous avons pu constater lors de nos récents voyages « privés » en régions que nombre de villes et bassins d’emploi qui sur le papier étaient voués à une dégringolade inexorable ont enrayé la spirale du déclin : Le Creusot, Le Havre en sont les plus récents exemples. Nous ne manquons pas d’outils pour développer les projets qui naissent dans nos territoires. Leur renouveau, c’est aussi ce retour de balancier après des années de centralisme outrancier. La multitude d’initiatives locales dont on perçoit le frémissement aujourd’hui, encouragée par les collectivités, les pouvoirs publics, les consulaires, les universités enfin réunis, doit être la source de la croissance de demain. Par le passé nous assistions à des grands messes, aujourd’hui dans un département enfin émancipé nous participons à des réunions où l’on parle de sujets concrets. Nous devons croire à l’attractivité de nos PME. Arrêtons de focaliser sur notre enclavement : d’autres sont encore plus mal lotis. Encore faudra-t-il aussi inciter nos compatriotes à acheter local. Notons que notre agro-alimentaire qui jouit de la place qu’on lui reconnaît dans le monde est parvenue depuis maintenant bien longtemps à assimiler des produits originaires des cinq continents (basilic, aubergines, pomme de terre, tomates etc.) et en a fait la base même de notre patrimoine gastronomique méditerranéen. Alors courage ! Élie AGUILLON, Jean BALLESTER, Claude BREMOND, Gilbert LAURENT, Serge SARDELLA
Culture C’est la rentrée des musées CGJ C’est parti pour la 7 e mandature 5 Le mot du président 8/9/10/11 14 18 Histoires d’Archives Sommaire Développement durable Agenda 21, suite 4 L’actu en images 6/7 Tour d’horizon 12/13 À lire/BD 19 Solidarité Je fais garder mon enfant 15/16/17



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :