[04] Alpes de Haute-Provence n°176 jan/fév 2020
[04] Alpes de Haute-Provence n°176 jan/fév 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°176 de jan/fév 2020

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général des Alpes de Haute-Provence

  • Format : (206 x 265) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 4,1 Mo

  • Dans ce numéro : dossier, à vos skis !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
Image CouresyC. Carreau, ESA IShutterstock LE BILLET DU CENTRE D’ASTRONOMIE* Saint-Michel-l’Observatoire, haut lieu mondial pour les exoplanètes ! Une découverte révolutionnaire Le prix Nobel de Physique 2019 a été décerné à Michel Mayor et Didier Queloz pour leur découverte, en 1995, de la première exoplanète orbitant autour d’une étoile de type solaire  : 51 Pegasi b. Saint-Michel-l’Observatoire est alors devenu un haut lieu mondial de la recherche d’exoplanètes. En effet, c’est grâce aux observations réalisées à l’Observatoire de Haute- Provence (OHP), avec le plus grand de ses télescopes et le spectrographe ELODIE, qu’a été réalisée cette découverte majeure du XX e siècle. Cette aventure se poursuit aujourd’hui encore, car près de 200 exoplanètes sur les 4084 connues à ce jour ont été découvertes à l’OHP. Jusqu’à la découverte de 51 Pegasi b, seules huit planètes étaient connues dans l’Univers et toutes tournaient autour du Soleil. Or, depuis 1995, on sait que des planètes orbitent autour d’autres étoiles que la nôtre. La découverte de ces exoplanètes a non seulement changé la perception de notre Univers, confirmant la multiplicité des mondes imaginée depuis 2500 ans par certains philosophes et scientifiques, mais elle a également été la source d’une révolution dans notre compréhension de la formation des planètes et de notre Système solaire. Naissance du Centre d’Astronomie C’est notamment grâce à cette découverte que les activités de l’Observatoire perdurent encore aujourd’hui et que le Centre d’Astronomie est né quelques années plus tard, en 1998. Aujourd’hui, le « Centre Astro » embauche douze salariés et accueille plus de 15 000 visiteurs par an. Actuellement, l’équipe du Centre d’Astronomie travaille à la réalisation d’une exposition et d’un spectacle de planétarium pour présenter les recherches sur les exoplanètes et les spécificités physiques de ces nouveaux mondes. Cette action est menée en partenariat avec l’Observatoire astronomique de la région autonome du Val d’Aoste dans le cadre d’un projet Interreg/Alcotra. Ce programme a pour nom « EXO-ECO, Exoplanètes-Écologie, le ciel et les étoiles des Alpes, patrimoine immatériel de l’Europe ». Il implique la Communauté de communes Haute-Provence Pays de Banon, en charge de la fabrication du plus grand planétarium du Sud-Est sur le site du Centre d’Astronomie. Dans ce cadre, la mission du « Centre Astro » est d’assurer la communication, le marketing, la formation de ses médiateurs et de coorganiser des manifestations afin de préparer l’arrivée prochaine de ce nouvel outil. Lors d’une semaine de formation qui s’est déroulée en octobre 2019, les équipes française et italienne ont pu rencontrer Michel Mayor et échanger avec lui. C’était un moment privilégié pour les médiateurs scientifiques, dont le métier est d’expliquer au plus grand nombre les merveilles de notre Univers. Pour aller plus loin L’équipe du Centre d’Astronomie propose une fois par mois des rendez-vous grand public (cf. agenda p.21). Renseignements et réservation  : 04 92 76 69 69/www.centre-astro.fr * Ce billet est assuré par Fabien Marquet, directeur du Centre d’Astronomie. o 16
En 1839, le hameau de la Bégude souhaite s’émanciper de la tutelle de la commune de Bras-d’Asse. Ses habitants pétitionnent en ce sens auprès du conseil municipal afin que soit créée une succursale – une mairie annexe – à la Bégude, ce qui cache, selon le maire, le désir de devenir à terme une commune. Le 17 janvier, alors que le conseil est réuni, le maire est très embarrassé car, à cause de l’absence de conseillers, ce sont ceux de la Bégude qui en forment la majorité. Sagement, car la délibération est, selon les mots du premier magistrat, « d’une grande importance pour le village et tous les habitants de la rive droite », la question est renvoyée au 30. Ce jour-là, le conseil rejette, point par point, les arguments avancés par les Bégudois. Premier argument  : le danger de traverser l’Asse pour rejoindre le bourg-centre et le fait que « trois personnes de la Bégude s’y soient noyées pour venir assister aux offices de la paroisse ». Faux, répond le conseil  : « cette rivière est guéable » et de mémoire d’homme, personne n’y a péri. Deuxième argument  : l’exemple d’autres succursales comme 0 17 HISTOIRES d’archives* Les Archives départementales racontent… Bras-d’Asse au XIX e siècle Quand la Bégude tenta de faire sécession ! la Clappe, Levens, Lambert. Mais, rétorque le conseil, « ces petits pays sont situés dans les montagnes, dans un climat froid, couverts de neige une partie de l’année et souvent d’un abord pénible, tandis que le hameau de la Bégude n’est éloigné du village de Bras-d’Asse que de 20 minutes, on y va ainsi par un chemin de roulage. Le climat est fort doux ». Autre argument avancé par le conseil  : le coût induit par un nouvel instituteur et la création de nouvelles charges ! La commune est pauvre et la taille de la population modeste  : 273 habitent du côté du village, 186 du côté de la Bégude. Enfin, le maire souligne que certains conseillers municipaux ont signé la pétition « par complaisance, pour ne pas faire un affront au porteur de la pièce qui allait de maison en maison ». Coup de théâtre en 1841  : le hameau est érigé en succursale ! Aussi, le 7 mars 1841, par 6 voix contre 4, le conseil rejette les demandes de fonds de la succursale de la Bégude afin d’y installer un desservant pour les offices religieux. Les caisses sont vides ! * Ce billet est assuré par Jean-Christophe Labadie, directeur des Archives départementales des Alpes de Haute-Provence.\



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :