[04] Alpes de Haute-Provence n°116 septembre 2013
[04] Alpes de Haute-Provence n°116 septembre 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°116 de septembre 2013

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général des Alpes de Haute-Provence

  • Format : (206 x 265) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 4,2 Mo

  • Dans ce numéro : en route pour la rentrée.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
Expression libre Conseil général des Alpes de Haute-Provence 13 rue du Docteur Romieu CS 70 216 04 995 DIGNE LES BAINS CEDEX 9 Tél. 04 92 30 04 00 Mèl : contact@cg04.fr Retrouvez les anciens numéros du magazine et inscrivez-vous à la lettre d’information sur www.cg04.fr Directeur de la publication Gilbert Sauvan Responsable des publications Xavier Delcroix - x.delcroix@cg04.fr Chargé de la publication Philippe Maillard Photographies Frédéric Exubis Textes Philippe Maillard sauf P 18 p.maillard@cg04.fr. Conception et réalisation Autrement dit communication Sisteron - 04 92 33 15 33 Impression Imprimerie Imaye Graphic label Imprim’vert. Distribution La Poste Dépôt légal à parution Crédit photos : Frédéric Exubis, sauf : P 8 - J. Charles P 9 - Francesco Bariani P 10-11 - Epictura P 17 - P.Maillard PR_Boqueiräo da Pedra Furada ISSN : 1297-7055 Tirage : 64 500 ex Magazine imprimé sur un papier à base de bois issu de forêts gérées durablement. Ne pas jeter sur la voie publique. Majorité départementale Le Conseil général c’est 120 métiers ! Chaque année le président rend compte, dans une communication, de l’activité et du financement des services du Département. En 2012 il regroupait 1 300 agents répartis sur notre territoire, et c’est pour nous l’occasion de rendre hommage au travail quotidien qu’ils effectuent sur le terrain et derrière leurs bureaux. C’est bien grâce à eux si la solidarité peut s’exercer vis-à-vis des enfants, des adolescents, des familles, des personnes âgées, handicapées et en insertion, si l’on peut circuler dans de bonnes conditions sur des routes soumises à des conditions climatiques contrastées, si les collégiens peuvent étudier dans de bonnes conditions de confort et de sécurité, si on peut circuler en car sur tout le territoire, si les communes bénéficient d’un soutien technique et financier… Quelques repères : Les agents du secteur social, et notamment ceux des Centre médico-sociaux suivent les bénéficiaires de l’APA (4 079), du RSA (4 595)… Ceux des maisons techniques ont en charge 2 459 km de routes, 1 218 ponts et 21 tunnels. Dans les 19 collèges publics, les agents départementaux entretiennent les bâtiments qui accueillent 7 375 collégiens et ceux de l’Unité de Préparation Culinaire (UPC) préparent 489 608 repas. D’autres organisent le transport quotidien de 8 700 élèves, le passage de 5 000 personnes au forum pour l’emploi et accueillent 38 886 visiteurs à Salagon, musée et jardins et 79 161 au musée de Préhistoire des gorges du Verdon… Il faut aussi dire que malgré les transferts de compétence, les réformes de la fiscalité locale et la forte augmentation des bénéficiaires des dispositifs d’aide sociale, la gestion du Département reste parfaitement maîtrisée et que sa situation financière est saine. La chambre régionale des comptes, dans un rapport récent, signalait que ces résultats étaient particulièrement remarquables et rares dans la situation actuelle. Merci donc aux personnels administratifs et aux techniciens qui représentent… 120 métiers ! Marcel CLÉMENT Indépendants Le sort en est jeté Après un été studieux pour certains d’entre nous, voici à présent qu’il nous faut analyser ou subir peut-être, ce qui sera sans doute le bouleversement le plus radical de nos Alpes de Haute-Provence depuis leur création. Eh oui ! Nos chers cantons, au nombre de 30, au centre de toutes nos attentions, vont se retrouver réduits de moitié. En effet, la contrainte nous impose de regrouper certains d’entre eux, car s’ils sont immenses en espace ils sont pauvres en habitants. Tous ne mourront pas mais tous seront frappés. Pour ne pas être en reste, la Cour des comptes nous impose de revoir notre organisation territoriale : doublons, enchevêtrement de compétences, incohérence des périmètres d’action entre administrations, défaut d’articulation entre elles ; bref ! On va nous refaire le coup du mille-feuilles, pourtant indispensable à nos petites communes. Dans le tremblement de cette énième réforme, le maître mot est : simplification. On attend pour voir. Une bonne nouvelle pourtant, le département garderait la close de compétence générale : ouf ! Chaque canton serait managé par un homme et une femme, tous deux conseillers départementaux. C’est un souci de parité que nous saluons, mais dont l’efficacité restera à prouver sur le long terme. Nous sommes convaincus que nos Alpes de Haute- Provence ne sont pas solubles dans un machin (de Gaulle dixit) et qu’il faudra nous battre toujours pour faire admettre enfin un véritable statut pérenne pour nos territoires ruraux et montagnards. Les bonnes fées qui se penchent sur notre avenir nous promettent toutes d’y réfléchir. Chiche ! Élie AGUILLON, Jean BALLESTER, Claude BREMOND, Gilbert LAURENT, Serge SARDELLA



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :