[04] Alpes de Haute-Provence n°150 octobre 2016
[04] Alpes de Haute-Provence n°150 octobre 2016
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°150 de octobre 2016

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général des Alpes de Haute-Provence

  • Format : (206 x 265) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 4,0 Mo

  • Dans ce numéro : sapeurs-pompiers, des équipes adaptées aux risques locaux.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
Éducation Développement Environnementdurable Alpes Provence Nature fait de l’animation et de la sensibilisation à l’environnement depuis 2010. Elle propose aussi des actions dans les domaines de l’écologie, la gestion des espaces naturels et le développement local. alpesprovencenature@gmail.com www.alpes-provence-nature.com Des sciences au naturel Depuis quinze ans, le Département met en œuvre et soutient des projets et des politiques en faveur de l’éducation à l’environnement et du développement durable sur l’ensemble du territoire. Dans le moyen Verdon, des interventions pédagogiques et des pratiques éducatives permettent aux élèves des écoles primaires de faire connaissance avec la nature qui les environne. Voilà sept ans que de nombreux acteurs comme, la commune de Castellane, la communauté de communes du Moyen-Verdon, le Conseil départemental, le Parc naturel régional du Verdon conjuguent leurs moyens pour permettre à des élèves du primaire de bénéfi cier d’une éducation à l’environnement. L’action présentée ici s’adresse aux élèves de la maternelle au CM2 des écoles des communes rattachées aux collèges de Saint-André-les- 08 Alpes et de Castellane. Elle se déroule sur trois années scolaires (de 2014 à 2017) et touche 13 classes et 200 enfants. Elle s’appuie sur l’expérience du collège de Castellane en termes d’Agenda 21 et s’inscrit dans l’Agenda 21 départemental. Ses objectifs sont avant tout de faire découvrir le territoire et ses richesses, de faire connaître, comprendre et partager des notions naturalistes et environnementales, et de favoriser l’écocitoyenneté. Les élèves sont ainsi préparés à travailler sur cette thématique dès leur entrée au collège. Nous faisons des sciences naturelles en circuit court !
Dans ce cadre, nous avons suivi la sortie nature d’une classe de CM2 de Castellane, animée par Raphaëlle Planas animatrice, formatrice et guide naturaliste de la société Alpes Provence Nature, et encadrée par son institutrice, Carine Thomas. La sortie se déroule au bord de la rivière, à 500 m de l’école. Les élèves sont excités mais attentifs aux consignes, ils ont visiblement l’habitude de sortir de leur classe pour faire des expérimentations. Après une présentation générale du milieu (description de la rivière, de l’habitat aquatique, de la flore et de la faune des berges), filles et garçons se répartissent en petits groupes pour mesurer le débit, la largeur, la profondeur, la température du cours d’eau, faire l’inventaire de la végétation (ramassage de feuilles, de fleurs), collecter les petites bêtes…Puis regroupement et analyse des trouvailles. Retour à l’école pour le pique-nique, le temps est trop incertain. L’après-midi est plus technique, les groupes réalisent une coupe de la rivière et évaluent le degré de pollution de l’eau (nitrates, pH…) avant de partir à la recherche des habitants du bord de l’eau, tous plus étonnants les uns que les autres (larves, têtards...). Les élèves ont été particulièrement calmes, efficaces et appliqués durant cette journée de découverte d’un milieu naturel, qui leur a aussi permis d’appréhender la démarche scientifique et le respect de la nature. Raphaëlle Planas  : « Ça se passe bien parce que nous avons l’expérience et la force de la continuité depuis six ans. Pour cette action là nous en sommes à la 2 e année et on voit l’évolution au fil du temps sur la connaissance de la nature par les enfants. C’est un travail d’éducation qui se fait en collaboration avec l’institutrice qui, elle, travaille sur le thème toute l’année. C’est un projet éducatif idéal. Je n’espérais pas voir ça un jour dans ma vie professionnelle. » Carine Thomas  : « Le premier moteur c’est le plaisir qu’éprouvent les enfants. Le second moteur c’est que l’action entre dans le cadre de la pédagogie globale (observation, expérimentation, manipulation) du programme de sciences. Cette année le projet de classe portait sur l’eau, l’année dernière c’était le papier et nous avons fait une sortie en forêt. L’année prochaine le thème sera choisi en fonction du diagnostic et de l’intérêt des enfants. C’est aussi une éducation citoyenne  : apprendre à vivre dans son environnement proche (à 5 mn de la classe). Ils étaient habitués à faire cette balade avec un autre œil. Nous faisons des sciences naturelles en circuit court ! On est dans un département superbe et cette action éducative permet à tous les enfants de le découvrir et de ne pas rester scotchés devant un écran. Merci au Conseil départemental d’offrir aux enfants de telles animations de qualité. Il y a les actions avec la maîtresse mais quand il y a, en plus, quelqu’un de passionné qui intervient ça booste l’apprentissage. Je trouve aussi que les réactions des enfants sont intéressantes  : étonnement de trouver des fruits dans la nature !, appréhension de prendre des chenilles, larves ou insectes dans la main... Ma conception de l’apprentissage des sciences naturelles, c’est que ça doit se faire dans la nature. » 09



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :