[04] Alpes de Haute-Provence n°121 février 2014
[04] Alpes de Haute-Provence n°121 février 2014
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°121 de février 2014

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général des Alpes de Haute-Provence

  • Format : (206 x 265) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 8,5 Mo

  • Dans ce numéro : la modernisation des stations de ski se poursuit.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
Expression libre Conseil général des Alpes de Haute-Provence 13 rue du Docteur Romieu CS 70 216 04 995 DIGNE LES BAINS CEDEX 9 Tél. 04 92 30 04 00 Mèl : contact@cg04.fr Retrouvez les anciens numéros du magazine et inscrivez-vous à la lettre d’information sur www.cg04.fr Directeur de la publication Gilbert Sauvan Responsable des publications Xavier Delcroix - x.delcroix@cg04.fr Chargé de la publication Philippe Maillard Photographies Frédéric Exubis Textes Philippe Maillard sauf P 18 p.maillard@cg04.fr. Conception et réalisation Autrement dit communication Sisteron - 04 92 33 15 33 Impression Imprimerie Imaye Graphic label Imprim’vert. Distribution La Poste Dépôt légal à parution Crédit photos : Frédéric Exubis, P 16 - Harmonie départementale P 17 -Centre d’Astronomie P 18 - Archives départementales P 20 - Philippe Texeire - Céline Gugliero ISSN : 1297-7055 Tirage : 63 000 ex Magazine imprimé sur un papier à base de bois issu de forêts gérées durablement. Ne pas jeter sur la voie publique. Majorité départementale Le milieu rural et montagnard abandonné La loi de 2010 qui créait le conseiller territorial, élu hybride ayant un pied à Digne, l’autre à Marseille, a été abrogée et c’est tant mieux. Mais on aurait pu attendre du gouvernement actuel quelque chose de mieux et ce n’est vraiment pas le cas. La proposition du nouveau découpage cantonal qui est arrivée dans les boîtes e-mail des conseillers généraux entre la Noël et le jour de l’An confirme les craintes que les élus ruraux de l’assemblée départementale nourrissaient depuis que des indiscrétions avaient filtré au cours des semaines de décembre : le milieu rural et montagnard sera très peu représenté au nouveau Conseil départemental si cette proposition ne devait subir aucune modification. Certes, il fallait rééquilibrer les cantons, donner plus de poids à la représentation démographique, sans toutefois laisser pour compte montagnes, vallées et plateaux du haut pays. Regrouper les cantons par deux dans le milieu rural aurait été un remodelage intelligent et compris de tout le monde. Au lieu de cela, on nous propose un véritable chamboulement qui ne répond à aucune logique de territoire. Les auteurs du remodelage ont découpé aux ciseaux sur la carte les nouveaux cantons, sans tenir compte des bassins de vie, des administrations existantes, des habitudes des citoyens. Seul a compté pour eux le nombre d’habitants qu’il fallait regrouper à tout prix en 15 tranches de 8 000 à 12 000 habitants eu égard à notre population d’environ 165 000 Bas- Alpins. Cette décision a été prise sans consulter les maires et les conseillers généraux, gens de terrain par excellence. Les quatre nouveaux cantons de l’Est du département : Castellane (5 anciens cantons : Allos-Colmar, Saint-André les Alpes, Annot, Entrevaux, Castellane) ; Barcelonnette (2 anciens cantons : Barcelonnette, Le Lauzet/Ubaye) ; Seyne (4 anciens cantons : La Javie, Seyne, Turriers, La Motte du Caire) ; Riez (4 anciens cantons : Barrême, Mézel, Moustiers, Riez) auront 8 élus (4 hommes, 4 femmes) pour gérer un espace équivalent aux 3/5 du département soit 108 communes, avec des centaines de kilomètres de routes, de ponts, de tunnels, de falaises et une population tout aussi fragile que celle des villes. La riche vallée de la Durance sur 60 km à peine, aura quant à elle quasiment la moitié de l’Assemblée Départementale pour s’occuper de ses problèmes. Avec ce remodelage on passe d’un extrême à l’autre : de Charybde en Scylla. Il est temps de revenir à la raison. L’inacceptable ne peut être le seul modèle pour demain. Nous ferons des nouvelles propositions. Souhaitons qu’elles soient entendues et prises en compte. Marcel CLÉMENT Indépendants Alea jacta est À l’heure où vous découvrirez ces lignes, notre département, en sa séance du 24 janvier, aura rendu ses observations sur la redistribution de nos cantons. Celles-ci, proposées par le ministère de l’intérieur étaient soumises à l’examen de notre assemblée, puis validées par lui-même en dernier ressort. Cela nous amène bien évidemment à quelques réflexions sur l’avenir de nos territoires. Tout d’abord nous sommes conscients des difficultés pour proposer une constitution cohérente de nos cantons. Néanmoins, en divisant par 2 leur nombre sur des bases uniquement démographiques, le gouvernement donne une prime sans précédent à la représentation des agglomérations au détriment de nos campagnes. La définition des périmètres ne devrait se faire qu’en fonction du caractère, des spécificités, des habitudes de vie, bref : de l’histoire même des cités ainsi associées. Les communautés de communes et EPCI qui sont et vont être constitués doivent être la base même de toute création cantonale. À nos yeux, il est clair qu’aucune révision ne devrait être entreprise sans une consultation des acteurs locaux, notamment des conseils municipaux intéressés au premier chef. À l’heure où le gouvernement s’apprête à réduire le millefeuille, il est temps de se pencher sur l’avenir même des départements et de leurs fonctions. Nous n’arrêterons jamais de demander la mise en place d’un véritable statut des territoires ruraux, seul garant de leur avenir. Notre plus cher désir est de demeurer vos élus de proximité car comment comprendre notre histoire en marche sans s’attacher aux sillons creusés par nos aînés. Comment comprendre un peuple sans saisir la signification de ses conquêtes, sans percevoir le sens de ce mariage entre l’homme et sa terre. Élie AGUILLON, Jean BALLESTER, Claude BREMOND, Gilbert LAURENT, Serge SARDELLA
Le magazine n°121 - février 2014 5 Le mot du président Sommaire Conseil général Version mobile du site cg04.fr 13 6 Tourisme La modernisation des stations continue 7/8/9/10 12 Développement durable Un nouveau site Conseil général de covoiturage Le Conseil général jeunes, c’est parti ! Conseil général La nouvelle identité du département 11 Le magazine n°118 - novembre 2013 CONSEIL GÉNÉRAL lpes de Haute-Provence www.cg04.fr CONSEIL GÉNÉRAL lpes de Haute-Provence www.cg04.fr Conseil général Le magazine, donnez votre avis Éducation Une exposition pas comme les autres CONSEIL GÉNÉRAL Le magazine n°111 - mars 2013 14 lpes de Haute-Provence CONSEIL GÉNÉRAL Le magazine n°115 - juillet-août 2013 Le magazine n°114 - juin 2013 www.cg04.fr www.cg04.fr lpes de Haute-Provence CONSEIL GÉNÉRAL lpes de Haute-Provence Ces chiens qui sauvent des vies www.cg04.fr La Haute-Provence s’invite sur le Vieux-Port du 28 juin au 7 juillet Restauration scolaire Ça bouge ! Stations, la modernisation continue Les rendez-vous de l’été Histoires d’Archives 18 4 Tour d’horizon 15/16/17 L’actu en images À lire/BD 19



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :