[04] Alpes de Haute-Provence n°96 novembre 2011
[04] Alpes de Haute-Provence n°96 novembre 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°96 de novembre 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général des Alpes de Haute-Provence

  • Format : (206 x 265) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 3,5 Mo

  • Dans ce numéro : les artisans à l'honneur.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
Conseil général des Alpes de Haute-Provence 13, rue du Docteur Romieu BP 216 04003 DIGNE-LES-BAINS CEDEX Tél. 04 92 30 04 00 Mèl : contact@cg04.fr Retrouvez les anciens numéros du magazine et inscrivez-vous à la lettre d’information sur www.cg04.fr Directeur de la publication : Jean-Louis Bianco Responsable des publications : Xavier Delcroix - x.delcroix@cg04.fr Chargé de la publication : Philippe Maillard Photographies : Frédéric Exubis Textes : Philippe Maillard p.maillard@cg04.fr. Les textes des groupes politiques sont publiés sous la responsabilité de leurs auteurs. Conception et réalisation : Autrement dit Communication Sisteron - 04 92 33 15 33 Impression : Imprimerie Imaye Graphic label Imprim’vert. Distribution : La Poste Dépôt légal à parution Crédit photos : Frédéric Exubis, sauf couverture - Epictura P 4 - Agribio04 ; P 12 - Epictura ; P 13 - Direction des routes du Conseil général ; P 14 - A. Dubouloz, Maeva Coppel, Drailles Quartet, L’air du temps ; P 15 - Sydevom ; 4 e de couverture - Céline Gugliero ; ISSN : 1297-7055 Tirage : 70 700 ex Magazine imprimé sur un papier à base de bois issu de forêts gérées durablement. Ne pas jeter sur la voie publique. Expression libre Majorité départementale Prudence et maîtrise pour le prochain budget La préparation du budget 2012 s’ouvre dans un contexte diffi cile. Elle sera marquée au mieux par une stagnation des dotations de l’État et par la poursuite de la hausse des dépenses sociales notamment liée à l’aggravation de la crise économique. Côté recettes, les effets de la réforme fi scale appliquée en 2011 restent incertains. Le gel des dotations de l’État aux collectivités est maintenu et les modalités de redistribution des richesses entre collectivités restent inconnues. La réforme de la dépendance étant reportée, il n’y aura pas d’amélioration des conditions de fi nancement de l’Allocation Personnalisée d’Autonomie (APA), pourtant en constante augmentation (dans le département elle était de 10 millions d’euros en 2010). Enfi n le montant, non compensé, des charges supplémentaires supportées au titre des transferts de compétences de l’État, s’élève désormais à plus de 80 millions d’euros ! Côté dépenses, les importants efforts de gestion, mis en place depuis plusieurs années, seront maintenus pour continuer à assurer la maîtrise des charges de fonctionnement. Pour 2012, la prudence et le maintien d’une maîtrise rigoureuse du budget seront donc de mise afi n de préserver l’essentiel des capacités d’intervention du Département dans ses domaines de compétences (solidarité, collèges, routes…) pour les habitants, les associations et les communes ou leurs groupements. Marcel CLÉMENT Indépendants Une raison d’espérer Après un été comme on les rêve, les chiffres liés à la fréquentation touristique de notre département sont tombés. Dieu merci, ils sont conformes à nos souhaits. Si le succès est au rendez vous, il est le résultat conjugué de l’action de tous les acteurs liés par la même passion de bien faire et de bien recevoir. Nous n’avons pas toujours conscience que le tourisme occupe 10% de la population active mondiale ; son économie est la seule en constante augmentation, donc créatrice d’emploi, depuis la seconde guerre mondiale. Le 6 octobre s’est tenu à Digne l’important congrès des cités et villages de caractère. Ce syndicat mixte se bat depuis sa création pour faire de notre département un territoire d’excellence pour un tourisme de qualité ; il est également avec l’Europe et le plan intégré transfrontalier un pacte de paix et d’amitié avec nos cousins italiens. Bref un véritable laboratoire d’échanges et de travail permanent. Mais ce bel arbre ne doit pas nous cacher la forêt de tout ce qui nous reste à faire. Notre parc hôtelier, tant prisé pour sa convivialité, son sens inné du travail bien fait, est en grande majorité constitué d’entreprises familiales ; il se trouve menacé au premier chef par la loi de 2015 qui va les engager dans de gros investissements en matière de sécurité. Le Conseil général se doit d’être à leur côté dans cette épreuve. Il le fera d’autant mieux que cet encouragement sera la preuve et le gage de l’avenir de notre territoire. Élie AGUILLON, Jean BALLESTER, Claude BREMOND, Gilbert LAURENT, Serge SARDELLA



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :