[04] Alpes de Haute-Provence n°130 décembre 2014
[04] Alpes de Haute-Provence n°130 décembre 2014
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°130 de décembre 2014

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général des Alpes de Haute-Provence

  • Format : (206 x 265) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 8,7 Mo

  • Dans ce numéro : économie... des entreprises qui réussissent.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
Conseil général des Alpes de Haute-Provence 13 rue du Docteur Romieu CS 70 216 04 995 DIGNE LES BAINS CEDEX 9 Tél. 04 92 30 04 00 Mèl : contact@cg04.fr Retrouvez les anciens numéros du magazine et inscrivez-vous à la lettre d’information sur : www.cg04.fr Directeur de la publication Gilbert Sauvan Responsable des publications Xavier Delcroix - x.delcroix@cg04.fr Chargé de la publication Philippe Maillard Photographies Frédéric Exubis Textes Philippe Maillard sauf P 18 p.maillard@cg04.fr. Réalisation - Galets Bleus Group 04 92 72 27 19 - Manosque Impression - Imprimerie RICCOBONO Label Imprim’vert Distribution La Poste Dépôt légal à parution Crédit photos : Frédéric Exubis, sauf, Couverture - Fotolia P4 - SDA P7 - Élevage Boyer P9 - UPC P10 - Solidarité Afrique Pays Dignois P11 - Ligue de l’Enseignement, association Tambacounda P12-13 - DRIT P16 - EPICTURA P17 - Rodolphe Julienne 4 e de couverture - EPICTURA ISSN : 1297-7055 Tirage : 64 000 ex Certlflf PEFC Ce produit est issu de forêts Orissa durablement et de PEEC ""- 1041-2331 pefofienee.org Ne pas jeter sur la voie publique. CONSEIL ENÉRAL ALPES OE HAUTE-PROVENCE Expression libre Majorité départementale Le bon sens va-t-il prévaloir ? La réforme des collectivités territoriales avait été présentée, dans un premier temps, comme une remise à plat uniforme sur tout le territoire français. Mais fin octobre, le Premier ministre s’exprimant devant le Sénat, a introduit des possibilités de modulations. Il a ainsi évoqué les territoires fragilisés qui ne doivent être « ni abandonnés à leur sort, ni privés de chances de développement » ; puis de préciser qu’« un territoire rural… ne fait face ni aux mêmes réalités ni aux mêmes défis qu’une métropole » et que « la vision d’une France uniforme est dépassée ». Enfin il a estimé que « le rôle des conseils départementaux en matière de protection des populations les plus fragiles et de soutien aux communes est indispensable ». Avec le renforcement des Régions, le danger d’un hypercentralisme régional est à craindre si le contrepoids de l’Assemblée départementale n’existe plus. Voilà donc la survie et l’utilité des Départements ruraux réaffirmées. Reste à répartir avec bon sens les compétences et à prendre en compte la spécificité de quelques départements comportant une zone de montagne, comme les Alpes de Haute-Provence. L’augmentation du seuil des intercommunalités à 20 000 habitants, par exemple, ne devrait pas s’appliquer mathématiquement dans ces zones où, la densité de l’habitat, la réalité des bassins de vie, de la géomorphologie et du climat doivent évidemment être prises en compte. Autre exemple, pour maintenir l’égalité des territoires, renforcer la solidarité nationale et le rôle de l’État, le maillage des sous-préfectures mérite d’être sauvegardé. Nous resterons vigilants en espérant qu’au bout du compte ce soit le bon sens qui l’emporte. Marcel CLÉMENT Indépendants Une certaine incertitude En cette dernière chronique de l’année 2014, année charnière de notre devenir départemental, nous ne pouvons qu’être inquiets sur les orientations, qui seront prises par les deux assemblées nationales dans les prochains jours à Paris. Alors que cette mesure de bon sens avait depuis longtemps fait ses preuves et au fil des ans était devenue l’élément majeur de développement rural : la clause de compétence générale va nous être retirée. Cette clause, en fonction de nos finances, nous permet encore aujourd’hui d’agir efficacement sur la solidarité, l’économie, l’environnement, le cadre de vie, l’enseignement, l’aide aux communes, la culture, la vie associative ; nous encourageons nos commerces de proximité, l’agriculture. Bref ! Nous sommes acteurs dans tous les aspects de notre quotidien. À part la solidarité, que nous restera-t-il de ces compétences ? À l’heure où ces lignes sont imprimées, personne ne le sait. Suivant l’expérience de nos aînés, nous nous sommes appliqués à donner les mêmes chances à tous nos compatriotes ; qu’ils habitent en plaine ou dans d’autres lieux même les plus reculés de notre territoire. Bien qu’il reste toujours tout à faire, la qualité de notre réseau routier est le reflet de notre engagement en la matière. Voici la somme de tous les enjeux qui seront développés dans les prochaines semaines pour la sauvegarde d’une démocratie locale toujours plus proche du citoyen, ceci afin que des femmes et des hommes se reconnaissent dans une même vision, dans un même destin. Bonnes fêtes à tous. Serge SARDELLA
iécessaires pour les ec ; t le quotidien des ba néglige mais il ne faut pas l'impact touristique et donc économique d'une ion état. Lobtent 5, tape complète : rance (Digne-les-Bains ; nrae 4 Le mot du président Tour d’horizon 15/16/17 L’actu en images Solidarité Des liens fraternels au-delà des 10/11 continents.w..s*. 6/7/8 Économie Des entreprises qui réussissent Routes L’hiver arrive, mieux vaut se préparer 14 18 Histoires d’archives Sommaire 12/13 Routes Tout savoir sur l’état des routes Tourisme Les fleurs, un langage universel Mercr DIGNE-LES-BAINS - 161 km 17 e étape 9 Tourisme Une étape complète du Tour de France dans le département Éducation Échanges culinaires franco-italiens À lire/BD 19



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :