[04] Alpes de Haute-Provence n°176 jan/fév 2020
[04] Alpes de Haute-Provence n°176 jan/fév 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°176 de jan/fév 2020

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général des Alpes de Haute-Provence

  • Format : (206 x 265) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 4,1 Mo

  • Dans ce numéro : dossier, à vos skis !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
Frédéric Exubis Frédéric Exubis Frédéric Exubis COLLÈGE Pleins feux sur les jeunes sapeurs-pompiers de La Motte-du-Caire ! Avec un peu moins de cent élèves, le collège Marcel Massot (La Motte-du-Caire) est le plus petit établissement des Alpes de Haute-Provence. Pourtant, penser qu’il ne s’y passe pas grand-chose serait commettre une grosse erreur ! En effet, depuis la rentrée scolaire de septembre, le collège Marcel Massot possède une classe unique dans le département, dédiée à la formation des jeunes sapeurs-pompiers (JSP). Pour en savoir davantage, nous avons suivi cette classe atypique le temps d’un après-midi. Le quotidien des JSP À première vue, la section JSP du collège Marcel Massot ne diffère pas beaucoup d’une classe ordinaire. Pourtant, tous les mercredis après-midi, ces élèves de 5 e délaissent leurs livres de classe pour une leçon plus animée. Une fois leur uniforme enfilé, ils se mettent en rang et suivent le sergent Samuel Bideau pour quatre heures d’exercices aussi intensifs qu’immersifs. Simulation de secours à la personne, utilisation de la lance à incendie et de l’équipement de base du sapeur-pompier… tous les moyens sont bons pour apprendre, y compris mobiliser un camion du service départemental d’incendie et de secours (SDIS) de La Motte-du-Caire pour familiariser les élèves avec le matériel. L’après-midi touchant à sa fin, les JSP prennent une collation en compagnie du sergent, puis retournent au collège où ils quittent l’uniforme avant d’enchaîner avec une heure d’étude ou de jeux sous la surveillance bienveillante de leur instructeur et des équipes de l’établissement. Vers 18h, direction la salle commune de l’internat pour une heure de détente, avant de se rendre au self où Valérie (en charge de la cuisine et du ménage) les accueille comme à la maison  : une bise pour certains, une étreinte pour les autres. 14 Après un bon dîner cuisiné sur place et dégusté en compagnie du sergent Bideau, les JSP regagnent enfin leurs chambres récemment rénovées par le Conseil départemental afin d’accueillir des élèves venant de toute l’académie. À 21h, extinction des feux ! Le lendemain, c’est le retour à la normale… ou presque. Vous voulez devenir JSP ? Retirez votre dossier de candidature directement auprès du collège Marcel Massot dès la rentrée des vacances de février. Fin mai début juin, vous serez convoqué avec votre famille pour une rencontre avec les pompiers et quelques tests. Les élèves affectés par l’inspecteur d’académie intègreront la section JSP dès la rentrée de septembre. Le recrutement est ouvert à tous les élèves de 6 e de l’Académie d’Aix-Marseille. N’hésitez plus ! Retrouvez notre reportage vidéo sur les JSP de La Motte-du-Caire sur 04 TV – La chaîne du Département des Alpes de Haute- Provence, sur www.youtube.com
Korrosive Photography Bientôt 25 ans d’histoire ! Le K’fé Quoi ! naît en 1995 de la volonté de Nathalie Lévi-Treunet et Bruno Lévi. Amoureux des Alpes de Haute-Provence, ces deux artistes venus de Marseille souhaitent offrir à notre département une scène ouverte à tous, pouvant accueillir des spectacles et des concerts originaux. La structure voit d’abord le jour à Pierrerue, dans une maison en ruines entièrement retapée par Nathalie, Bruno et de nombreux bénévoles. Ce café-concert atypique perdure ainsi jusqu’en 2000 avant de fermer ses portes. Après quelques années d’entracte, Le K’fé Quoi ! renaît à Volx en 2009. En 2013, l’association est toutefois contrainte de chercher un nouveau lieu pour l’accueillir. Déterminés et forts du soutien d’une belle communauté, Nathalie et Bruno se mettent en quête d’un autre local et trouvent un hangar vide plein de promesses, à Forcalquier. Un chantier plus tard, en mars 2014, le nouveau K’fé Quoi ! ouvre ses portes sur une salle de spectacle unique, chaleureuse et intimiste, pouvant accueillir 300 personnes. Le K’fé Quoi ! C’est qui ? C’est quoi ? Le K’fé Quoi ! c’est avant tout une équipe de passionnés, principalement composée de bénévoles, qui se mobilise depuis bientôt un quart de siècle pour garantir jusqu’à 110 événements par an. Concerts, théâtre, danse… Le K’fé Quoi ! propose une programmation riche et variée qui convoque des artistes locaux, nationaux et européens. 15 CULTURE F cus sur… Le K’fé Quoi ! Qui a dit qu’un petit département comme le nôtre ne peut pas posséder une scène culturelle digne des plus grands ? Certainement pas le K’fé Quoi ! qui propose depuis bientôt 25 ans des spectacles et des concerts d’une variété et d’une qualité à faire pâlir d’envie les plus belles scènes ! « Le K’fé Quoi !, c’est également une boîte à outils qui permet aux artistes de travailler », confie Bruno. « C’est un lieu, mais aussi une scène et des techniciens mis à leur disposition, un endroit où dormir, manger… » Plein de projets pour l’avenir ! Aujourd’hui, Le K’fé Quoi ! est une structure reconnue qui bénéficie de nombreux soutiens institutionnels, dont le Conseil départemental, qui lui apporte un soutien financier de 20 000 € par an dans le cadre d’une convention triennale. Désireux de porter plus haut ses ambitions, Le K’fé Quoi ! a entrepris une demande de labellisation Scènes de Musiques Actuelles (SMAC) ; cette reconnaissance lui permettrait de réaliser des actions hors les murs et de soutenir les projets portés par des associations et des communes. Depuis 2017, Le K’fé Quoi ! reçoit également des élèves du secondaire afin de leur faire découvrir le milieu du spectacle et, peut-être, créer des vocations pour assurer la relève… Pour aller plus loin… Pour en savoir davantage sur le K’fé Quoi !, rendez-vous sur www.le-kfe-quoi.com Pour en savoir davantage sur le collectif Bodylight Connectik’Art, qui se produisait au K’fé Quoi ! le 8 novembre dernier (photo ci-contre), rendez-vous sur www.bodylight-connectik-art.com



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :