[04] Alpes de Haute-Provence n°77 février 2010
[04] Alpes de Haute-Provence n°77 février 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°77 de février 2010

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général des Alpes de Haute-Provence

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 16

  • Taille du fichier PDF : 3,3 Mo

  • Dans ce numéro : développement durable, Agenda 21... ça veut dire quoi ?

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
Conseil général des Alpes de Haute-Provence 13, rue du Docteur Romieu BP 216 04003 DIGNE-LES-BAINS CEDEX Tél. 04 92 30 04 00 Mèl : contact@cg04.fr Directeur de la publication : Jean-Louis Bianco Responsable des publications : Xavier Delcroix - x.delcroix@cg04.fr Chargé de la publication : Philippe Maillard Photographies : Frédéric Exubis Textes : Philippe Maillard p.maillard@cg04.fr. Les textes des groupes politiques sont publiés sous la responsabilité de leurs auteurs. page 2 Conception et réalisation : Autrement dit Communication Sisteron - 04 92 33 15 33 Impression : Imprimerie Didier Mary label Imprim’vert. Distribution : La Poste Dépôt légal à parution Crédit photos : Frédéric Exubis, sauf P 6-7 - collège J. Giono, EREA ; P 8-9 - maison de retraite Notre-Dame du Bourg ; P 12 - Epictura ; P15 - Rollins Guild N°ISSN : 1297-7055 Tirage : 66 000 ex Magazine imprimé sur un papier 100% recyclé post-consommateur, récompensé par le « Prix Écoproduit pour le Développement Durable » du ministère de l’Environnement et du Développement Durable. Ne pas jeter sur la voie publique. Expression libre Majorité départementale Un train peut cacher une route Le sujet du désenclavement de la ville préfecture, Digne-les-Bains, était devenu presque tabou. L’amoncellement, depuis de nombreuses années, des différentes positions techniques et financières, des polémiques, des réunions et des études sur les différentes options routières faisaient craindre un enterrement durable du dossier. Or voilà qu’une lueur d’espoir vient de la solution complémentaire que représente la liaison ferroviaire Digne-les-Bains - Château-Arnoux- Saint-Auban. En effet, il semble qu’une volonté partagée de l’État, de la Région, du Département et des communes concernées voit le jour. De plus, quatre réunions publiques de concertation sur le sujet ont dégagé des positions globalement favorables à la réouverture de ce tronçon. Il ne faut toutefois pas crier victoire puisqu’il reste à régler : le problème, technique et financier, du déplacement éventuel des cuves de l’usine de Saint-Auban, sans nuire à la pérennité du site ; celui des passages à niveau ; et, bien plus compliquée, la lourdeur des procédures administratives ! Nous attendons désormais de l’État un calendrier précis. Mais le rail ne solutionne pas tout. Le train pourra transporter environ 1000 voyageurs par jour, alors que dans le même temps, le flux routier est de 18 000 véhicules en moyenne chaque jour. Nous voulons que cesse cette hypocrisie qui consiste pour l’État à reporter toute décision après les élections régionales, alors que tout le monde sait que la solution du barreau autoroutier est compromise. Il est donc plus que temps d’avancer vers l’amélioration de la RN85. Il y a urgence ! Marcel CLÉMENT, Raymond BRESSAND Indépendants Sous la coiffe de Bécassine… un champ de blé prenait racine ! Comme dans la chanson de BRASSENS, rien n’est jamais acquis, rien n’est jamais perdu. Cette nouvelle année qui commence va voir s’agiter tous les alchimistes de la réforme administrative, qui, si elle était adoptée en l’état, changerait tout au tout dans notre vie quotidienne. Nous formons à nouveau des vœux afin qu’après les prochaines élections régionales les débats parisiens s’inspirent enfin de cette belle chanson de BRASSENS où, au final, c’est bien « cette sorte de manant » qui emporte la coiffe de Bécassine. Élie AGUILLON, Jean BALLESTER, Claude BREMOND, Gilbert LAURENT, Jean-Marie GIBELIN, Serge SARDELLA
Édito Des services publics de qualité Depuis les lois de décentralisation de 2004 d’importantes compétences ont été transférées de l’État aux Départements. La prise en charge de ces nouvelles responsabilités a entraîné le quasi-doublement des effectifs (1 200 agents) et a fait du Conseil général le plus gros employeur des Alpes de Haute-Provence. Ces transferts s’exercent essentiellement dans les domaines des routes, de l’éducation et de la solidarité. Pour assurer l’ensemble de nos missions, nous travaillons à l’amélioration de nos services publics de proximité, comme les Centres Médico-Sociaux (CMS) et les maisons techniques en charge de l’entretien et de l’amélioration du réseau routier. Aujourd’hui les trois-quarts de nos agents sont répartis sur le département, en dehors du chef-lieu. C’est la décentralisation dans la décentralisation. C’est pourquoi j’ai demandé, il y a deux ans, à l’ensemble des agents de s’engager dans une difficile démarche de certification dont l’objectif est d’améliorer l’accueil du public. L’AFNOR (Agence Française de NORmalisation) nous a délivré fin 2009, la certification pour l’accueil physique et téléphonique de sept sites pilotes qui concernent 400 agents. C’est un effort que nous allons poursuivre année après année et la prochaine étape sera la certification de l’ensemble des CMS et de la direction de la solidarité. Si nos services sont reconnus c’est parce que les hommes et les femmes qui sont sur le terrain sont compétents et ont une grande conscience professionnelle. J’en profite pour rendre particulièrement hommage à l’implication exceptionnelle du personnel qui, de jour comme de nuit, travaille actuellement dans des conditions très difficiles pour rendre nos routes praticables et sûres. Enfin, je n’oublie pas les agents de nos services sociaux qui s’activent auprès des personnes en détresse et font face avec respect, écoute et dignité, à l’augmentation de la précarité et aux problèmes de santé publique. Jean-Louis Bianco, président du Conseil général Sommaire n°77/février 2010 P.4-5 L’actu en images Sélection d’ouvrages/Télex P.12 Une nouvelle génération de contrats aidés plus simples ! P.8-9 Où en est le plan d’actions en faveur des personnes âgées ? P.10-11 Le Conseil général soigne l’accueil physique et téléphonique P.13 Nos champions sportifs 2009 récompensés P.14 Une maison de pays, porte ouverte sur le Pays dignois P.15 À voir et à savoir P.6-7 Agenda 21 départemental, les projets démarrent page 3



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :