[04] Alpes de Haute-Provence n°169 nov/déc 2018
[04] Alpes de Haute-Provence n°169 nov/déc 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°169 de nov/déc 2018

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général des Alpes de Haute-Provence

  • Format : (206 x 265) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 4,4 Mo

  • Dans ce numéro : démarche régal...

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
NUMÉRIQUE Open Data  : le Département en toute transparence La loi pour une République numérique du 7 octobre 2016 a introduit une nouvelle obligation pour les collectivités de plus de 3500 habitants et de plus de 50 agents  : mettre à disposition des citoyens leurs données brutes d’intérêt général. Outre leur accessibilité, ces données doivent également être réutilisables, c’est-à-dire téléchargeables gratuitement sous licence libre sur une plateforme en ligne. Cette démarche, baptisée Open Data, vise à valoriser et à moderniser l’action publique, mais surtout à la rendre transparente. Les informations mises à disposition du public peuvent être très variées. Par exemple, le Département des Alpes de Haute-Provence a rendu accessibles des données telles que les statistiques mensuelles de fréquentation des musées, la liste des subventions conventionnées attribuées par le Conseil départemental, le budget primitif 2018, ou encore les résultats de l’enquête réalisée sur la qualité de l’accueil. L’Open Data prévoit toutefois quelques exceptions  : ne peuvent pas être rendues publiques les données personnelles, portant atteinte à la propriété intellectuelle, au secret commercial et à la sûreté de l’État. Au-delà du partage des données, l’un des enjeux majeurs de l’Open Data est de les rendre réutilisables par tous (collectivités, chercheurs, acteurs publics et privés…). Ainsi, en croisant les données du Département relatives au Plan Départemental des Itinéraires de Promenade et de Randonnée avec des données climatiques, le Centre d’Études Spatiales de la BIOsphère (CESBIO) a pu produire une carte Art. 15, Déclaration des droits de l’homme et du citoyen. permettant aux randonneurs de prévoir leurs excursions en fonction de l’enneigement. Afin de respecter l’échéance légale du 7 octobre 2018 prévue par la loi, le Conseil départemental s’est engagé dans la mise en œuvre de l’Open Data dès 2017. Début 2018, le Département faisait ainsi partie des rares collectivités (seulement 10% de celles concernées par la loi) à avoir initié le partage de ses données. La société est en droit de demander compte à tout agent public de son administration L’Open Data repose sur l’idée que l’information publique est un bien commun qui doit être accessible librement et gratuitement. 12 Il s’agit donc d’un véritable projet démocratique, dont la bonne mise en œuvre est assurée par la Commission d’Accès aux Documents Administratifs (CADA). D’ailleurs, tout un chacun peut d’ores et déjà s’emparer facilement de cette matière première  : des outils en ligne permettent de traiter automatiquement les données brutes pour les visualiser sous la forme de cartographies, d’infographies etc. Manipuler des données permet donc de s’approprier des informations  : profitez-en ! Les données du Département sont accessibles sur la plateforme mutualisée régionale DataSud  : www.datasud.fr À terme, la plateforme nationale DataGouv devrait également intégrer les données du Département  : www.data.gouv.fr
Focus sur… Le Conservatoire départemental Marydo Sebben Le Conservatoire à Rayonnement Départemental (CRD) des Alpes de Haute- Provence est un établissement public d’enseignement artistique spécialisé. Avec près de 950 élèves et 40 enseignants répartis dans ses antennes de Digneles-Bains et Manosque, le Conservatoire compte incontestablement parmi les plus importants pôles de transmission culturelle du département. Porté par le Conseil départemental, Durance- Luberon-Verdon Agglomération et Provence-Alpes Agglomération, le CRD nourrit de nombreux partenariats avec d’autres écoles de musique et structures du département. Il dispose néanmoins de sa propre saison culturelle, qui met en scène tous les élèves et professeurs. La principale mission de cet établissement est fondamentale  : permettre à chaque individu de se réaliser au travers d’un geste musical, chorégraphique ou théâtral. En effet, l’accessibilité est au cœur de la vocation du Conservatoire  : l’inscription se fait sans examen d’entrée et à partir de cinq ans. Le montant de la cotisation annuelle est indexé sur le quotient familial. Par ailleurs, s’il réserve la priorité de ses enseignements aux enfants, le CRD dispense également des cours aux adultes (amateurs ou désireux de se pré-professionnaliser). Toujours avec pour objectif de toucher un maximum de personnes, les enseignements englobent plusieurs répertoires musicaux  : musiques classiques et traditionnelles, jazz et musiques actuelles. Enfin, les ensembles (groupes, orchestres…) contribuent à l’apprentissage de l’écoute et du travail collectif. Toutefois, les cours dispensés au Conservatoire ne se limitent pas à la musique. En effet, trois disciplines y sont enseignées  : la musique, le théâtre et la danse. Comme pour les cours de musique, les cours de danse sont accessibles aux enfants dès l’âge de cinq ans  : ils reçoivent en premier lieu une formation générique en danse, avec une partie musicale servant de support rythmique. Au bout d’un certain temps, ils peuvent choisir l’une des trois spécialités suivantes  : la danse classique, les danses du monde ou danses traditionnelles, ou le modern jazz. Marydo Sebben 13 CULTURE Afin de s’assurer de la qualité des enseignements dispensés au Conservatoire, tous les professeurs sont titulaires d’un diplôme dans leur discipline (et parfois dans plusieurs disciplines). L’organisation de l’enseignement répond aux directives du Schéma d’Orientation Pédagogique du Ministère de la Culture. La démarche du CRD est donc de proposer aux habitants des Alpes de Haute-Provence un enseignement de qualité, varié et accessible à tous. Désireux de voir perdurer la démarche pédagogique et culturelle du Conservatoire, le Conseil départemental lui a alloué une subvention de 590 000 € pour l’année 2018. Retrouvez la programmation culturelle de novembre-décembre du Conservatoire dans l’agenda (p. 21). Conservatoire à Rayonnement Départemental  : www.crd04.fr



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :