[04] Alpes de Haute-Provence n°94 septembre 2011
[04] Alpes de Haute-Provence n°94 septembre 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°94 de septembre 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général des Alpes de Haute-Provence

  • Format : (206 x 265) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 2,9 Mo

  • Dans ce numéro : l'IUT de Provence a 10 ans.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
Conseil général des Alpes de Haute-Provence 13, rue du Docteur Romieu BP 216 04003 DIGNE-LES-BAINS CEDEX Tél. 04 92 30 04 00 Mèl : contact@cg04.fr Retrouvez les anciens numéros du magazine et inscrivez-vous à la lettre d’information sur www.cg04.fr Directeur de la publication : Jean-Louis Bianco Responsable des publications : Xavier Delcroix - x.delcroix@cg04.fr Chargé de la publication : Philippe Maillard Photographies : Frédéric Exubis Textes : Philippe Maillard p.maillard@cg04.fr. Les textes des groupes politiques sont publiés sous la responsabilité de leurs auteurs. Conception et réalisation : Autrement dit Communication Sisteron - 04 92 33 15 33 Impression : Imprimerie Imaye Graphic label Imprim’vert. Distribution : La Poste Dépôt légal à parution Crédit photos : Frédéric Exubis, sauf P 13 - ADT ; P 15 - Conservatoire ; P 16 - Pino Pipitone ; P 17 - Centre d’astronomie ; P 18 - Archives départementales ; ISSN : 1297-7055 Tirage : 70 700 ex Magazine imprimé sur un papier à base de bois issu de forêts gérées durablement. Ne pas jeter sur la voie publique. Expression libre Majorité départementale Où va l’enseignement ? On sait depuis fi n 2010 que la rentrée scolaire 2011-2012 sera diffi cile. Près de 9 000 postes dans le premier degré, et 7 000 dans les collèges et lycées sont supprimés. Ce sont donc 16 000 postes qui disparaissent, portant à 66 000 les suppressions depuis 2007, alors que la France consacre déjà 15% de moins que la moyenne des pays de l’OCDE, à l’école primaire. Après avoir enlevé des postes de remplaçants, de conseillers pédagogiques ou de professeurs auprès d’élèves en diffi culté, ce sont désormais des enseignants en charge de classes qui disparaissent. Et l’évolution sera bien visible pour les parents car le rapport entre ouvertures et fermetures est négatif (- 1 500 classes prévues en septembre 2011 contre + 373 en septembre 2010). Dans le département, la très forte mobilisation des élus, des syndicats d’enseignants et des parents d’élèves a permis une diminution notoire du nombre des suppressions prévues. Huit classes sont fi nalement rayées de la carte scolaire au lieu des 15 annoncées. Mais notre inquiétude est intacte car les conditions de scolarisation dans le premier degré sont durablement remises en cause. Les classes sont de plus en plus chargées, les réseaux d’aide spécialisée pour les élèves en diffi culté ou en situation de handicap diminuent constamment et les enfants de moins de trois ans ne sont pratiquement plus scolarisés. Nous regrettons une nouvelle fois la dégradation de la qualité du service public de l’éducation et la non prise en compte des spécifi cités d’un territoire rural comme les Alpes de Haute-Provence. Marcel CLÉMENT Indépendants La réalisation du tronçon manquant de l’autoroute A51 ou le serpent de mer. Depuis le début des années 1970, face à l’augmentation du trafic routier, à la saturation de la vallée du Rhône et à la nécessité de désenclaver les Alpes du Sud, les ministres de l’équipement successifs ont fait réaliser de très nombreuses études et annoncé souvent à grand renfort de publicité, qu’ils avaient pris la décision… mais quelle décision ? Probablement celle de laisser à leur successeur le soin de régler le problème. Le 13 avril 1987, un comité interministériel a pris la décision de réaliser le tronçon autoroutier Sisteron-Grenoble. Dans les années 1990, les discussions ont porté sur le tracé de l’autoroute ; passerait-elle par Lus-la-Croix-Haute ou par Gap et le Champsaur ? Certains élus n’ont pas hésité durant cette période à changer d’avis en fonction de leurs ambitions électorales du moment. En mars 1997 l’avant projet sommaire d’une autoroute passant par l’est de Gap est approuvé, et un dossier d’enquête publique est constitué. En juin de la même année le nouveau ministre communiste de l’équipement, sous la pression de sa collègue écologiste, décide de surseoir à l’ouverture de l’enquête ; c’était un très mauvais coup porté à ce projet. Dans les années 2000 les discussions reprennent ; les études se poursuivent, un grand débat est organisé, il alimente discussions et palabres. En 2010, c’est le Grenelle de l’Environnement qui remet en cause ce projet et en juillet le schéma national des infrastructures routières prévoit son abandon pur et simple. Notre Conseil général s’est opposé le 20 octobre 2010 à cette décision et en juin dernier un comité stratégique regroupant élus et décideurs économiques des Alpes du Sud et de l’Isérois a adopté la même position, et a décidé de faire appel en désespoir de cause à l’arbitrage du Chef de l’État. Nous, simples élus des Basses Alpes, sommes consternés par cette décision d’abandon ; la réalisation de ce tronçon d’autoroute est une nécessité absolue si nous voulons améliorer les liaisons au sein des Alpes du Sud, et favoriser le développement économique et touristique de nos territoires. La fin de l’autoroute à la Saulce ne doit pas devenir définitivement provisoire et s’arrêter dans un verger ! Nous ne voulons plus être un oubli, une aberration sur la carte des autoroutes de France. Les Alpes du Sud veulent vivre et pour cela elles ont besoin de respirer. Élie AGUILLON, Jean BALLESTER, Claude BREMOND, Gilbert LAURENT, Serge SARDELLA
6/7 Routes Un pont tout neuf en Ubaye Agenda 21 Les collégiens s’emparent du développement durable 5 Enseignement La modernisation des collèges continue Le mot du président 8/9 Enseignement Les collèges passent au numérique Transport 7 800 élèves transportés chaque jour Solidarité Un service gratuit indispensable pour les jeunes Histoires d’archives Sommaire 12/13 14 4 18 Assemblée départementale Les décisions de l’Assemblée Coopération transfrontalière Itinérance entre la France et l’Italie L’actu en images Enseignement supérieur L’IUT de Provence a 10 ans 10/11 Tour d’horizon 15/16/17 À lire/BD 19



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :