[04] Alpes de Haute-Provence n°125 juin 2014
[04] Alpes de Haute-Provence n°125 juin 2014
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°125 de juin 2014

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général des Alpes de Haute-Provence

  • Format : (206 x 265) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 1,8 Mo

  • Dans ce numéro : le sport au sommet !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
Expression libre Conseil général des Alpes de Haute-Provence 13 rue du Docteur Romieu CS 70 216 04 995 DIGNE LES BAINS CEDEX 9 Tél. 04 92 30 04 00 Mèl : contact@cg04.fr Retrouvez les anciens numéros du magazine et inscrivez-vous à la lettre d’information sur : www.cg04.fr Directeur de la publication Gilbert Sauvan Responsable des publications Xavier Delcroix - x.delcroix@cg04.fr Chargé de la publication Philippe Maillard Photographies Frédéric Exubis Textes Philippe Maillard sauf P 18 p.maillard@cg04.fr. Conception et réalisation Autrement dit communication Sisteron - 04 92 33 15 33 Impression Imprimerie Imaye Graphic label Imprim’vert. Distribution La Poste Dépôt légal à parution Crédit photos : Frédéric Exubis, sauf, Couverture - Antoine Gérin-Jean, P 8 - Antoine Gérin-Jean, P9 - Tifany Roux P12 - Dessin N. Markova P14 - CDC-Gaethany et DR P15 - DR P16 -Dessin N. Markova et Harmonie départementale P17 - Conservatoire O. Messiaen 4 e de couverture - Illustration Benoit Zamparini ISSN : 1297-7055 Tirage : 66 000 ex Magazine imprimé sur un papier à base de bois issu de forêts gérées durablement. Ne pas jeter sur la voie publique. Majorité départementale Changer, mais pas à n’importe quel prix ! Le Premier ministre a fixé quatre objectifs concernant l’avenir des collectivités territoriales : élargir le périmètre des Régions et leurs compétences, renforcer l’intercommunalité, affaiblir dans un premier temps les conseils départementaux puis les supprimer à l’horizon 2021. À un an des élections départementales qui s’organiseront autour d’un nouveau mode de scrutin paritaire dans des circonscriptions électorales redécoupées, l’annonce abrupte de ce dernier point est incompréhensible. Oui, l’organisation administrative est devenue compliquée et il faut engager un débat pour une évolution de nos collectivités. Bien sûr, il faut clarifier les compétences et chercher à faire toutes les économies possibles, mais attention aux enjeux ! Les conseils généraux construisent et entretiennent les collèges, les routes départementales, aident les personnes âgées, compensent le handicap, protègent l’enfance, organisent les transports, les services de sécurité… Ils sont au service quotidien des habitants, soutiennent les entreprises, et aident les communes et leurs regroupements pour rendre un service public de qualité : eau, assainissement, patrimoine, environnement et culture. Faire une réforme territoriale, ce ne peut pas être simplement supprimer un « échelon ». Il faut se poser la question : qui va maintenir cette proximité indispensable aux solidarités quand 60% de la population française vit sur un territoire non métropolitain ? Une réorganisation institutionnelle n’aura de sens que si nous y gagnons en termes d’accès à l’emploi, de présence des services publics et d’aménagement de nos territoires. Le Premier ministre a annoncé l’engagement d’un « profond débat » sur l’avenir des conseils départementaux « qui associera les élus et les citoyens ». Nous y veillerons. Marcel CLÉMENT Indépendants Tout ça pour ça ! Notre passé a-t-il encore un avenir ? Rappelezvous, dans un souci de cohérence et d’économie, le gouvernement Fillon avait proposé la création du conseiller territorial qui aurait en charge à la fois la gestion de sa région et de son département. Maladroitement préparée et de plus présentée par des seconds couteaux, cette réforme à l’époque avait fait grand bruit et soulevé sarcasmes et aversion de la part de la majorité départementale et de tous les landerneaux d’influence. Mais voilà, qu’ont fait depuis les grands penseurs qui nous gouvernent, à part d’accumuler les erreurs d’aiguillage ? De quels objectifs stratégiques s’étaient-ils inspirés lorsqu’ils nous ont engagés dans des découpages cantonaux sans logique. Mais voici qu’à présent l’ancienne mauvaise idée serait la bonne ! Les Français, même, seraient prêts à voir le nombre de nos régions divisé par deux, quant aux départements et leurs conseils généraux ils seraient purement enterrés. Si un tel projet semble aisé en théorie, l’assemblage et la cohérence d’une nouvelle entité de gouvernance semblent plus compliqués ; plus encore car l’on sait que les enjeux d’hégémonie politique s’inviteront inévitablement dans les débats. Avant que l’hôtel du Département ne devienne un théâtre d’ombre, quels seront les projets et l’avenir même de nos 1 200 fonctionnaires territoriaux. Soyez certains que nous suivrons toutes les suites de cette nouvelle saga avec l’attention qu’elle mérite, mais pour l’heure, à l’instar de Woody Allen : notre réponse est non, mais au fait, quelle était la question déjà ? Élie AGUILLON, Jean BALLESTER, Claude BREMOND, Gilbert LAURENT, Serge SARDELLA
cinématographiques…) dans le cadre d’une convention conclue avec (Direction Régionales de l’Action Culturelle). Mais cette dynamique culturelle commence par ce que nous considérons comme une priorité : une offre de lecture de proximité, accessible à tous. Le Conseil général a choisi d’accompagner les bibliothèques situées dans les bourgs centres qui deviennent progressivement des centres de ressources, notamment pour les écoles et les collèges, et de structurer un réseau autour de la Médiathèque départementale qui propose un grand nombre d’animations. Le partenariat qui vient d’être signé avec l’État et le Département des Hautes-Alpes va permettre d’étoffer ces actions et de s’adresser plus particulièrement aux personnes isolées, empêchées, ou éloignées des réseaux culturels. 5 Le mot du président La culture n’est ni un luxe, ni une affaire d’initiés, elle doit s’adresser partout et à tous, sans exclusive. Sommaire Culture Des cavaliers qui ont fait trembler la Chine 12 13 8/9 Sport Le Conseil général est présent à tous les niveaux 6/7 Économie Emploi, deux solutions, la création et la reprise d’entreprise Culture La lecture pour tous Gilbert Sauvan Président du Conseil général Député des Alpes de Haute-Provence Tour d’horizon 15/16/17 10/11 Conseil général À quoi sert le Département ? Interview de Gilbert Sauvan 4 L’actu en images 14 Culture Musique à gogo Santé publique Un moustique pas comme les autres À lire/BD 19 18 Histoires d’Archives



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :