[04] Alpes de Haute-Provence n°147 juin 2016
[04] Alpes de Haute-Provence n°147 juin 2016
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°147 de juin 2016

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général des Alpes de Haute-Provence

  • Format : (206 x 265) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 3,0 Mo

  • Dans ce numéro : archéologie, notre patrimoine révélé...

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
Conseil départemental des Alpes de Haute-Provence 13 rue du Docteur Romieu CS 70 216 04995 DIGNE-LES-BAINS CEDEX 9 Tél. 04 92 30 04 00 Le magazine est consultable et téléchargeable sur : www.mondepartement04.fr Retrouvez-nous sur www.facebook.com/departement04 Directeur de la publication Gilbert Sauvan Responsable des publications Xavier Delcroix - xavier.delcroix@le04.fr Chargé de la publication Philippe Maillard Photographies Frédéric Exubis Textes Philippe Maillard - philippe.maillard@le04.fr Réalisation Galets Bleus Group 04 92 72 27 19 - Manosque Impression Imprimerie RICCOBONO 83490 Le Muy - 04 94 19 54 57 Label Imprim’vert Distribution La Poste Dépôt légal à parution Crédit photos : Frédéric Exubis, sauf, P7 - SDA - P8 - Stéphane Rubini P9 - Loïc Devedu - P11 - Cécile Brau P12 - OT Vald’Allos/Pra-Loup P13 - PROCAR - P14 - Shutterstock P15 -Blaise Adilon 4 e de couverture - Graphisme Merry Lau Photo Luis Martin Martinez Garcia ISSN : 2430-4018 Tirage : 58 500 ex/o..% Codifié PEFC Ce produit est issu 9 de forêts Orées durablement et de P E Ft" 10-31-2331 pefc-frenee.org Ne pas jeter sur la voie publique. ALPES DE HAUTE Expression libre Majorité départementale Les nouveaux rapports du Département et de la Région La loi NOTRe, du 7 août 2015, portant Nouvelle Organisation Territoriale de la République, a supprimé la clause de compétence générale pour les Départements et les Régions et a redistribué leurs compétences. Le Département n’a donc plus le droit d’intervenir dans les domaines qui ne lui sont pas expressément autorisés par la Loi ou le Règlement. Mais beaucoup d’interrogations persistent sur le contour exact de notre domaine d’intervention et nous attendons des éclaircissements qui doivent venir de décrets d’application. Nous gardons les collèges et les routes, et nous avons été désignés chef de file pour l’action sociale, l’autonomie des personnes et la solidarité des territoires, mais notre capacité à agir dépendra aussi des positions que le Conseil régional Provence-Alpes-Côte d’Azur prendra sur les compétences partagées (culture, sport, tourisme, agriculture, promotion Les Républicains - UDI - Divers Droite La Loi NOTRe… des questions à la pelle Rarement une loi n’aura ouvert autant d’incertitudes dans sa mise en œuvre. Les choses se décanteront au fur et à mesure, mais on peut conclure sur une interrogation. Les partisans du cumuldes mandats expliquent à qui veut bien l’entendre la nécessité d’un parlement où les élus locaux doivent être présents en nombre, comme une garantie contre les usines à gaz éloignées des préoccupations et des contraintes du terrain. On voit ce qu’il en est et ce qu’ont pu produire une Assemblée Nationale et un Sénat composé à 76 et 81% de parlementaires détenteurs d’un mandat local. La fin de la compétence générale pose plus de questions qu’elle ne résout de problèmes. Un directeur général des services d’une grande collectivité disait « Ce n’est pas une loi Indépendants Est-ce ainsi que les hommes vivent ? En ces premiers jours d’été propres à de longues et champêtres promenades, nous avons conscience de vous lasser en revenant encore sur ce qui nous semble être la plus grande aberration de ce début de siècle. Pendant que certains passent leurs nuits debout, à composer et recomposer, par exemple : le menu idéal pour eux et leurs enfants dans leur cantine. Le loup lui, n’ayant pas de problème en matière de choix et de biodiversité circule librement sur le « boulevard » ouvert par la convention dite de Berne ; qui ne contient soit dit en passant que des recommandations ; notamment la N°17. Nos courageux parlementaires européens l’appliquent à la lettre sauf en Grèce où le canis lupus est considéré comme nuisible. L’incapacité de l’homme à prendre des initiatives efficaces alors qu’il est le seul ennemi présumé, encourage ce prédateur et l’enhardit au point de faire son marché en plein jour maintenant. Des personnes dignes de foi l’ont vu à maintes des langues régionales et de l’éducation populaire), et sur les délégations possibles (ex : transports). Nous avons noté avec satisfaction la volonté affichée du nouveau président du Conseil régional d’accentuer le soutien de la Région envers les Alpes de Haute-Provence. Cette solidarité nous est indispensable compte tenu des caractéristiques de notre territoire. Nous souhaitons que soit signé un avenant au Contrat de Plan Etat-Région afin d’y ajouter le financement de quelques dossiers d’intérêt régional. Nous voulons aussi que le contrat de solidarité qui lie les départements alpins et la Région soit maintenu au-delà de 2016. Nous espérons, enfin, être associés le plus complètement possible à l’ensemble des démarches stratégiques, et notamment à la préparation des schémas régionaux qui résultent de la loi NOTRe, pour que nos nouveaux rapports démarrent sous les meilleurs auspices. Jean-Christophe Petrigny pour la majorité départementale qui se comprend en la lisant … » ! ! En fait, momentanément, cette loi permet de ne pas répondre favorablement à un certain nombre de demandes sous le prétexte que ce n’est pas clair. C’est ainsi que notre majorité refuse une subvention pour une foire expo, pour un marché de Noël, pour une fête de l’agneau au syndicat Agricole. sous des prétextes divers. Cette loi permet tout bonnement de s’abriter derrière pour ne pas décider, c’est bien regrettable. Nous pensons qu’il faut plus de courage et prendre le risque de trancher et de décider, puis aux services de l’Etat de confirmer si les décisions prises sont légales ou non. « Si c’est flou c’est qu’il y a un loup… » disait une éminente ministre socialiste, ce n’est pas faux. Les Républicains - UDI - Divers Droite reprises dans les rues du Castellet, aux portes d’Oraison. Ces dernières semaines, de nombreux troupeaux ont été encore victimes d’attaque, indemnisés nous direz-vous certes, mais qui paie ? L’abattement de nos éleveurs gagne aussi maintenant les responsables de nos communes rurales ; surtout après les propos stupides entendus ces jours derniers : « ils feraient mieux de garder leurs bêtes plutôt que d’aller boire des canons », ce qui d’ailleurs n’est pas incompatible. Convaincu que les chiens de bergers « patou » ne sont pas la solution à tous les problèmes, le désespoir ronge notre pauvre berger. Demain peut-être, sera-t-il acculé à commettre l’irréparable : il se retrouvera bien seul ce jour-là. Nous sommes pourtant à des degrés divers, tous responsables. Faudra-t-il arriver à la rencontre inopinée de celui « qui craint degun » avec le petit chaperon rouge, échappé à la vigilance de ses parents ? Faudra-t-il arriver à un tel drame ? Le danger nous unit certes, et l’accalmie nous sépare... Serge SaRDella, Guylaine Lefebvre
Le Dépar e compter sur le partenari actif de la Mission et du Centre national 5 fonction publique territona'qui contribue à la formati des jeun es Le recrutés n erripl b ilan eest tr l'avenir. MA 131 Culture Un nouveau musibus Le mot du président L’actu 4 en images Culture Un bilan du Service départemental d’archéologie Tourisme Un nouveau sentier le long du Verdon132 12 Tourisme Les stations vous accueillent aussi l’été 6/7 Culture Des jardins remarquables ! 10/11 18 Histoires d’archives 141 Solidarité Les 30 ans du domaine d’Auroué Sommaire Sports Interview de 8/9 deux sportifs de haut niveau Tour d’horizon 15/16/17 Solidarité Comment aider les aidants familiaux ? jARPiNinks RESPEcTENT as cycas 14ATURELSE7 reOfti5Eral LA teDNER5i-TE, 142 À lire/BD 19



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :