[04] Alpes de Haute-Provence n°79 avril 2010
[04] Alpes de Haute-Provence n°79 avril 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°79 de avril 2010

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général des Alpes de Haute-Provence

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 16

  • Taille du fichier PDF : 2,8 Mo

  • Dans ce numéro : bientôt le 5e forum pour l'emploi.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
ÉDUCATION Agissons pour la santé de nos enfants Comment ignorer les recommandations qui nous sont faites au quotidien, dans les médias ou chez notre médecin, sur les bonnes façons de remplir notre assiette et sur la nécessité de prendre l’escalier plutôt que l’ascenseur, pour être en bonne forme. Pourtant les professionnels de santé constatent que le nombre de personnes en surpoids continue à augmenter très vite dans l’ensemble de la population et que c’est chez les enfants qu’il progresse le plus rapidement. Contre cette tendance redoutable le Conseil général est mobilisé depuis plusieurs années. page 12 Prévention de l’obésité dans les collèges Pour la cinquième année consécutive le Conseil général a confié au CoDES l’organisation d’un programme de sensibilisation aux bonnes pratiques nutritionnelles et à l’activité physique à destination des collégiens du département (329 élèves touchés en 2009). Une diététicienne prépare son intervention L’excès de poids retentit sur la santé avec l’infirmière scolaire, les professeurs mobilisés et/ou les cuisiniers, puis travaille avec les élèves en trois étapes : une séance théorique de deux heures sur l’équilibre alimentaire (sous forme d’échanges, de jeux) ; une Quelques règles simples permettent d’éviter le surpoids : Bouger : avoir une activité physique régulière en plus des cours de « gym » (attention aux heures passées devant les écrans) et boire de l’eau régulièrement. Bien manger : prendre plaisir à manger, à table, en famille ; éviter le grignotage entre les repas ; limiter le sucre et les boissons sucrées ; limiter les matières grasses ; manger de tout (sans oublier les fruits, la salade, les crudités, les légumes verts, les légumes secs). Qui contacter pour un avis : le médecin de famille, le médecin scolaire, un médecin spécialiste (pédiatre, endocrinologue, nutritionniste), un diététicien ou un psychologue ; des guides sont disponibles au CoDES. séance pratique de deux heures pour la réalisation d’un outil (ex : affiches, calendriers, recettes) ; la participation à un petitdéjeuner pédagogique. Enfin des guides sont distribués aux collégiens et des affiches sont apposées dans les selfs. Tin’ga Telou, diététicienne, a assuré des formations dans plusieurs collèges : « J’interviens dans les classes de 6 e et de 5e. Je m’appuie sur une relation de confiance et sur des animations ludiques. J’essaye de rendre les enfants responsables de leurs comportements alimentaires. Je leur explique les règles incontournables de la diététique, ensuite c’est eux qui décident. Le corps vient nous présenter la
facture, tôt ou tard. C’est important de les informer car les bonnes habitudes se prennent à leur âge. Ils écoutent et certains changent immédiatement d’habitudes ; mais je regrette vraiment que les rencontres prévues avec les parents n’aient pas de succès ». Campagne « équilibre de vie » Cette démarche, reconduite chaque année depuis quatorze ans, financée par le Conseil général et la Ligue contre le cancer, est destinée aux élèves du primaire et de maternelle, ainsi qu’aux centres de loisirs. Les intervenants du CoDES (éducatrice de santé, diététicienne) apportent aux jeunes enfants des connaissances qui leur permettent d’adopter des habitudes de vie favorables à leur santé. Les thèmes abordés sont très variés : les repas, la digestion, les aliments, les sucres, les graisses, les boissons, le sommeil, l’hygiène corporelle, les dents… La restauration scolaire Dès 2004 (parution de la loi de décentralisation donnant aux Départements la responsabilité de l’organisation de la restauration dans les collèges) l’ambition du Conseil général a été de développer une politique en faveur de la qualité nutritionnelle et de la sécurité alimentaire, en lien avec les filières agroalimentaires locales. Cela se traduit par des repas équilibrés et variés en favorisant aussi souvent que possible l’achat de produits frais et de denrées de qualité (produits du terroir, label rouge, produits « bio » …). Les objectifs sont d’augmenter la consommation de fruits, de légumes (verts, secs, crus et cuits) ; de rééquilibrer les apports en graisse ; de diminuer la consommation de sucres. Une commission « menu » examine et valide les menus proposés aux collégiens, toutes les six semaines, à tour de rôle, dans chacun des neufs collèges approvisionnés par l’Unité de Préparation Culinaire (UPC), avec les acteurs de la restauration départementale (responsable et chef de production de l’UPC, chefs de cuisine en collège, gestionnaires des établissements, parents d’élèves, élèves, infirmières, diététicienne). Une commission « nutrition-santé » est organisée Set de table réalisé par une classe du collège Maxime Javelly de Riez chaque trimestre avec les délégués d’élèves, les représentants des parents d’élèves, les cuisiniers et l’infirmière, en vue d’améliorer l’éducation à la nutrition. Le Conseil général propose, en plus, l’intervention d’une diététicienne. Action « je mange bio au collège » : un repas 100% bio est proposé chaque mois. L’approvisionnement en matières premières se fait le plus possible avec des produits locaux. Action avec le Pays de Haute Provence : afin de développer l’approvisionnement de la restauration scolaire en produits agricoles locaux. Le CoDES 04 (Comité Départemental d’Éducation pour la Santé) Il a pour objectif d’assurer la promotion de la santé dans le département par le conseil, la communication, la documentation, la formation et l’éducation. Au service des associations et des institutions, il informe aussi directement le public : en relayant les campagnes nationales et régionales (affi ches, dépliants, conférences…) ; en assurant un accueil permanent ; en mettant à disposition un fond documentaire (livres, vidéos, cédérom, jeux, expositions, mallettes pédagogiques…) sur de nombreux thèmes : alimentation, hygiène de vie, violences, tabac, alcool, drogues, sexualité, contraception, maladies… Le Conseil général le fi nance à hauteur de 11 900 euros et lui met des locaux à disposition. CoDES 42 Bd Victor Hugo Digne-les-Bains Tél. 04 92 32 61 69 www.codes04.org codes.ahp@wanadoo.fr page 13



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :