[04] Alpes de Haute-Provence n°150 octobre 2016
[04] Alpes de Haute-Provence n°150 octobre 2016
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°150 de octobre 2016

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général des Alpes de Haute-Provence

  • Format : (206 x 265) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 4,0 Mo

  • Dans ce numéro : sapeurs-pompiers, des équipes adaptées aux risques locaux.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
Conseil départemental des Alpes de Haute-Provence 13 rue du Docteur Romieu CS 70 216 04995 DIGNE-LES-BAINS CEDEX 9 Tél. 04 92 30 04 00 Le magazine est consultable et téléchargeable sur  : www.mondepartement04.fr Retrouvez-nous sur www.facebook.com/departement04 Directeur de la publication Gilbert Sauvan Responsable des publications Xavier Delcroix - xavier.delcroix@le04.fr Chargé de la publication Philippe Maillard Photographies Frédéric Exubis Textes Philippe Maillard - philippe.maillard@le04.fr Réalisation Galets Bleus Group 04 92 72 27 19 - Manosque Impression Imprimerie RICCOBONO 83490 Le Muy - 04 94 19 54 57 Label Imprim’vert Distribution La Poste Dépôt légal à parution Crédit photos  : Frédéric Exubis, sauf, P4- Adrien Lecomte P7 - Droits réservés P10-11- SDIS- Corinne Roux. P12- Centre d’Astronomie P13- Conservatoire P14 - Shutterstock/DRIT 4 ème de couv - Pascal Fancony ISSN  : 2430-4018 Tirage  : 58 500 exe,e...111› Codifié PEFC 9 Ce produit est issu de forêts Orées durablement et de P E 10-31-2331 pefc-frenee.org Ne pas jeter sur la voie publique. ALPES DE HAUTE Expression libre Majorité départementale Un enjeu de santé publique La loi de transition énergétique pour la croissance verte de 2015, prévoit, à compter du 1er janvier 2017, l’interdiction de l’usage des produits phytosanitaires par l’État, les collectivités locales et établissements publics pour l’entretien des espaces verts, promenades, forêts, et voiries. Les pesticides ne pourront plus être vendus en libre-service aux particuliers dès le 1er janvier 2017 et seront interdits dans les jardins à partir de 2019. Nous avons largement anticipé ces échéances. Après une enquête et un diagnostic, en 2008 et 2009, le Département a mis en place, dès 2010, avec plusieurs partenaires, un programme ambitieux, unique au plan régional, de sensibilisation à la réduction de l’usage des pesticides dans les zones non-agricoles. Il comprenait  : des aides financières aux collectivités et aux gestionnaires d’infrastructures pour la réalisation de plan de désherbage et pour l’acquisition Les Républicains - UDI - Divers Droite Fin de l’été, avec ses joies promises en famille ou entre amis et ses drames, particulièrement dans notre région un terrible soir de feu d’artifice qui devait être estival et joyeux. Puis la rentrée, pour une nouvelle année éminemment politique. D’ici moins d’un an nous aurons élu notre président de la république et notre assemblée nationale, des actes essentiels de notre démocratie. D’ici peu, de droite comme de gauche, nous allons ferrailler entre nous, lors de nos primaires, cédant ainsi à une mode Américaine qui n’a pas été inventée par nous et qui ne correspond peut-être pas à notre façon de faire de la politique. À côté de tout ça, il y a nos collectivités locales, territoriales et départementales qui ont de plus en plus de mal à s’organiser, à boucler leurs budgets. On en demande toujours plus avec de Indépendants Face tu gagnes ; Pile je perds ! Nous vivons une époque formidable. Dès le début des années 1960, en roulant, le poste de la DS de mon oncle allumé était à mes yeux le luxe suprême. Je me souviens avoir dit un jour  : « tu verras tonton, peut-être qu’un jour la voiture te parlera et t’indiquera les chemins à prendre ». Ma tante interloquée se confia alors à ma mère  : « ce petit, je sais pas où il va chercher tout ça ? » Depuis lors, les téléphones mobiles, sous différentes et savantes appellations se renouvellent sans cesse. Leurs nouveaux modèles nous encouragent à activer nos petites cellules grises ; et c’est tant mieux. Mais avouons tout de même que ces incontestables outils de progrès se transforment avec le risque d’addiction à de redoutables engins de torture. Le Département, qui n’est pas en reste, conscient du retard accumulé, met en place un plan audacieux qui permettra, à moyen terme, d’alimenter en haut débit les lieux les plus de matériels alternatifs ; des formations pour les agents des communes et les professionnels des espaces verts ; l’édition d’un guide pour les jardiniers amateurs et d’un autre pour les élus locaux et les techniciens des espaces verts ; l’organisation d’ateliers et de conférences pour le grand public ; le soutien d’une dizaine de jardineries volontaires (fiches conseils, formation des vendeurs)… Depuis 2011, en deux ans, le Département a aussi supprimé totalement l’utilisation des pesticides sur le bord des 2 500 km de route qu’il entretient et un fauchage raisonné a été mis en place. Les pesticides contaminent l’eau, l’air, les aliments. Cela affecte la biodiversité et a de graves conséquences sur notre santé. En participant à la réduction de cette importante pollution nous voulions préserver le bien-être de nos concitoyens. Jean-Christophe Petrigny pour la majorité départementale moins en moins d’argent. La tâche est compliquée, notre président l’a dit et répété. Assurer notre rôle social et en même temps maintenir des investissements, là est toute la difficulté. Alors puisque, au sein de notre assemblée, toutes tendances politiques confondues, nous nous accordons sur cette évidence, évitons de tout mélanger et de perdre notre énergie dans des querelles partisanes. Chacune et chacun de nous défend âprement son canton et nos différences d’opinion peuvent transparaître dans certains débats. Mais tout ça est signe que notre belle démocratie fonctionne et que nous avons des idées. Soyons imaginatifs, les idées ou les avis de tous seront les bienvenus. Les Républicains-UDI-Divers Droite isolés de nos territoires. Nous saluons cette initiative. Mais voilà, de la coupe aux lèvres la distance nous rattrape dans sa logique froideur. Situés un peu à l’écart de nos villes et villages, bon nombre de nos concitoyens ont déjà reçu de la part de la poste un courrier leur indiquant que bientôt celle-ci allait engager des procédures afin de réduire la distribution de leurs courriers. Cela pour plusieurs raisons  : éloignement entre eux des points de distribution, chemins même communaux non goudronnés, usure prématurée des matériels, temps attribué aux tournées des facteurs... Voilà une atteinte sans réserve à notre service public. Si cette menace était appliquée, celle-ci jetterait à bas des années et des années d’effort de la part des communes et du département pour revitaliser nos territoires les plus sensibles. En plein accord avec les mairies concernées nous combattrons cette injustice. Certains que nous pourrons compter sur votre soutien nous vous en remercions. À bientôt. Serge SARDELLA, Guylaine LEFEBVRE
PALAIS DE JUSTICE MIMAI IDE GRANDE teSTANCE OUVERT AU Male 13.1 lundi ou venee 8h30 12r100 ett. ree I 4h1X1 à 1t01 Tour d’horizon 15/16/17 Environnement Une découverte paléontologique exceptionnelle Sapeurs-pompiers Des volontaires passionnés 10/11 Culture les nouveautés du Conservatoire 131 4 6/7 L’actu en images Éducation Fête des collèges 2017, c’est parti ! 132 12 18 Histoires d’archives Sommaire Culture Ne ratez pas le village des sciences ! Solidarité les centres de planification sont ouverts à tous 141 Éducation Les élèves à la pointe du développement durable 8/9 Routes Travaux et coupures 142 À lire/BD 19



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :