[04] Alpes de Haute-Provence n°152 décembre 2016
[04] Alpes de Haute-Provence n°152 décembre 2016
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°152 de décembre 2016

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général des Alpes de Haute-Provence

  • Format : (205 x 264) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 4,4 Mo

  • Dans ce numéro : sport, des skieurs au plus haut niveau.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
Conseil départemental des Alpes de Haute-Provence 13 rue du Docteur Romieu CS 70 216 04995 DIGNE-LES-BAINS CEDEX 9 Tél. 04 92 30 04 00 Le magazine est consultable et téléchargeable sur  : www.mondepartement04.fr Retrouvez-nous sur www.facebook.com/departement04 Directeur de la publication Gilbert Sauvan Responsable des publications Xavier Delcroix - xavier.delcroix@le04.fr Chargé de la publication Philippe Maillard Photographies Frédéric Exubis Textes Philippe Maillard - philippe.maillard@le04.fr Réalisation Céline Gugliero Impression Imprimerie RICCOBONO 83490 Le Muy - 04 94 19 54 57 Label Imprim’verte. Distribution La Poste Dépôt légal à parution Crédit photos  : Frédéric Exubis, et, 1 ère de couv-Térence Tchikanavorian, P4-Cécile Brau, P6-Térence Tchikanavorian, Clément Bucco-Lechat P7-Alison Willmann, P8-Tifany Roux P9-campagne nationale « Adoptons les comportements qui sauvent » P10-11-Adrien Lecomte, Virginie Broutin P12-Shutterstock, P13-Centre d’Astronomie P14-Jean-Michel D’Agruma, P15-Magali Albert P16-Drailles et Rena Sette/Opus P17-Musée de Préhistoire/Cécile Ranc Martini 4 e de couv-Adrien Lecomte, Virginie Broutin Certifié PEFC podutsti 9 orêgedssu de s e s durablement et de E FC ISSN  : 2430-4018 Tirage  : 58 500 ex 10-31-2331 pefc-frenese.org Ne pas jeter sur la voie publique. ALPES DE HAUTE Expression libre Majorité départementale Accompagnement vers l’emploi Notre département connaît un contexte économique difficile et son nombre de demandeurs d’emploi est élevé, même s’il décroît actuellement. Sur le plan social, ces difficultés se sont traduites, en 2015, par une augmentation de 8,85% du nombre de foyers bénéficiaires du RSA. Face à cette situation et compte tenu d’un contexte budgétaire très tendu, nous avons mobilisé le Fonds Social Européen (FSE) dont le programme opérationnel prévoit, notamment, un soutien aux actions d’accompagnement vers l’emploi, au développement de l’entreprenariat, et à la lutte contre la pauvreté. Le Département a ainsi perçu des aides pour l’excellent travail réalisé par les accompagnateurs d’insertion sociale des services départementaux qui assurent un encadrement Les Républicains - UDI - Divers Droite Quatre extraits de notre intervention lors du débat d’orientation budgétaire  : L’effort État/Région est quand même loin de compenser la totalité de la baisse de la DGF ; d’autant que d’années en années les dépenses sociales explosent. C’est le fameux effet ciseaux qui ne va aller qu’en augmentant. Ce qui amène à évoquer la recentralisation de ces dépenses au niveau de l’État. Notre position là-dessus est claire, nous y serons particulièrement opposés. Outre la fragilisation des Départements, ce serait dans un territoire rural la fin des rapports de proximité entre les personnes en difficulté et leurs élus. Et il en serait de même si nous abandonnions les routes, ce qui sonnerait pratiquement le glas des Départements. Il est annoncé à demi-mot une possible augmentation du taux sur le foncier bâti. Pour la deuxième année consécutive, ce serait trop, d’autant que cela va se rajouter à une augmentation Indépendants Notre lettre au Père Noël Avouons que par ces périodes troublées, le fait de s’en remettre à des idoles peut paraître incongru voire puéril. Dieu merci, la proximité de Noël nous exonère de nos faiblesses et nous engage à nous retrouver autour de nos valeurs communes de solidarité, d’équité, de justice ; aidés il est vrai par nos liens tissés autour de la famille. L’année écoulée pourtant n’a pas été à la hauteur de nos espérances et la prochaine qui sonnera ne nous engage pas dans un optimisme béat. Mais fort de notre missive auprès de l’homme à la barbe blanche, où nous lui demandons volonté et courage, c’est avec sérénité que nous nous engageons dans les pas de 2017. Nous sommes heureux de constater que le cadre de nos compétences au conseil départemental est désormais fixé. à nous maintenant d’agir pour le développement harmonieux de nos territoires. Après les coups de rabot constatés dans nos finances, les orientations budgétaires discutées en octobre dernier n’ont social renforcé en faveur des personnes éloignées de l’emploi et contribuent, aux côtés des services de Pôle Emploi, à permettre un accès au marché du travail ou le développement d’une activité. Ceci dans le respect des principes de l’égalité femmes/hommes, et de l’égalité des chances. Le Département souhaite maintenant aller plus loin en faisant acte de candidature à la fonction d’organisme intermédiaire pour la gestion du FSE afin de favoriser l’accès aux fonds européens aux autres structures œuvrant en faveur de l’insertion dans les Alpes de Haute-Provence. En sa qualité de chef de file de l’insertion dans le département, notre collectivité a toute légitimité pour engager cette démarche. Jean-Christophe Petrigny pour la majorité départementale de la taxe d’aménagement, tout cela au risque de dissuader les ménages primo-accédant ou ménages moyens d’avoir encore quelques ambitions. Pour les dépenses de fonctionnement, particulièrement du personnel, nous aurions préféré un engagement plus ferme pour la diminution des effectifs basé sur un « non-remplacement » des départs en retraite ou sur des remplacements limités à un certain pourcentage. Par le biais des mutations internes, dans le cadre de la réorganisation liée à la loi NOTRe, ce doit être possible. Ce qui ne pourrait avoir qu’un effet bénéfique sur le déroulement de carrière des agents en place. En ce qui concerne les dépenses pour les investissements, la baisse est clairement annoncée. De 53 M € réalisés en 2016, on passe à 40 M € prévus en 2017. Là, au moins, c’est clair, mais que dire ? Hélas, la situation économique catastrophique de la France amène beaucoup de collectivités à cette solution. Les Républicains-UDI-Divers Droite pas révélé de grosses lacunes et il appartiendra au budget départemental de nous démontrer ou pas s’il est véritablement l’organe fondateur de nos actions futures et de vos attentes. C’est avec attention que nous étudierons ce document qui nous vous le rappelons est le seul véritable acte politique du Département. Après cet examen attentif nous nous positionnerons librement sans esprit partisan, en notre âme et conscience, pour le seul bien de nos concitoyens. Reconnaissons que notre fenêtre de tir est de plus en plus étroite, mais reconnaissons aussi que le prochain chapitre de notre histoire reste encore à écrire. Avec les nouvelles communautés de communes régies en agglomération qui se mettent en place, non sans mal d’ailleurs ; seule la présence active de nos services nous rendra légitime auprès de vous ainsi qu’auprès de nos partenaires. C’est à nos yeux la seule condition pour ne pas être conduits au cimetière des éléphants. Avec sérénité et confiance en l’avenir nous souhaitons à toutes et à tous un JOYEUX Noël. Serge SARDELLA, Guylaine LEFEBVRE
Sport Nos sportifs de haut niveau (suite) Solidarités Un lieu pour les adolescents et leurs parents 12 Tour d’horizon 15/16/17 6/7/8 L’actu 4 en images Aménagement du territoire Contrat de plan, de nouveaux financements 13 18 Histoires d’archives Sommaire Santé Les comportements qui sauvent 9 Routes L’hiver est là soyons prudents ! 10/11 Conseils en direct des jardins de Salagon 14 À lire/La recette de l’UPC 19



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :